Et de une pour Martin Gilbert!

gilbertLe mardi 31 juillet 2007 – Martin Gilbert a réalisé un coup de circuit à l’une de ses rares présences aux Mardis cyclistes. Celui qui court actuellement aux États-Unis avec l’équipe Kelly Benefit a remporté la septième étape de la trentième édition de l’événement.

 

Au fin d’arrivée, Gilbert a devancé trois coureurs de la formation Calyon Litespeed en Érik Lyman, Maxime Vives, et Charly Vives. Aussi de passage, David Veilleux (Jittery Joe’s) a terminé en cinquième place, tout juste devant le meneur au général, Jean-François Laroche (Sleeman Clear TATV).

«C’était ma deuxième course ici cette année, alors oui je suis content, on est arrivé hier des États-Unis et on venait pour avoir du plaisir», affirme en souriant, le vainqueur d’étape.

Le cycliste de 24 ans a pu compter sur les services de son coéquipier, Keven Lacombe, qui l’a aidé dans les tous derniers tours. En guise si l’on veut, de remerciement.

«Ça va très bien cette année, dernièrement j’ai réussi à faire rentrer Lacombe, un ancien coéquipier de chez Volskwagen et on se complète très bien avec Dominique Perras. Au tour de Toona, qui est quand même une grosse course, on a terminé les deux sur le podium à deux courses différentes», ajoute-t-il.

La course s’est déroulée sans vraiment d’histoire, si ce n’est que le peloton de 99 coureurs était d’une très grande qualité.

Jean-François Laroche conserve donc son maillot jaune de leader, mais perd quelques plumes au profit de Charly Vives. Laroche (607 pts), Vives (429 pts) et Nicholas Rowe (409 pts) forment le top-3. Ils sont suivis de Pierre-Olivier Boily, Maxime Vives, Erik Lyman et Keven Lacombe.

Chez les jeunes c’est Pierre-Étienne Boivin qui l’a emporté devant son coéquipier Guillaume Charest et Philippe-Antoine Alexandre. Au général, Alexandre mène le bal avec 638 points, dans son sillage on retrouve Pierre-Étienne (622 pts) et Raphaël Massé-Viau (611 pts).

Shanie Bergeron l’a pour sa part emporté dans la catégorie fémine, suivie de Laurie-Anne Dupont-Renaud et Valérie Crête. Laurie-Anne (405 pts) détient toujours le maillot jaune, devant Shanie (369 pts) et Catherine Couture (175 pts).

Finalement, Joakim Albert a remporté une quatrième victoire chez les Minimes, en terminant devant Maxim Verreault et Francis Lambert-Lemay. Au général toutefois, Francis mène avec 639 points, il est suivi de près par Joakim (577 pts) et Sébastien Boivin (564 pts).

Une bonne avance pour Laroche

Le lundi 30 juillet 2007 – Le Montréalais de 27 ans Jean-François Laroche est bien en selle et continue de dominer le classement général des Mardis cyclistes de Lachine, à la veille de la septième des dix étapes de la saison.

Né à Magog, le cycliste de la puissante équipe Sleeman Clear TATV n’avait jamais remporté d’étapes aux Mardis avant cette année. Laroche avait brisé cette tendance en ne remportant pas une, mais deux courses de suite, les troisième et quatrième de la campagne.

web3Il s’était alors emparé du maillot jaune de leader et depuis ce temps, Laroche n’a fait qu’accroître son avance aux points. L’avocat de profession a fait preuve de régularité dans ses résultats et c’est pourquoi il trône toujours au sommet.

L’organisateur des Mardis cyclistes depuis leurs débuts il y a 30 ans, «Tino» Rossi, est lui-même impressionné par la combativité et les efforts de Jean-François Laroche (521 points). Comme mentionné plus haut, il faut dire que Laroche a aussi toute une équipe derrière lui.

Pierre-Olivier Boily, troisième avec 321 points (200 de moins que son coéquipier) et le triple champion de l’événement, Sébastien Moquin sont de ceux-là.

Ceux qui pourraient toujours espérer détrôner Laroche d’ici la dernière étape sont Nicholas Rowe 334 points (Volkswagen), Charly Vives 321 points (Calyon Litespeed) et deux cyclistes de chez Louis Garneau, le Brésilien Ramos Kleber et l’Australien Tim Hucker.

Le détenteur du maillot jaune a l’avantage d’avoir participé à toutes les courses du mardi soir, ce qui n’est pas le cas de ses adversaires. Rappelons toutefois que les points attribués seront doublés lors de la 10e et dernière étape, le 21 août prochain. Le vainqueur en ressortira avec 200 points au lieu de 100.

