L’Australien Jason Lowndes remporte le championnat!

IMG_1314webLe mardi 18 août 2015 – Dans un peloton fébrile en raison de la participation de David Veilleux, le seul Québécois de l’histoire à avoir complété le Tour de France,  l’Australien Jason Lowndes a été couronné champion de la 38e édition des Mardis cyclistes 2015.

Lowndes a non seulement soutiré les grands honneurs, il l’a fait en triomphant lors de cette 10e et dernière étape. Il s’agissait pour lui d’un quatrième succès cette saison, d’un troisième consécutif. Du même coup il devenait le premier étranger à mériter le championnat en 38 ans d’histoire.

Lowndes succède à Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), monarque des deux années précédentes, et qui endossait le maillot jaune de meneur au départ de cette 10e étape. Lambert-Lemay prend la deuxième position au général et Pier-André Côté, un jeune de catégorie junior membre de la formation Promutuel/VMBL/Alco TMI termine troisième.

Le classement de cette 10e étape spécifiquement se lit comme suit: Lowndes premier, Elliott Doyle (Silber Pro Cycling) est deuxième et Félix Côté-Bouvrette (HR Block), troisième.

David Veilleux a fini au sein du peloton.

«Je suis tellement fier, a déclaré le nouveau champion. La course a été difficile. Il y avait une foule importante et tous les coureurs étaient soucieux d’offrir une solide performance.»

«Simon (Lambert-Lemay) a suivi chacun de mes gestes, a-t-il ajouté, et mon équipe s’est assurée de me garder devant lui. Certain que c’aurait été plus corsé s’il avait bénéficié d’une équipe complète comme c’est le cas pour moi.»

Lambert-Lemay extrêmement déçu

La défaite est difficile à accepter pour Lambert-Lemay qui endossait le maillot jaune depuis quelques semaines et qui se fait souffler le titre à la 10e étape, sa dernière en carrière puisqu’il prend sa retraite.

«Je n’ai pas perdu parce que je manquais de puissance. J’ai perdu parce que tout le peloton a décidé de travailler contre François Parisien et moi.»

L’équipe Powerwatts était effectivement composée de deux coéquipiers seulement. Certains pourraient dire que les deux coéquipiers savaient depuis le début de la saison qu’il en serait ainsi.

«Il y a eu un manque de respect ce soir, a-t-il laissé tomber. Ça ne roulait pas «fair». C’est vraiment plate de terminer une carrière de cette façon.»

La présence de Veilleux, dont c’était la première course sur route depuis sa retraite en septembre 2013, représentait un coup d’éclat de la part du président fondateur, Joseph «Tino» Rossi.

Il faut dire qu’en plus du Tour de France, l’athlète de Cap-Rouge avait aussi signé la plus grande performance québécoise de tous les temps au Critérium du Dauphiné, en 2013 également, et brillé en 2012 à la célèbre Paris-Roubaix.

«C’était excitant, a dit Veilleux. Mais quand ça s’échauffait un peu –ça a même joué du coude un peu- je voyais que ce n’était pas ma place. J’ai essayé d’attaquer à quelques reprises, mais je me suis aperçu avec le calibre qu’il y a ici que je manquais d’entraînement à haute intensité.»

L’épreuve a été disputée à une vitesse moyenne de 46 km/heure.

Malgré la frénésie, Veilleux n’a toujours pas l’intention de revenir sur sa décision d’avoir tout arrêté en 2013.

«J’ai posé le bon geste, je ne le regrette aucunement même si certains aspects de la compétition me manquent.»

Tino Rossi comblé

Le président fondateur Tino Rossi jubilait après le passage des athlètes au fil d’arrivée.

«C’est une soirée de rêve. J’ai réussi à sortir David (Veilleux) de sa retraite, la lutte était vive entre Lowndes et Lambert-Lemay pour le championnat, il y avait une immense foule et c’était une super soirée d’été.»

L’ambiance, effectivement, était exceptionnelle. Tout était magique!

«Le fait qu’un Australien ait été impliqué dans la course au championnat, a ajouté Rossi, contribue à la réputation internationale de notre événement. Il ne faut pas oublier que nous avons vu courir ici des gars comme Floyd Landis, Cadel Evans, Steve Bauer et plusieurs olympiens, au fil des 38 ans d’histoire, ont participé à une ou plusieurs soirées des Mardis.

Les maires de Montréal et Lachine étaient parmi les nombreux dignitaires présents.

