Joseph «Tino» Rossi fait son entrée au temple

Joseph «Tino» Rossi a désormais sa photo sur le mur des membres du temple de la renommée.

Le mercredi 24 novembre 2010 – Le Panthéon des sports du Québec a accueilli huit nouveaux membres au sein de son temple de la renommée, à l’occasion de son 20e gala d’intronisation, présenté mercredi soir, au Château Marriott.

Le célèbre hockeyeur  Mario Lemieux (absent lors de la cérémonie), Danielle Goyette, Régent LaCoursière, Caroll-Ann Alie, Jean-Paul et Jean-Marc Banos, Joseph « Tino » Rossi (bâtisseur) et le journaliste Red Fisher (médias) ont ainsi fait leur entrée dans les annales du temple de la renommée du sport québécois.

Le Lachinois Joseph « Tino » Rossi, président fondateur des Mardis Cyclistes, était extrêmement fier de l’honneur qu’il recevait.

« Je suis extrêmement flatté. Il y a un an, l’arrondissement Lachine m’a honoré et aujourd’hui, je reçois la reconnaissance ultime pour tout le Québec. Je ne pourrais demander mieux. »

Le journaliste Red Fisher couvre depuis le début de la saison 1955-1956 les activités du Canadien de Montréal. Il a vu l’équipe montréalaise remporter 17 de ses 24 coupes Stanley.

« Le joueur qui m’a fait lever de mon siège le plus souvent, c’est Bobby Orr », a-t-il confié peu avant son intronisation.

« Aujourd’hui, le hockey est un business. Les joueurs ne disent plus rien de savoureux. Ils radotent toujours les mêmes clichés. Mes meilleurs souvenirs, j’aimerais bien les partager, mais ils ne seraient pas publiables », lance avec humour le vétéran journaliste de 84 ans.

Le scribe de la Gazette a-t-il toujours du plaisir à couvrir le hockey quotidiennement dans un monde où l’argent a pris le dessus sur l’amour du jeu ?

« Disons que je suis loin, très loin, d’avoir autant de plaisir que dans les années 50, 60, 70 et au début des années 80 », a-t-il expliqué laconiquement.

(Source : http://www.montrealexpress.ca)

À 24h de son intronisation, Joseph « Tino » Rossi nous partage ses émotions.

Demain le  24 novembre prochain, le Panthéon des sports du Québec tiendra son 20e gala annuel.  Lors de cette soirée qui se déroulera au Mariott Château Champlain, huit personnalités sportives seront intronisés au Temple de la renommée du Panthéon. 

Il s’agit de Mario Lemieux, Danielle Goyette, Régent LaCoursière, Caroll-Ann Alie, Jean-Paul et Jean-Marc Banos, Joseph « Tino » Rossi et le journaliste Red Fisher.


Après avoir agi comme Maître de piste lors des Jeux Olympiques de Montréal, Joseph « Tino » Rossi fonde les Mardis Cyclistes de Lachine en 1978. La persévérance et la passion de Joseph « Tino » Rossi contribuent et assurent la grande réussite de cet événement sportif  annuelle qui fêtera sa 34e année d’existence en 2011. Cette prestigieuse série cycliste  est depuis plusieurs années perçue comme une référence au niveau du cyclisme Québécois et Canadien.

À moins de vingt quatre heures de son intronisation, le PDG et Père fondateur des Mardis Cyclistes Joseph « Tino » Rossi nous partage ses émotions. « C’est un grand honneur à recevoir. Je le partage avec les gens qui ont fait partie de la grande chaîne de réussite, ceux qui ont cru à la vison. Amour, passion, respect, volonté, sont tous des actions qui ont été partagées pendant tout ce temps. » affirme celui que nous surnommons  le grand Maestro. 

"Toujours aller de l'avant! Pour moi, tout comme les cyclistes, j'ai une course à gagner'' Joseph Tino Rossi

 

« Toujours aller de l’avant! Pour moi, tout comme les cyclistes, j’ai une course à gagner et ce pour que les athlètes reçoivent le respect qui leur est dû dans leur sport. J’ai croisé beaucoup de jeunes de 14 ans qui ont fait leur apprentissage aux Mardis Cyclistes et sont devenus de grands champions au niveau canadien et international, de grandes émotions meublent mes souvenirs. » explique t-il. En nous souvenant que dans la dernière décennie de Charles Dionne, Martin Gilbert, Dominique Rollin, François Parisiens, Guillaume Boivin pour ne nommer que ceux-ci, l’affirmation de M Rossi est bien plus que fondée.

« Avec les années le public est devenu un public connaisseur, ceci est remarquable de les voir apprécier les performances des athlètes, semaine après semaine. De plus ce public nous oblige comme organisation à être toujours innovateur, merci à eux de nous obliger à se surpasser, ils méritent grandement le partage des honneurs que je vais recevoir demain » Conclut-il.

Dès ses débuts, les administrateurs du Panthéon des sports du Québec envisageaient non seulement de faire connaître ceux et celles qui ont façonné par leurs exploits l’histoire sportive du Québec, mais aussi trouver un emplacement pour un éventuel Musée des sports et un centre de documentation. 

À ce jour, plus de 165 personnalités ont été intronisés au Temple de la renommée du sport du Québec. Ces intronisations ont permis d’atteindre notre premier objectif.

Le Panthéon des sports du Québec est synonyme d’histoire sportive au Québec et rend hommage à tout ces membres qui ont bâti de façon exceptionnel cet fabuleuse histoire.