Tout les points seront malgré tout très importants pour les formations Volkswagen, Calyon Litespeed et Garneau-Crocs. Ces équipes devront éviter d’en laisser trop à leurs adversaires.

Une équipe de rêve

Le vendredi 27 juillet 2007 – Vous avez probablement déjà entendu la chanson. Pour offrir aux amateurs un événement sportif de qualité, vous devez avoir une bonne équipe de bénévoles pour vous aider à réussir.

Dans la grande famille des Mardis cyclistes de Lachine, on retrouve douze personnes dévouées qui, à chaque semaine, s’assurent du bon fonctionnement, de la sécurité et des opérations de la course.

«Ça fait 30 ans qu’on existe, il commence à être temps qu’ils se fassent connaître», a mentionné Tino Rossi.

benevoles

Les voici donc. Pierrette Boucher est celle qui coordonne la sécurité avant, pendant et après les courses. L’équipe des bénévoles des Mardis est complétée par Bernard, Jean-Marc, Charles, Mario, Normand, Dominic, Marcel, Ginette, Diane, Giselle et Manon.

Tous ont un rôle crucial à jouer. Alors que certains doivent s’occuper du casse-croûte, coûte que coûte, d’autres s’affairent à s’assurer de la sécurité dans les virages importants du parcours.

«Ça occupe une grosse place dans mon été, ce sont 10 semaines très occupées, affirme Madame Boucher. Il y a beaucoup de choses à gérer, mais c’est vivifiant, si je peux me permettre l’expression.»

Pierrette en est à sa septième participation en tant que bénévole pour les Mardis cyclistes. Depuis quatre ans, c’est aussi elle qui est en charge. Avec le temps, disons qu’elle comprend les rouages essentiels au bon déroulement d’une course.

«C’est ça qui nous change les idées, et en plus, on a l’occasion de rencontrer beaucoup de gens. On se rend compte que les mêmes reviennent souvent, qu’on parle des spectateurs ou des cyclistes.»

«Mes bénévoles, c’est une valeur sûre et ils font véritablement de l’excellent travail et je dois les en remercier», conclut Rossi.

Les échos des Mardis

Une gentille dame est allée offrir du sucre à la crème à Laurent Mathieu et Manon Jutras, les commentateurs. Ils ont visiblement bien apprécié et en redemandent.

Les cyclistes ont terminé la course de la semaine dernière en un temps record… de longévité. Ils avaient 59,2 km à effectuer plutôt que les 50 habituels.

Les cadettes se font de plus en plus fortes. En effet, deux filles ont terminé en même temps que les garçons, dans le peloton principal.

 L’équipe de bénévoles des Mardis. Rangée du haut : Jean-Marc, Charles, Mario, Normand, Dominic et Marcel. Milieu : Manon, Giselle, Diane et Ginette. Au bas : Pierrette, Tino et Bernard.

Les Lambert-Lemay volent la vedette

6e LemayLe mardi 24 juillet 2007 – Après avoir vu son jeune frère Francis l’emporter dans la catégorie Minimes, l’occasion était trop belle pour Simon Lambert-Lemay, qui a remporté la course Pro élite. C’est la première fois de l’histoire des Mardis que deux membres de la même famille gagnent une course lors de la même soirée.

Simon (André cycle) faisait partie d’un groupe de quinze coureurs qui se sont échappés du peloton principal au neuvième passage. Parmi les meneurs, on retrouvait le maillot jaune Jean-François Laroche (Sleeman Clear) et Nicholas Rowe (Volkswagon).

Les coureurs se sont bien relayés dès le début et n’ont jamais été inquiétés. À un certain moment, le peloton tirait même de l’arrière d’une minute et ving-cinq secondes. Nicholas Rowe est celui qui a terminé deuxième, tandis que la troisième place est revenue à l’équipier du vainqueur, Arnaud Papillon.

«J’étais un peu bloqué, j’étais fatigué, commence le vainqueur de 17 ans, détenteur du maillot du meilleur junior. Je reviens de l’Abitibi et je ne m’attendais pas à grand chose, je voulais simplement me faire plaisir.»

L’aîné des frères Lambert-Lemay en était seulement à sa deuxième participation de la saison aux Mardis. Lors de la toute première étape, il avait terminé au 10e rang. Lors des deux dernières années, Francis a été sacré champion de la coupe des jeunes.

«Je pense que c’est la première fois aussi qu’on finit deux juniors à l’avant, c’est plaisant, dit-il. Je suis vraiment content, je venais pour le plaisir et je repars avec une victoire!»

Rappelons que la course avait été allongée de six tours, pour compenser les six perdus la semaine dernière, en raison d’un dépot d’huile sur le parcours.

