David Veilleux remporte une course du tonnerre!

David Veilleux a sonné la charge et a récolté la victoire devant McCarthy. (Photos Pasquale Stalteri/Pedal Mag)

Montréal, le mardi 29 juin 2010 – Les amateurs de vélo ont eu droit à tout un spectacle à l’occasion de la 4e étape de la saison des Mardis Cyclistes de Lachine, qui s’est soldée par une victoire saisissante du Québécois David Veilleux.

Dès le 13e des 31 tours du critérium, Veilleux (Kelly Benefit Strategies), l’Australien Shaun McCarthy (Garneau), ainsi que les Montréalais Charly Vives (Spidertech) et Michael Joanisse (Nativo Concept) se sont retrouvés en échappée à la suite d’une attaque lancée après un sprint intermédiaire.

Dès lors, on pouvait croire que ce groupe d’échappée serait en mesure de rallier de façon intacte le fil d’arrivée, aucun d’eux n’étant une menace pour les prétendants au classement général.

Rapidement, on a pu constater les dégâts. Après seulement trois tours à l’avant, les quatre mousquetaires avaient déjà 28 secondes d’avance sur le peloton. À son summum, l’avance a grimpé à 49 secondes.

Veilleux, Vives, McCarthy et Joanisse ont mené à terme cette échappée.

Les quatre coureurs, bien qu’ayant collaboré d’arrache-pieds, n’avaient qu’une idée en tête : remporter le sprint final. À 25 mètres de l’arrivée, on croyait bien que l’Australien McCarthy avait la victoire en poche, mais Veilleux a déporté à toute vitesse vers la droite. Il s’est ainsi frayé un chemin jusque sur la première marche du podium, grâce à un chrono de 1h01m28s et une vitesse moyenne de 48,8 km/h. Vives et Joanisse ont suivi McCarthy, quelques dixièmes de seconde plus tard.

«Nous avons tous très bien travaillé ensemble. On avait chacun notre portion du circuit à relayer, explique McCarthy. Je ne connaissais pas les deux autres gars de l’échappée, mais je savais que Veilleux était rapide et qu’il était dangereux. Vers la fin de la course, je me suis donc mis dans sa roue, il était simplement plus rapide que moi et il méritait la victoire», a lancé le cycliste de 26 ans, qui en était seulement à sa deuxième expérience en sol lachinois.

David Veilleux, lui, n’en était pas à son premier coup d’éclat en carrière. Mais ce fut sûrement l’un des plus durement acquis pour celui qui a terminé au 4e rang dimanche, à Edmonton, lors de l’épreuve sur route des championnats canadiens. Lors de cette spectaculaire échappée, le quatuor a roulé presque de façon permanente au-dessus des 50 km/h.

«Je suis brûlé, lancé d’entrée Veilleux. J’avais mal aux jambes au début de la course. L’attaque a été lancée après le 2e sprint, ça m’a donné le temps de récupérer. Comme il n’y avait personne de dangereux pour le général, le peloton nous a laissés aller au début. Les relais ont été assez égaux pour tout le monde et on a rapidement su qu’on se rendrait jusqu’à la fin. Je ne suis pas le meilleur sprinteur, mais je me débrouille bien», a laissé tombé le vainqueur.

Laroche meilleur que Gilbert

Un peu plus loin derrière, le Montréalais Jean-François Laroche (Cycles Régis) a franchi la ligne d’arrivée devant le Châteauguois Martin Gilbert (Spidertech). Laroche gruge ainsi 20 points et s’approche qu’à seulement 35 points de Gilbert, détenteur du maillot jaune, avec encore six étapes à disputer.

«C’était relativement facile, a-t-il dit, parlant de sa victoire au sprint. Martin a été derrière tout au long de la course, je crois qu’il était fatigué à cause des nationaux. Je suis content, car les gars ont fait tout un travail dans le dernier tour pour rattraper le groupe de chasse. Ç’a nous a permis de faire des points», a ajouté Laroche.