«Je venais aux Mardis à l’époque où j’étais ministre des sports au fédéral, a indiqué Denis Coderre, et je voyais que c’est un événement qui permet aux jeunes de se développer, d’apprendre par les valeurs véhiculées par le sport.»

«Je suis vraiment très très fier pour Montréal et pour Lachine, a ajouté Claude Dauphin. Voyez l’ampleur de cette organisation et l’engouement dans le public.»

D’autres champions

Dans les autres épreuves au programme, Camille Primeau et Nicolas Rivard, tous deux des Espoirs Laval/Primeau Vélo (catégorie Minimes), puis François Girard (CCB Ultime Vélo) chez les Cadets et Marie-Soleil Blais (Acquisio ACQ) à la Coupe féminine ont tous été couronnés champions de leur catégorie respective.

Griffin Schwartz, un résident de Lachine, a terminé les Mardis en remportant une troisième course d’affilée chez les Cadets.

Les Mardis cyclistes de Lachine sont constitués de 10 épreuves de type critérium. Une somme totale de 24 000$ était à l’enjeu dans les différentes catégories.

David Veilleux effectuera un retour à la compétition à Lachine!

Le lundi 17 août 2015 LACHINE – Le seul Québécois à avoir participé au Tour de France, David Veilleux, effectuera un retour à la compétition lors de la grande finale 2015 des Mardis cyclistes de Lachine, demain.

C’est ce qu’il vient de confirmer à Joseph «Tino» Rossi, président fondateur des Mardis cyclistes.

Autre grande nouvelle: Simon Lambert-Lemay annonce sa retraite! (Voir plus bas)

«La compétition et l’intensité des situations dans lesquelles on se retrouve lors d’une course sont deux choses qui me manquent, a expliqué Veilleux, devenu ingénieur chez le fabricant de vélos Devinci. Je suis donc très heureux d’avoir reçu cette invitation de Tino Rossi.»

«La finale est toujours une grande fête, a fait valoir de son côté M. Rossi. On a plein de choses spéciales prévues chaque fois depuis 38 ans, mais là d’avoir pu convaincre David d’effectuer un retour à la compétition, dans un contexte où le classement général pour déterminer le champion 2015 est extrêmement serré, c’est le summum. Je suis très excité. J’ai hâte de le revoir sur la ligne de départ à Lachine et on va l’accueillir comme un roi.»

Double champion en titre, Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), est actuellement détenteur du maillot jaune avec peu d’avance sur l’Australien Jason Lowndes (Garneau-Québecor).

«Je ne pense pas que je pourrai modifier quoi que ce soit à la chaude lutte entre ces deux athlètes, a souligné Veilleux. Je suis persuadé qu’ils vont beaucoup s’étudier. Il y a de fortes chances que ça se joue au sprint final. De mon côté, je ne suis pas entraîné cette saison pour la compétition. J’ai hâte de voir comment mon expérience va me servir.»

«Je le fais pour l’organisation des Mardis cyclistes qui offre toujours un spectacle très intéressant et pour me faire plaisir, a-t-il ajouté encore. Pour retrouver aussi dans le peloton des gars avec qui j’ai rivalisé durant des années et que je serai heureux de retrouver.»

C’est donc à la 10e et dernière étape des Mardis cyclistes que participera Veilleux.  Elle aura lieu dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Ce sera comme à l’habitude un critérium de 50 km. Différentes catégories sont à l’œuvre et les premiers départs ont lieu à 17h30. Le spectacle est tout à fait gratuit.

Qui sera couronné grand vainqueur mardi?

«La semaine dernière, dans le tout dernier virage, Jason (Lowndes) et moi, nous étions côte à côte. Dans le droit, il a sprinté et a gagné alors que j’ai fini… huitième! Je suis réaliste : Lowndes est très, très fort. Il est l’homme à battre pour la grande finale de mardi prochain.»

C’est Simon Lambert-Lemay de Powerwatts qui parle ainsi. Celui-là même qui est double champion en titre de la série et qui porte toujours le maillot jaune de meneur. Mais, son avance a fondu comme neige au soleil et elle n’est plus que de 46 points sur l’Australien de l’équipe Garneau-Québecor qui vient de mériter les honneurs lors des deux dernières épreuves.