Grâce à sa quatrième place, Jean-François Laroche (521 pts) augmente son avance au classement général, car plusieurs cyclistes du top 10 étaient absents. Avec sa deuxième position, Nicholas Rowe (334 pts) est dorénavant son plus proche poursuivant. Pierre-Olivier Boily (Sleeman Clear) -cinquième en course- est à égalité au troisième rang avec Charly Vives (Calyon) à 321 points.

Chez les Minimes, Francis a été suivi du combatif Joakim Albert et de Maxim Verreault. Lambert-Lemay mène toujours au général avec 545 points, suivi de Sébastien Boivin, 495 points, et de Joakim, 461 points.

Dans la catégorie féminine, Vanessa Godbehere a brisé la tendance qui régnait en l’emportant devant Valérie Desjardins et la meneuse, Laurie-Anne Dupont Renaud. Laurie-Anne (350 pts) est suivie de près par Shanie Bergeron (310 pts) et Catherine Couture (170), qui était absente.

Finalement, c’est Pierre-Étienne Boivin qui l’a emporté chez les cadets, en devançant Philippe-Antoine Alexandre et Raphaël Massé-Viau. Avec quelques points de plus que son adversaire, Alexandre s’empare du maillot jaune de leader (545 pts). Il est suivi par Massé-Viau (540 pts) et Frédéric Poisson (512 pts).

Sixième étape : Bataille à trois ?

presentationLe lundi 24 juillet 2007 – Après les soucis de la semaine dernière, tout est rentré dans l’ordre à Lachine. La piste a été nettoyée et est prête à accueillir un peloton d’envergure pour la sixième étape des Mardis cyclistes.

Rappelons que la semaine dernière, une flaque d’huile avait forcé les organisateurs à raccourcir la course de six tours, pour des raisons de sécurité. Depuis, l’arrondissement a remédié à la situation et les tours seront ajoutés à la course de cette semaine.

«Ça a pris quelques jours, mais tout est rentré dans l’ordre. La piste redevenue très sécuritaire et on s’attend à un gros peloton car beaucoup de cyclistes seront revenus des grosses compétitions», a assuré le promoteur de l’événement, Tino Rossi.

Il y aura donc un sprint intermédiaire de plus cette semaine. La course s’annonce aussi très exigeante, car il fera très chaud aujourd’hui, selon les prévisions météorologiques.

«Je peux vous garantir que les cinq premiers au classement, ça va être chambardé à la suite de la course et même le maillot jaune pourrait changer de détenteur», explique Rossi, visiblement impatient de lancer le départ de cette sixième étape.

«Ceux qui ne seront pas bien préparés pourraient trouver la course longue, croit Rossi. Ça va être beaucoup plus ardu et on va voir ceux qui ont négligé leur préparation.»

Au classement général, Jean-François Laroche mène avec 392 points, suivi de près par Charly Vives (321 pts) et du surprenant Brésilien Ramos Kleber (294 pts).

Dans le sillage – Profil : Pierre Bouchard

Butch HDPierre Bouchard est loin d’être petit comme s’amusent plusieurs à dire. En fait, s’il y en a un qui ne passe pas dans le cadre de porte, c’est probablement lui. Le sympathique ancien joueur du Canadien accomplit avec merveille son rôle de président d’honneur des Mardis cyclistes.

Lorsqu’il jouait dans la Ligue nationale de hockey, le défenseur format géant était plus du genre à faire peur à ses adversaires qu’à se faire des amis. Aujourd’hui âgé de 59 ans, on se demande comment ce si gentil homme pouvait accomplir ce rôle.

«Je suis impressionné par les Mardis, parce que je n’avais jamais vraiment suivi le cyclisme de près. Mais de les voir passer devant moi à une telle vitesse, c’est impressionnant. Je n’ai jamais vu de chute et je n’imagine juste pas l’impact que ça pourrait avoir.»

Il faut aussi dire que plus jeune, l’un des passe-temps de Pierre était le vélo. Le défenseur avait l’habitude de se rendre au camp d’entraînement des Canadiens à Montréal en bicyclette, question de se remettre en forme.

Depuis qu’il est passé de Longueuil, sa ville natale, à Verchères, Pierre aime bien rouler sur le bord du Fleuve. Sa plus grande occupation actuellement, est sa ferme, où il produit une panoplie d’aliments.

«J’aime beaucoup faire du bateau, on a découvert ça cette année et j’aime aussi aller pêcher. Moi et ma femme on apprécie beaucoup les longues balades sur le fleuve. Aujourd’hui par exemple, on est parti à 10 heures et on est revenu presque le soir.»

Outre sa femme Lyne, Pierre Bouchard a deux enfants qui occupent une place extrêmement grande dans sa vie de tous les jours. Émile, du même nom que son grand-père, et Sophie étudient au Collège Champlain, afin de parfaire leur anglais. À l’image de leur père, les enfants sont très sportifs.