Courses des jeunes, des femmes et des minimes

Les jeunes et les femmes ont eu moins de chance que les élites et ont dû se disputer la 4e étape de la saison sous une pluie battante. Jérémy Carignan (Club cycliste d’Amos) en a fait fi et a remporté la course des jeunes devant Hendrik Pineda et Yohan Patry. Patry s’amène ainsi à seulement 7 petits points du maillot jaune, Lambert Gatineau.

Chez les femmes, Élisabeth Albert (Rocky Mountain CIBC) a franchi la ligne devant Audrey Labrie et Catherine Couture. Albert est dorénavant en tête du général, devant Couture.

Du côté des minimes, Guillaume Roussel (Espoirs Laval) a remporté sa troisième course de la saison et ainsi accru davantage son avance au cumulatif. Chez les minimes femmes, Melyssa Fortin (Vélo Club Longueuil) a fait de même et a signé son troisième gain de la saison.

4e ÉTAPE – COURSE EN DIRECT

4e étape de la 33e saison des Mardis Cyclistes, le mardi 29 juin – Suivez avec nous, en direct, le déroulement de cette 4e étape de la saison 2010. La course Pro-Élite Saputo compte 31 tours, pour un total de 50 km. Le coup de départ sera lancé à 19h.

20h13: Sprint final:  1ere place: David Veilleux (Kelly Benefit)     2eme place: Sean McCarthy (Garneau)   3eme place: Charly Vives (Spidertech) 4eme place: Michael Joanisse (Nativo PG) 5eme place:Guillaume Boivin (Spidertech). Ce dernier remporte le sprint du peloton suivi par Martin Gilbert et Jean Francois Laroche.  Les résultats officiels sont à venir.

20h05: 5eme sprint intermédiaire:  1ere place: David Veilleux (Kelly Benefit)     2eme place: Charly Vives (Spidertech)     3eme place: Sean McCarthy (Garneau) 4eme place: Michael Joanisse (Nativo PG)  5eme place: Hughes Lapointe (Nativo PG).  L’échappée à 47 secs du peloton. Il reste 3 tours à faire. David Veilleux remporte le maillot Nativo Concept décerné au meilleur sprinteur intermédiaire de la soirée avec 30 points, un de plus qu’ Hughes Lapointe.

19h58: 4eme sprint intermédiaire:  1ere place: David Veilleux (Kelly Benefit)     2eme place: Charly Vives (Spidertech)     3eme place: Sean McCarthy (Garneau) 4eme place: Michael Joanisse (Nativo PG)  5eme place: Le nouveau champion canadien U-23 couronné dimanche dernier à Edmonton, Arnaud Papillon (Nativo PG).  L’échappée à 35 secs du peloton. Il reste 7 tours à faire.

19h49: 3eme sprint intermédiaire:  1ere place: David Veilleux (Kelly Benefit)     2eme place: Charly Vives (Spidertech)     3eme place: Sean McCarthy (Garneau) 4eme place: Michael Joanisse (Nativo PG)  5eme place: Hughes Lapointe (Nativo PG).  L’échappée à 32 secs du peloton.

19h46:  Les 4 Coureurs en échappée ont creusé l’écart à 31 secs du peloton   ( Michael Joanisse (Nativo PG), David Veilleux (Kelly Benefit) Charly Vives (Spidertech) et Sean McCarthy (Garneau). Il reste 12 tours à faire.

19h36: 2eme sprint intermédiaire:  1ere place: Hugues Lapointe (Nativo PG)     2eme place: Thierry Laliberté (Xprezo)     3eme place: Jean Francois Laroche (Cycles Regis) 4eme place: André Tremblay (Nativo PG)  5eme place: Willaim Goodfellow (Bikereg).  4 Coureurs sont en échappée à 12 secs du peloton   ( Michael Joanisse (Nativo PG), David Veilleux (Kelly Benefit) Charly Vives (Spidertech) et Sean McCarthy (Garneau). Il reste 17 tours à faire.