«46 points, ce n’est rien, soutient Lambert-Lemay, surtout pour la finale puisque tous les points accordés pour les sprints et les passages sont multipliés par deux. Alors, notre stratégie à François (Parisien) et moi ne sera pas très compliquée : on devra surveiller Lowndes pour qu’il n’accumule pas plus de points que moi, être à la fois sur la défensive et à l’attaque.»

Le Montréalais de 25 ans a œuvré par le passé sur la scène internationale. Reconnu pour son grand calme, il contrôlait très bien sa fébrilité. Sauf que cette fois, il l’avoue, il ressent un certain stress. Du stress chez Simon Lambert-Lemay?

«Parce que gagne ou perd mardi prochain, troisième championnat consécutif ou pas, ce sera ma dernière participation aux Mardis. Je prends ma retraite.»

Quelle nouvelle!

Lambert-Lemay, peu importe le dénouement final, pourra dire mission accomplie. Et il tirera sa révérence alors qu’il se maintenait encore au sein de l’élite.

L’Australien aime Lachine

Lowndes affirme de son côté que le meilleur mérite de l’emporter mardi prochain, en  s’empressant d’ajouter : «Mais, je serais déçu si je ne gagnais pas.»

Questionné à savoir s’il était trop fort pour le reste du peloton, il s’est montré modeste.

«J’ai beaucoup de plaisir à courir aux Mardis. J’aime l’ambiance. En plus, les critériums sont mes courses préférées! Alors mon objectif sera de bien pédaler pour compléter la série en beauté.»

Dans les autres catégories en vedette à Lachine, il y a les Cadets, où Antoine Dalterio (Espoirs Laval/Primeau Vélo) est deuxième au général derrière François Girard (CCB Ultime Vélo) qui domine par près de 200 points .

«Je viens de vivre ma première année chez les Cadets et je suis fier de moi. Je me suis aperçu que je peux livrer compétition aux vétérans de la catégorie.»

Un partenaire/commanditaire impressionné

Jean-François Néron, co propriétaire de Cycle Néron, a passé sa vie dans le monde du vélo. N’empêche, il a été ébloui à chacune de ses présences en qualité de partenaire/commanditaire.

«Certains coureurs étaient de jeunes loups à l’époque. Ils avaient soif de compétition. Ils sont encore là cinq ou 10 ans plus tard et ils ont encore aussi soif. Ça m’impressionnera toujours.»

Le public est invité à participer au concours d’affiches et à l’épluchette de blé d’Inde qui auront lieu lors des festivités entourant la finale.

Mardis cyclistes David Veilleux et Tino

Photo: David Veilleux et Tino Rossi ensemble il y a quelques années.

IMG_4035

Photo Marie Ledoux: Jason Lowndes viendra-t-il soutirer le titre de champion 2015 à Simon Lambert-Lemay, dont ce sera la toute dernière course aux Mardis cyclistes?

«Lowndes est l’homme à battre», selon Simon Lambert-Lemay

IMG_4035

Le vendredi 14 août 2015 – «La semaine dernière, dans le tout dernier virage, Jason (Lowndes) et moi, nous étions côte à côte. Dans le droit, il a sprinté et a gagné alors que j’ai fini… huitième! Je suis réaliste : Lowndes est très, très fort. Il est l’homme à battre pour la grande finale de mardi prochain.»

C’est Simon Lambert-Lemay de Powerwatts qui parle ainsi. Celui-là même qui est double champion en titre de la série et qui porte toujours le maillot jaune de meneur. Mais, son avance a fondu comme neige au soleil et elle n’est plus que de 46 points sur l’Australien de l’équipe Garneau-Québecor qui vient de mériter les honneurs lors des deux dernières épreuves.

«46 points, ce n’est rien, soutient Lambert-Lemay, surtout pour la finale puisque tous les points accordés pour les sprints et les passages sont multipliés par deux. Alors, notre stratégie à François (Parisien) et moi ne sera pas très compliquée : on devra surveiller Lowndes pour qu’il n’accumule pas plus de points que moi, être à la fois sur la défensive et à l’attaque.»

Le Montréalais de 25 ans a œuvré par le passé sur la scène internationale. Reconnu pour son grand calme, il contrôlait très bien sa fébrilité. Sauf que cette fois, il l’avoue, il ressent un certain stress. Du stress chez Simon Lambert-Lemay?

«Parce que gagne ou perd mardi prochain, troisième championnat consécutif ou pas, ce sera ma dernière participation aux Mardis. Je prends ma retraite.»

Quelle nouvelle!