Venant tout juste d’avoir 18 ans, Émile joue au hockey pour les Cougars de Champlain au junior AA. Âgée de 20 ans, Sophie pratique régulièrement le volleyball et le basketball.

Les échos des Mardis

À cause de l’huile présente sur la piste, les minimes, les jeunes et les femmes ont pris le départ simultanément, un retour aux sources.

L’éternel Czeslaw Lukaszewicz était encore une fois au départ de la course. Le souriant Tchèque a toujours la cote chez les spectateurs lachinois.

Le champion en titre, Sébastien Moquin, fait décidément bien les choses. Portant son casque jaune, le cycliste épaule de brillante façon son coéquipier Jean-François Laroche.

Ramos Kleber l’emporte !

kleberLe mardi 17 juillet 2007 – Après une inattendue deuxième position à sa première participation aux Mardis la semaine dernière, le Brésilien Ramos Kleber a tout donné et a gagné au sprint final la cinquième étape de la saison des Mardis cyclistes de Lachine.

Le coureur brésilien a devancé de justesse Eric Lyman et Maxime Vives de l’équipe Calyon Litespeed. Le détenteur du maillot jaune Jean-François Laroche (Sleeman Clear) a terminé l’épreuve en septième position et conserve ainsi aisément le premier rang au général.

La course a été écourtée de six tours en raison de la présence d’huile sur un virage du parcours. Les commissaires et l’organisation ont jugé que l’épreuve devenait de plus en plus dangereuse.

Plusieurs chutes ont eu lieu, notamment une comprenant 44 des 83 coureurs. Les six tours de moins seront ajoutés à la course de mardi prochain.

Kleber, coureur invité pour rouler avec l’équipe Louis Garneau Crocs pendant l’été avait une mine bien heureuse après la course. Il ne pouvait malheureusement nous faire part de ses commentaires, lui qui ne parle que le Portugais.

«C’était un peu décousu comme course à cause de tout ce qui s’est passé et des chutes. C’est jamais drôle quand il y a quelque chose comme une flaque d’huile de même sur la piste», a affirmé son coéquipier, Jean-François Racine.

«Je pense que tout le monde a bien fait dans l’équipe (pour aider Ramos à gagner). Je pense que Tim Hucker a fait une très belle job jusqu’à la fin, comme toute l’équipe d’ailleurs», ajoute-t-il.

Racine, comme ses autres coéquipiers, est bien impressionné par la tenue de Ramos jusqu’à maintenant en Amérique. Kleber et les Australiens Peter Ladd et Tim Hucker passent l’été au Québec, sur l’invitation de Louis Garneau lui-même.

«Il est impressionnant, la semaine dernière il était deuxième à sa première course et là il est premier. C’est un très bon cycliste et en plus  il est aussi un excellent grimpeur en montagne. Il a aussi gagné à le Grand prix d’Ottawa samedi passé», s’étonne Racine.

La barrière de la langue est toujours présente, mais on réussit de plus en plus à se comprendre chez Garneau Crocs.

«On lui a acheté un dictionnaire! C’est pas une blague. Il commence à s’exprimer un peu mieux. Au début c’était un peu difficile, en plus avec les deux Australiens dans l’équipe. Mais ça s’améliore», termine Racine.

Au général, Jean-François Laroche (Sleeman) a maintenant 392 points et devance Charly Vives (Calyon) avec 321 points. Grâce à ses performances, Ramos Kleber se pointe maintenant en troisième position avec 294 points.

Suivent par la suite de la quatrème à la huitième position : Tim Hucker (273 pts), Keven Lacombe (271 pts), le maître Martin Rooseboom (235 pts), Maxime Vives (235 pts) et Pierre-Olivier Boily (226 pts).

Chez les jeunes, c’est Frédéric Poisson qui a remporté la cinquième étape, devant Christopher Bernard et Pierre-Étienne Boivin. La lutte est toujours serrée au classement alors que Raphaël Massé-Viau (445 pts) devance in extremis Philippe-Antoine Alexandre (436 pts) et  ce même Frédéric Poisson (417 pts).

Dans la catégorie des femmes, Laurie-Anne Dupont-Renaud l’a encore une fois emporté, devançant ses éternelles rivales Catherine Couture et Shanie Bergeron. Dupont-Renaud (308 pts), Bergeron (278 pts) et Couture (170 pts) occupent les trois premières places au classement.

Finalement, Maxim Verreault l’a emporté chez les minimes en devançant Sébastien Boivin et Félix Bouvette. Grâce à sa deuxième place et à cause de l’absence de Francis Lambert-Lemay, Boivin s’empare du maillot jaune de leader devant Lambert-Lemay et Joakim Albert.