19h27: 1er sprint intermédiaire:  1ere place: Martin Gilbert (Spidertech)     2eme place: Jean-Francois Laroche (Cycles Regis)     3eme place: Mathieu Roy (Team Spirit) 4eme place: Daniel Belleville (Paquette/Villemure)  5eme place: Hughes Lapointe (Nativo PG).  Le peloton est toujours regroupé

19:12 La course est lancée. Martin Gilbert (Spidertech) porte toujours le maillot jaune. La course comprend 67 participants. Le soleil est sorti et la piste est complètement sèchée

Les nouveaux champions canadiens retrouveront les Mardis Cyclistes

Hugo Houle, nouveau champion canadien du contre-la-montre chez les U-23. (Photo Pasquale Stalteri/Pedal Mag)

Montréal, le mardi 29 juin 2010 – En entrevue après sa victoire lors de la 3e étape du calendrier des Mardis Cyclistes, le leader de la formation Spidertech, Martin Gilbert, avait clairement indiqué que lui et son équipe ne désiraient qu’une seule chose en fin de semaine, soit le titre de champion canadien sur route.

Les choses ne se sont toutefois pas déroulées comme lui et son équipe, dirigée par l’illustre Steve Bauer (porteur du maillot jaune à plusieurs reprises au Tour de France), l’auraient voulu.

À Edmonton, ce sont plutôt deux autres des grands acteurs des Mardis Cyclistes qui se sont mis en évidence.

Hugo Houle (Garneau), qui a reçu le titre de révélation de l’année des Mardis pour sa 3e position au cumulatif en 2009, a enlevé le titre de champion canadien 2010, vendredi, lors du contre-la-montre individuel de 40 km chez les U-23.

Puis dimanche, lors de la course sur route de 182 km, Arnaud Papillon (Nativo Concept) a été sacré champion canadien, également chez les U-23. Papillon, qui a manqué la totalité de la dernière saison en raison d’une importante blessure, avait terminé au 4e rang du classement général des Mardis en 2008.

Ces deux athlètes hors-pair seront de retour ce soir, à l’occasion de la 4e étape de la saison des Mardis Cyclistes. Arborant probablement leur nouveau maillot de champions nationaux, Houle et Papillon se pointeront à la ligne de départ avec beaucoup de motivation.

«Martin Gilbert et Spidertech ont fait de très belles choses depuis deux ans. Ils nous ont habitués à des victoires surprises lors de grands rendez-vous. Dorénavant, leurs résultats parlent un peu contre eux quand la pression est à son maximal. En 2009, à l’étape finale des Mardis Cyclistes, ils avaient annoncé qu’ils voulaient abattre le record du parcours pour s’emparer de la bourse de 5 000$. Ils ont tout fait le travail avant de se faire coiffer à la ligne d’arrivée par Guillaume Boivin, qui était alors avec Volkswagen», se rappelle le Canado-Suisse Christophe Cheseaux, entraîneur de l’équipe nationale suisse Handisport.

Même s’il demeure loin de l’action des Mardis, Cheseaux suit toujours l’événement avec un intérêt marqué et y va d’analyses prononcées.

«Malgré la distance, j’ai toujours à cœur ce qui se passe aux Mardis, y ayant moi-même déjà participé. Le week-end dernier aux Championnats canadiens, le même scénario s’est produit. Gilbert et son équipe ont été battus. Tout ceci ne fait qu’avantager les Jean-François Laroche, Hugo Houle, Arnaud Papillon et David Veilleux pour le championnat des Mardis Cyclistes.

Arnaud Papillion de Nativo Concept PG, Champion canadien sur route en 2010

«Les résultats des Championnats canadiens ne font que démontrer que les Mardis sont une référence et un grand passage pour nos athlètes. Avec le recul que j’ai d’ici (Aigle, Suisse), je peux vous dire que le championnat 2010 des Mardis Cyclistes ne fait que commencer. Gilbert ne devra pas défendre son maillot jaune, mais plutôt le gagner. Et pour ce faire, il devra démontrer un leadership exemplaire, car les autres prétendants s’en donneront à cœur joie», complète l’entraîneur suisse.

La table est donc mise pour la 4e étape de ce soir, qui sera lancée sur le coup de 19 h. Dès lors, on peut s’attendre à une véritable bataille d’équipes. Les Spidertech, Cycles Régis, Garneau, Nativo Concept et autres feront tout pour grimper sur la plus haute marche.