Lambert-Lemay, peu importe le dénouement final, pourra dire mission accomplie. Et il tirera sa révérence alors qu’il se maintenait encore au sein de l’élite.

L’Australien aime Lachine

Lowndes affirme de son côté que le meilleur mérite de l’emporter mardi prochain, en  s’empressant d’ajouter : «Mais, je serais déçu si je ne gagnais pas.»

Questionné à savoir s’il était trop fort pour le reste du peloton, il s’est montré modeste.

«J’ai beaucoup de plaisir à courir aux Mardis. J’aime l’ambiance. En plus, les critériums sont mes courses préférées! Alors mon objectif sera de bien pédaler pour compléter la série en beauté.»

Dans les autres catégories en vedette à Lachine, il y a les Cadets, où Antoine Dalterio (Espoirs Laval/Primeau Vélo) est deuxième au général derrière François Girard (CCB Ultime Vélo) qui domine par près de 200 points .

«Je viens de vivre ma première année chez les Cadets et je suis fier de moi. Je me suis aperçu que je peux livrer compétition aux vétérans de la catégorie.»

Un partenaire/commanditaire impressionné

Jean-François Néron, co propriétaire de Cycle Néron, a passé sa vie dans le monde du vélo. N’empêche, il a été ébloui à chacune de ses présences en qualité de partenaire/commanditaire.

«Certains coureurs étaient de jeunes loups à l’époque. Ils avaient soif de compétition. Ils sont encore là cinq ou 10 ans plus tard et ils ont encore aussi soif. Ça m’impressionnera toujours.»

Le public est invité à participer au concours d’affiches et à l’épluchette de blé d’Inde qui auront lieu lors des festivités entourant la finale.

Les premières épreuves débuteront à compter de 17h30 dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Un total de 24 000$ est à l’enjeu pour l’ensemble des catégories.

Mardis cyclistes Tino donne signal

Une course spectaculaire et… ça se corse au championnat!


Le mardi 11 août 2015 – La lutte s’est corsée davantage encore aux Mardis cyclistes de Lachine en prévision de la grande finale quand l’Australien Jason Lowndes de Garneau-Québecor a triomphé lors de la neuvième étape, mardi soir.

Lowndes a devancé de justesse Jean-François Laroche, de Fantino Mondello/Cycles Régis, et Darren Matthews, de Santé Universelle.

C’était le deuxième succès consécutif pour l’Australien et un troisième en 2015 dans la catégorie Pro-élite.

«Je me suis fait couper dans le tout dernier virage et j’ai dû appliquer les freins avant de repartir dans un sprint effréné, a expliqué le vainqueur qui ne savait pas au moment de franchir la ligne d’arrivée s’il avait gagné ou terminé deuxième tant c’était serré.

L’un des coureurs du peloton, Sébastien Lévesque, s’est dit impressionné par les prouesses du gagnant ces dernières semaines.

«Il est tellement puissant. Il passe à côté des sprinters comme s’ils étaient arrêtés.»

Mardis cyclistes 11 août Fantino Mondello

Jean-François Laroche, cinq fois champion des Mardis, était satisfait. Et déçu à la fois.

«C’était une course presque parfaite, a-t-il fait savoir. On a bien travaillé en équipe, mais il m’a manqué 30 watts (de puissance) à la fin pour rester devant.»

Membre de la même formation, Charles-André Bilodeau affichait un état d’esprit semblable.

«On est fiers de notre travail, on est toujours dans le feu de l’action, mais on n’a pas les résultats escomptés à la fin. Ce soir, Jean-François était dans une forme exceptionnelle. Nous aurions pu l’emporter.»

Troisième, Darren Matthews de la Barbade en était à sa toute première présence à vie à Lachine.

Fait à noter, l’éventuel gagnant, Jason Lowndes, a été victime d’une crevaison en début d’épreuve.

Lambert-Lemay conserve le jaune

Dans la course au championnat, Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), huitième de cette neuvième étape, a vu son avance fondre à seulement 46 points sur Lowndes.

«Je suis désappointé parce que tout fonctionnait à merveille. François (Parisien) et moi, on contrôlait la course. Jusqu’au dernier tour. À 67 km/h, ça allait trop vite pour que je puisse maintenir le rythme.»

Lambert-Lemay prendra donc à nouveau le départ avec le maillot jaune, mardi prochain pour la grande finale, mais il n’aura guère de marge de manœuvre.