Les commentaires de Jean-François Laroche et Pierre-Olivier Boily (Cycles Régis), coéquipiers de longue date ayant remporté plusieurs championnats des Mardis, vont en ce sens.

«On va finir par les avoir, affirme Laroche. On part sur le tard comme eux l’ont fait l’an dernier. Mais on est capables de revenir, car on a l’expérience pour le faire. On va leur couper leurs jambes», fusille Boily, prêt pour la guerre.

Tour du chapeau pour l’équipe Spidertech!

Gilbert a devancé Boily et Laroche à l'arrivée de la 3e étape. (Photo Pasquale Stalteri/Pedal Mag)

Montréal, le mardi 22 juin 2010 – Battu de quelques centimètres la semaine dernière, Martin Gilbert n’avait pas le cœur à la fête. Il a remporté à plate couture la troisième étape des Mardis Cyclistes, sa deuxième victoire de la saison.

Voir le résumé vidéo dans notre rubrique: Photos/Vidéos

Le leader de la formation professionnelle Spidertech a été sans pitié dès le début, remportant sprint intermédiaire sur sprint intermédiaire. Au terme des 50 km de la course, le Châteauguois de 27 ans a profité de l’excellent travail de ses coéquipiers pour remporter aisément le sprint final.

Son équipier Éric Boily, victorieux en échappée la semaine dernière, est même venu coiffer Jean-François Laroche (Cycles Régis) au fil d’arrivée. Grâce à cette performance sans bavure, Gilbert accentue de 19 points son avance pour le maillot jaune.

Pour Spidertech, c’est une troisième victoire en autant d’étapes cette saison. La forme semble bonne et c’est bon signe, car l’équipe sera à Edmonton dimanche, à l’occasion des Championnats canadiens sur route.

«On est en pleine préparation pour les Championnats canadiens. La forme est bonne et la vitesse de pointe était bonne, avoue d’entrée Gilbert. Je me suis très bien fait amener par mes coéquipiers à l’arrivée.»

Une légère pluie a commencé à s’abattre sur le circuit lachinois alors qu’il restait une dizaine de tours (sur 31) à effectuer.

«On voulait tous terminer à l’avant pour éviter de glisser en plein peloton. Peut-être qu’Éric a ralenti un peu pour me laisser gagner, je ne sais pas. Mais ce qui importe, c’est que la victoire reste dans l’équipe. C’est notre façon de répondre aux messages que les autres nous lancent», a ajouté le maillot jaune.

Jean-François Laroche, deuxième au classement général derrière Gilbert, a admis avoir commis une erreur au sprint final.

«Je pensais que la ligne d’arrivée était plus proche. Je me suis rassis trop tôt et ça m’a peut-être coûté la deuxième position… Les gars de Spidertech sont peut-être une coche en haut de nous, mais on va finir par les avoir, surtout s’ils manquent une course d’ici à la fin de la saison», affirme le Montréalais de 30 ans.

Son coéquipier, le Robervalois Pierre-Olivier Boily, est prêt à aller au front pour conquérir le championnat 2010.

«On part sur le tard comme eux l’ont fait l’an dernier. Et on est capable de revenir, on a l’expérience pour le faire. On va leur couper leurs jambes!», a-t-il lancé.

Quatre-vingt neuf coureurs ont pris le départ de cette troisième étape qui s’est gagnée en 1h02m50s, à une vitesse moyenne de 47,7 km/h. Le Français Aurélien Passeron (Garneau) n’a pu prendre le départ de la course, pris à court par un problème de license.

Le gagnant de la course des jeunes, Lambert Gatineau.

Courses des jeunes, des femmes et des minimes

Un grave accident est survenu durant la course des jeunes et des femmes. Lynn Beaumont, de l’équipe La Cabosse d’Or et quelques autres coureurs ont chuté au deuxième virage du dernier tour. La coureuse a été transportée d’urgence par ambulance. Elle serait victime d’une fracture de la hanche.

La course a été suspendue et un nouveau départ a été donné avec un seul tour à faire. La formation Cycles Régis a réussi un triplé chez les jeunes grâce à Lambert Gatineau, Yohan Patry et Frédéric Cossette. Gatineau, un Lachinois, accentue son avance au cumulatif.