Dans les autres catégories, les victoires sont allées à Camille Primeau et Nicolas Rivard, tous deux des Espoirs Laval/Primeau Vélo, chez les Minimes. À la Coupe féminine, c’est Marie-Soleil Blais (Acquisio/ACQ) qui l’a emporté tandis que les Cadets ont vu Griffin Schwartz franchir le fil d’arrivée bon premier pour la deuxième fois de suite. Il s’agissait de son troisième succès cette année à Lachine en seulement quatre participations. Plutôt que prendre le crédit, il a voulu remercier l’organisation.

«Je suis un Lachinois et je n’aurais jamais pu atteindre ce niveau de performance sans les Mardis, a-t-il commenté. Au fil des ans, les exploits des coureurs m’ont enflammé et j’ai eu envie de me dépasser moi aussi. C’est avec des événements du genre que naissent les rêves.»

Une nouveauté intéressante a beaucoup plu aux spectateurs : un panneau indique la vitesse à laquelle le peloton franchit le fil de départ/arrivée à chaque tour. Voir des jeunes de 14 ou 15 ans frôler les 50 km/h est impressionnant. Et les Pro-élite filent encore plus rapidement…

Les Mardis cyclistes constituent une épreuve de type critérium. Les athlètes doivent compléter 30 tours, soit 50 kilomètres, dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. L’événement qui existe depuis 38 ans est tout à fait gratuit pour les spectateurs.

Mardis cyclistes 11 aout 2015 podium

Simon Lambert-Lemay fait face à plusieurs poursuivants

Vendredi 7 août 2015 LACHINE – «La neuvième étape pourrait bien être cruciale et plus importante encore que la grande finale pour le championnat Pro-élite 2015. Simon Lambert-Lemay a plusieurs poursuivants à ses trousses. Et ils ne sont que deux chez Powerwatts pour résister aux assauts des autres équipes qui sont complètes.»

Le président fondateur Joseph «Tino» Rossi exultait lors de la huitième étape en voyant la qualité du spectacle offert par les athlètes aux Mardis cyclistes de Lachine. Et par cette foule dense, nombreuse. Ils étaient plusieurs milliers à s’être déplacés au parc LaSalle.

Et Rossi s’emballe encore en pensant à la neuvième étape qui sera disputée mardi prochain.

«Si Jason Lowndes (Garneau-Québecor) vient chercher une troisième victoire cette saison et plus de 100 points, ça va commencer à chauffer pour Lambert-Lemay qui veut être couronné champion pour une troisième année consécutive.»

Une récolte de plus de 100 points est loin d’être utopique pour l’Australien puisqu’il en a accumulé 135 lors de la seule dernière épreuve. Le classement se lit donc comme suit : Lambert-Lemay compte 582 points, contre 465 pour Lowndes et 454 pour Pier-André Côté (Promutuel/VMBL/Alco TMI). Hendrik Pineda (Transports Lacombe/Devinci) suit à 419.

«J’ai remporté trois sprints lors de la huitième étape. C’est ma force. J’aime m’impliquer dans ces situations-là, a dit Lowndes.

Le président fondateur ajoute que «Simon est un fin stratège, mais il se contente d’observer les plus proches rivaux au classement. Il n’a pas remporté une seule victoire cette saison. On verra mardi prochain si d’autres loups ont plus faim que lui.»

Philip Marceau élogieux envers les Mardis

Philip Marceau du Groupe sportif CT est 37e au classement cumulatif. Il peut difficilement aspirer à la victoire, mais il est sur la ligne de départ chaque semaine. Et il raffole des Mardis.

«J’aime le niveau de compétition élevé. Ça me rappelle quand je jouais au hockey, que nous avions droit à la mise en échec, qu’on se démenait beaucoup», explique le jeune homme de 26 ans qui gagne sa vie comme spécialiste du positionnement chez CT (Cycle Technique) et qui a grandi à Pointe-Claire.

«Avec l’intensité qui est déployée dans ces courses à Lachine, un minimum d’expérience est requis afin de ne pas brûler ses énergies dans chaque virage. C’est un critérium, on roule dans un quadrilatère, il ne faut pas l’oublier.»

Marceau ajoute que «lorsque les grosses équipes sont là, il est difficile de se faufiler en avant du peloton parce que tous les coureurs sont plus fébriles, plus concentrés, plus nerveux pour protéger leur place.»