Véronique Drapeau (Espoirs Saputo) a devancé ses rivales Élisabeth Albert et Catherine Couture. Couture, la détentrice du maillot jaune, a vu son avance au général fondre.

Du côté des minimes, Guillaume Roussel et Mathieu Celestin ont réalisé le doublé pour la formation des Espoirs Laval. Mélyssa Fortin et Frédérique Verrault du Vélo Club Longueuil ont fait de même du côté féminin.

3e ÉTAPE – COURSE EN DIRECT

3e étape de la 33e saison des Mardis Cyclistes, le mardi 22 juin – Suivez avec nous, en direct, le déroulement de cette 3e étape de la saison 2010. La course Pro-Élite Saputo compte 31 tours, pour un total de 50 km. Le coup de départ sera effectué à 19h, ce mardi le 22 juin 2010.

18:30 23 degrés sur le circuit à Lachine, vent de 10 km sud ouest, tout est en place pour un excellent spectacle.

19:15 La course est lancée. Martin Gilbert porte le maillot jaune. La course comprend 97 participants. Le 1er sprint intermédiaire est remporté par Martin Gilbert, 2ième place, Perrick Naud, 3ième place, Jean-François Laroche.

19:40  2ieme sprint intermédiaire: 1ier: Martin Gilbert,  2ième place:  Jean-François Laroche,  3ième place; Daniel Belleville. 19 tours à faire.

19:53  3ième sprint intermédiaire: 1er place Martin Gilbert, 2ième place: Jean-Françcois Laroche, 3ième place: Perrick Naud. 14 tours à faire.

Guillaume Boivin attaque avec Éric Lyman, Jean-Michel Lachance,Hugues Lapointe et Greg Rain, 6 secondes d’avance 12 tours à faire.

20:02 4ième sprint intermédiaire,1er place Hugues Lapointe, 2ième place Arnaud Papillon, 3ième place Guillaume Boivin. Le peloton est regroupé avec 8 tours à faire et la pluie se met de la partie.

20:15 5ième sprint intermédiaire,1er place Dominic Chalifoux, 2ième place Daniel Belleville, 3ième place Jean-François Laroche. Plus que 4 tours à faire.

20:30 Résultat final officiel,1er place  Martin Gilbert, 2ième place Éric Boily, 3ième place Jean-François Laroche au sprint de peloton. Merci à tous et à la semaine prochaine.

Affamés par la victoire

Aura-t-on droit à un autre sprint endiablé? (Photo Pasquale Stalteri/Pedal Mag)

Montréal, le mardi 22 juin 2010 – Mardi dernier, alors qu’il ne restait qu’un tour à faire, le Saguenéen Éric Boily a lancé une attaque digne de ce nom et s’est sauvé avec la victoire de la 2e étape de la saison des Mardis Cyclistes.

Boily (Spidertech) a eu amplement le temps de lever les bras au ciel en guise de célébration. Quelques secondes plus tard, ses adversaires ont franchi la ligne d’arrivée dans un sprint des plus endiablés. Jean-François Laroche (Cycles Régis), Martin Gilbert (Spidertech) et le Français Aurélien Passeron (Garneau), ex-coureur du Tour de France, ont suivi dans l’ordre.

Si Boily est en feu par les temps qui courent -après une victoire du côté du Chrono de Gatineau-, son coéquipier Martin Gilbert, lui, devra redoubler d’ardeur.

Après avoir gagné la première étape du calendrier, Gilbert a vu son éternel rival, Jean-François Laroche, lui enlever une vingtaine de points à son avance au classement général.

Laroche, un avocat de métier, était ravi d’avoir pu battre Gilbert lors du sprint final et lors de plusieurs sprints intermédiaires.

«Disons que ça me fait grandement plaisir de battre des gars pour qui le vélo est leur unique travail», a-t-il avancé, insistant sur le fait que la course au championnat ne venait que de commencer.

Boily, qui a volé la vedette, n’entend pas pour autant changer de stratégie pour à l’occasion de la troisième étape.