Marceau termine en affichant son admiration «pour ceux qui sont des prétendants à la victoire, ceux qui sont porteurs de maillots durement gagnés et… tous mes coéquipiers! On espère voir un jour l’un de nous remporter une étape aux Mardis cyclistes de Lachine.»

IMG_6551-2

Photo Marie Ledoux

Jason Lowndes signe sa deuxième victoire

IMG_6551-2

Le mardi le 4 août 2015 – L’Australien Jason Lowndes, de Garneau-Québecor, a remporté au sprint la huitième étape des Mardis cyclistes de Lachine après avoir pris la tête dans le tout dernier virage.

Lowndes a été suivi par Elliott Doyle (Silber Pro Cycling). Emmanuel Gagné (Airgas-Safeway Cycling Te) est monté sur la troisième marche du podium.

«Quelle course! a mentionné celui qui remportait une deuxième course à Lachine en 2015. Il y avait une folle ambiance et des milliers de spectateurs tout autour du parcours.»

«Notre but était de travailler pour Simon-Pierre (Gauthier), a-t-il ajouté, mais il n’était pas dans sa meilleure forme, alors j’ai pris charge des sprints. C’est toujours agréable de remporter des courses. Je suis heureux.»

Doyle, pour sa part, n’était pas très heureux.

«Terminer deuxième, c’est bien, sauf quand on pense qu’on avait vraiment une excellente opportunité de l’emporter. Nous avons été coupés dans le dernier virage et Jason qui pédalait dans ma roue en a profité pour passer devant.»

«Il reste que c’était une soirée incroyable, a ajouté le résident d’Alma au Lac St-Jean. La foule était dense, c’était inspirant. On voulait tous  en mettre plein la vue à ces milliers de personnes. Lachine, c’est toujours unique.»

Troisième et plutôt méconnu, Emmanuel Gagné avait de quoi se réjouir puisqu’il a eu un agenda très chargé ces derniers temps avec des épreuves majeures disputées en Oregon, à Boston et dans les Catskills, dans l’État de New York.

«C’était très rapide, agressif. Plusieurs équipes étaient semi-complètes, alors plusieurs joueurs ont tenté de monter devant. Mais, les favoris trouvent toujours le moyen de se maintenir aux postes de commande.»

Plus tôt dans la journée, Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), avait écrit : «Je suis prêt pour la guerre et je vais amasser le plus de points possibles contre mes adversaires qui sont près de moi au classement général.»

Au cumulatif, Simon Lambert-Lemay conserve le maillot jaune de meneur malgré sa sixième place dans cette huitième étape. Mieux, il accentue davantage encore son avance au général où il est suivi de Jason Lowndes qui prend possession du maillot rouge Specialized/Quilicot (deuxième au classement cumulatif). Pier-André Côté est troisième au général et enfile donc le maillot vert Mouvement Desjardins.

Catherine Dessureault, de l’équipe SAS Mazda Macogep Specialized, a participé à l’épreuve parmi les hommes pour une quatrième fois en 2015.

«Avec les gars, la moindre nonchalance dans notre positionnement au sein du peloton nous pénalise, a-t-elle expliqué. Je dois être attentive à chaque seconde pour conserver ma place et demeurer au bon endroit. Ce soir avec les rafales, quand on tournait face au vent, on avait l’impression qu’un parachute s’ouvrait. C’était très difficile.»

Dans les autres épreuves de la soirée, Griffin Schwartz a triomphé chez les cadets, Kirsti Lay (SAS-Mazda-Macogep/Spec) en a fait autant à la Coupe féminine tandis que chez les  Minimes, Camille Primeau (Espoir Laval-Primeau Vélo) et Félix Dalpé (CCB-Ultime vélo) ont connu la victoire.

Deuxième chez les Cadets, Gabriel Drapeau-Zgoralski, un athlète diabétique, a lui aussi été impressionné par l’ambiance.

«Je suis parti en échappée trois ou quatre fois pour mériter des points aux sprints et tout le monde criait, m’encourageait. C’est une expérience que je n’oublierai pas.»

«C’est fou le monde qu’il y a ici. C’est extraordinaire. On se croirait aux Jeux olympiques», s’est emballé le président fondateur Joseph «Tino» Rossi, très fier. Il était  heureux de lancer au micro que «c’était une soirée parfaite».

Il ne reste plus qu’une seule étape avant la grande finale. La neuvième épreuve aura lieu mardi prochain, le 11 août, toujours au parc LaSalle de Lachine.

Sarah Benoit-Labelle, Les Mardis cyclistes

IMG_6623-3

Rien n’est assuré pour Simon Lambert-Lemay

Mardis cyclistes 3e etape 23 juin 2015wIMG_4248

Le dimanche 2 août 2015 LACHINE – Simon Lambert-Lemay, qui possède 101 points d’avance au classement général, tentera de résister à ses rivaux lors de la huitième étape des Mardis cyclistes de Lachine afin de conserver son maillot jaune de leader.

Avec seulement trois épreuves à disputer, Pier-André Côté (Promutuel/VMBL/Alco TMI) et Simon-Pierre Gauthier (Garneau-Québecor), savent qu’ils doivent tout donner pour rejoindre Lambert Lemay.

Côté, même s’il est tout jeune encore, a mérité trois médailles aux derniers championnats canadiens. Deuxième au cumulatif, il reconnaît que tous les espoirs sont permis.

Gauthier, lui, est un vétéran aguerri et bien entouré. Lambert-Lemay en est tout à fait conscient.

Dans les autres catégories, là où la lutte est la plus corsée, c’est à la Coupe féminine. Marie-Soleil Blais n’a que deux maigres points d’avance sur Rebecca Beaumont.

Les partenaires, de précieux alliés de la jeunesse

Très heureux du nombre d’athlètes inscrits la semaine dernière encore, le président fondateur Tino Rossi se montre reconnaissant envers ceux-ci certes, mais aussi à l’égard des partenaires, ces entreprises qui s’avèrent être des mécènes pour la jeunesse sportive.

Parmi ces alliés, il y a Desjardins.

«En tant que leader coopératif au Canada, Desjardins est heureux de contribuer au succès et à la pérennité de l’une des plus prestigieuses compétitions cyclistes au pays», explique Andrée Lafortune, présidente du conseil régional des caisses Desjardins de l’Ouest de Montréal.

«Par son engagement, Desjardins souhaite encourager la relève et l’élite sportives, mais aussi promouvoir la santé et les saines habitudes de vie», dit Stéphane Lavoie, directeur général de la Caisse Desjardins de Lachine.

«Les Mardis Cyclistes sont rassembleurs, note pour sa part Michel Gaudette, président et chef de la direction de LaSalle Autogroupe. Ils ont acquis au fil des ans, une renommée internationale. Des gens de tout âge se déplacent pour assister aux compétitions et passer du bon temps en famille.»

L’implication de LaSalle Autogroupe ne passe pas inaperçue puisqu’une rutilante Fiat 500L roule devant le peloton à chacune des compétitions jusqu’à la finale du 18 août.

Le président de Samson Groupe Conseil inc.,Jean Samson, s’associe de son côté au maillot de l’athlète le plus combatif.

«Ce maillot reflète bien les valeurs de notre organisation. Et, de plus, nous partageons les mêmes valeurs que celles prônées par les Mardis cyclistes, soit la santé et la pratique des activités physiques dans son mode de vie.»

Jean Samson ajoute : notre appui va bien au-delà de l’aspect financier. Il se veut aussi une source de motivation auprès des jeunes athlètes afin d’exceller sur la scène nationale et internationale.»

Claude Dauphin, fidèle supporteur

Depuis toujours un fidèle partisan de l’organisation, Claude Dauphin, maire de l’Arrondissement Lachine, se réjouit de l’arrivée cette année parmi les partenaires du Canadien National (CN) et d’Assurances Vézina.

«Et je dois remercier aussi tous les services de l’Arrondissement ainsi que le SPVM et le SSIM de leur collaboration», a-t-il indiqué.

Shaw Direct fait partie du groupe d’entreprises soucieuses de s’impliquer auprès des Mardis cyclistes.

«La qualité des compétiteurs et l’atmosphère unique des Mardis en font l’un des événements incontournables du calendrier sportif, non seulement au Québec, mais même au Canada», précise Joe Lumia, Directeur du territoire Sud-du-Québec de Shaw Direct.

Vézina Assurances, Bicycles Quilicot, Bijouterie Jean-Guy Aubry, Lacasse Sports et Specialized constituent aussi des partenaires de premier plan.

Cette 38e édition des Mardis cyclistes de Lachine se poursuit jusqu’au 18 août. Les épreuves se déroulent dans le quadrilatère du parc LaSalle. Et ce spectacle est tout à fait gratuit! (Photos Marie Ledoux)