«Jean-François a offert une solide performance mardi. Cependant, j’ai confiance que Martin va revenir en force et qu’il pourra le devancer au terme des 10 étapes. Il faut continuer de courir de façon agressive, sans toutefois prendre de décisions qui nuiraient aux chances de remporter un cinquième titre», a invoqué le Saguenéen.

Hugo Houle et le Aurélien Passeron de l’équipe Garneau n’ont disputé qu’une étape chacun, mais on s’attend à ce qu’ils tentent le tout pour le tout, dès ce soir.

«C’est un bon spectacle, on voit que les gars sont habitués à frotter, même à une bonne vitesse. C’est dommage de ne pas avoir été sur le podium (mardi dernier). Mais j’ai pris de longs relais et j’ai donné beaucoup pendant l’échappée. Mardi, vous devriez me voir sur le podium, et pourquoi pas, sur la première marche», a proposé Passeron, confiant en ses chances de l’emporter.

Troisième étape de la saison, le 12 juin, dès 17h15, au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine (ligne de départ située sur la 10e Avenue, entre les rues Victoria et St-Antoine).

«Martin va revenir en force» – Éric Boily

Éric Boily a devancé tous ses poursuivants. (Photos Pasquale Stalteri/Pedal Mag)

Le lundi 21 juin 2010 – Mardi dernier, alors qu’il ne restait qu’un tour à faire, le Saguenéen Éric Boily a lancé une attaque digne de ce nom et s’est sauvé avec la victoire lors de la 2e étape de la saison des Mardis Cyclistes.

Boily a eu amplement le temps de lever les bras au ciel en guise de célébration. Quelques secondes plus tard, ses adversaires ont franchi la ligne d’arrivée dans un sprint des plus endiablés. L’organisation des Mardis s’est entretenue avec l’athlète de 22 ans à l’aube de la 3e étape.

Mardis Cyclistes: Éric Boily (Spidertech), tu nous as habitué à des victoires flamboyantes au sprint ou en solo. Mardi soir dernier, le 15 juin, tu l’as emporté sur une attaque au dernier tour avec seulement 4 secondes d’avance sur un peloton endiablé. Peux-tu nous expliquer ta gérance des 1,6 km du dernier tour pour te rendre à la ligne sain et sauf, devant tout le monde?

Éric Boily: La gestion du dernier tour a été très simple mardi dernier. Attaquer, rouler aussi vite que possible et espérer franchir la ligne d’arrivée le premier!

Mardis Cyclistes: Avec cette victoire, tu te retrouves 3e au classement général et ton équipier Martin Gilbert est en jaune. Il a avoué sa volonté de remporter le 5e titre de ça carrière aux Mardis Cyclistes en 2010. De quelle façon allez-vous procéder pour que les deux, vous demeuriez dans le haut du classement?

Éric Boily: Selon moi, la meilleure façon de gérer la situation est de ne rien changer. Il faut continuer de courir de façon agressive, sans toutefois prendre de décisions qui nuiraient aux chances de remporter un 5e titre.

Mardis Cyclistes: Tu nous as affirmé après la course qu’il n’y avait pas de «leader» désigné chez Spidertech pour les victoires d’étapes. Maintenant, pour le Championnat de la Coupe Pro-Élite Saputo, avez-vous la même consigne?

Éric Boily: Au niveau du classement général, c’est tout pour Gilbert! Il est en tête du classement et nous allons défendre son maillot jaune. Mais cela n’empêchera pas d’autres coureurs de s’illustrer si l’occasion se présente.

Mardis Cyclistes: Quels sont tes aspirations personnellement pour la saison 2010 des Mardis Cyclistes?

Éric Boily: Je n’ai pas d’aspirations précises cette année. Notre objectif est de remporter un 2e titre consécutif avec Martin et de gagner autant d’étapes que possible.

Mardis Cyclistes: Mardi dernier, Jean-François Laroche a eu une belle performance sur les sprints intermédiaires et au final en devançant Martin Gilbert. Il a grugé 20 points sur son avance au classement. Quels sont les ajustements que vous désirerez apporter pour optimiser vos chances pour le championnat?

Éric Boily: Jean-François a offert une solide performance mardi. Cependant, j’ai confiance que Martin va revenir en force et qu’il pourra le devancer au terme des 10 étapes.