Lachance fonce et remporte la 4e étape

Montréal, le mardi 26 juin 2012 – Jean-Michel Lachance a usé de la bonne stratégie afin de remporter sous la pluie la quatrième étape de la saison 2012 des Mardis cyclistes Jean Coutu de Lachine.

Le coureur membre de la formation américaine Latino Cycling Team a profité de la prudence de ses adversaires pour partir en trombe au tout dernier virage de l’épreuve. Ses opposants ont été surpris par son décollage et n’ont jamais pu le rejoindre.

Les victimes de Jean-Michel Lachance furent le maillot jaune Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien) et le professionnel Martin Gilbert (SpiderTech). Ceux-ci sont grimpés sur le podium, tandis que Jean-François Laroche (Fantino-Régis) et Rémi Pelletier-Roy (Garneau-Québecor) ont complété le top-5.

«Plusieurs échappées ont été tentées durant la course, mais les équipes présentes voulaient une arrivée de peloton. J’ai décidé de lancer mon sprint le plus tôt possible, soit directement à la sortie du dernier virage. La stratégie a fonctionné et les autres ont été surpris», a lancé le vainqueur d’étape, un quatrième différent en autant de courses cette saison.

Pour l’athlète de 21 ans de la région de Québec, il s’agit d’une première victoire en carrière aux Mardis cyclistes dans la classe Pro-Élite. Son gain précédant remonte à l’époque où il courait chez les espoirs (15-16 ans). Lachance était également heureux de cette victoire car il n’a pas pu se faire valoir (chute) lors du critérium des championnats canadiens, présenté dimanche à Lac-Mégantic.

Notons que cette victoire lui permet de faire un bond vertigineux de 25 places au classement général des Mardis, soit du 37e au 12e rang.

L’épreuve fut également profitable pour Jean-Samuel Deshaies, qui accroit son avance de 75 points au sommet du cumulatif. «C’est dommage de ne pas avoir gagné, a admis le porteur du maillot jaune. Cependant, on a remporté plusieurs sprints intermédiaires et l’équipe a de nouveau accompli une solide besogne afin de prendre de précieux points sur nos poursuivants.»

Martin Gilbert, un habitué de la plus haute marche du podium des Mardis, devra prendre son mal en patience, malgré une intéressante troisième place.

«Pour le sprint final, la bonne stratégie aurait été d’aborder le dernier virage en première position. C’est le genre d’erreur qui coûte cher», a-t-il concédé.

Le grand perdant de la soirée est certainement Maxime Vivès (Garneau-Québecor), qui n’a amassé que 25 points et qui est du même coup passé du deuxième au quatrième rang du cumulatif.

Au total, 58 coureurs ont pris le départ de l’épreuve qui s’est jouée à une vitesse moyenne de 47 km/h.

Finalement, Vincent Waddell (Espoirs Laval) a remporté la course des jeunes, Véronique Drapeau-Zgoralski (Specialized-Mazda) a fait de même chez les femmes, tandis que Thierry Kirouac (André Cycle) et Charlotte Tousignant (Espoirs Laval) l’ont emporté chez les minimes.

Une impressionnante parité

Montréal, le mardi 26 juin 2012 – La saison 2012 des Mardis cyclistes Jean Coutu de Lachine est vieille de seulement trois semaines que déjà, on note une parité impressionnante chez les athlètes et prétendants au championnat de la Coupe Pro-Élite.

Ce mardi 26 juin à 19h, environ cent coureurs (si la météo est clémente) prendront le départ de la quatrième étape du calendrier. À l’heure actuelle, cinq différentes équipes ont occupent les six premières positions au classement général.

Vainqueur de la troisième tranche, Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien) portera le maillot jaune de leader pour la première fois de sa carrière. L’athlète âgé de seulement 20 ans compte 275 points à sa fiche. Celui-ci aura cependant fort à faire afin de se rendre jusqu’au mardi 14 août (dixième et dernière étape) avec le jaune sur les épaules.
Jusqu’à maintenant, les mieux placés pour chasser Deshaies du sommet sont Maxime Vivès (Garneau-Québecor), Hugues Lapointe (Cycle Néron), Jean-François Laroche (Fantino-Régis), Michel Henri (Archibald) et Hugo Houle (SpiderTech). En une seule et unique course, ces rivaux peuvent tous espérer s’emparer du maillot jaune. C’est dire à quel point la parité est forte en ce début de saison 2012.

Il y a un mois, les experts s’attendaient à une lutte entre quatre équipes pour l’obtention des victoires d’étapes et du championnat des Mardis cyclistes. Si les formations SpiderTech (1re étape), Garneau-Québecor (2e étape) et Ekoï-Gaspésien (3e étape) ont gagné tour à tour une épreuve, la donne est différente chez Fantino-Régis, qui n’a pu faire mieux qu’une deuxième et une troisième place jusqu’à maintenant.

Ses coureurs ne perdent toutefois pas espoir car la progression est présente. «On peut dire que chaque course est notre meilleure de la saison. Un retard de 100 points est quand même gros, mais c’est un long championnat et nous sommes sur la bonne voie. Si on progresse à cette vitesse durant 10 semaines, j’aimerais mieux ne pas être au sein d’une autre équipe», a laissé tomber le cycliste et triathlonien David Maltais, sur son blogue personnel.

Par ailleurs, deux coureurs français ont participé à la troisième étape de la saison présentée la semaine dernière au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine. Il s’agit d’Arnaud Tanguy et d’Aurélien Passeron. Ce dernier a été couronné champion de France espoir en 2005 et a participé au Tour de France en 2008. Il a terminé ce troisième critérium de la saison en septième place. On pourrait le revoir à Lachine au cours des prochaines semaines.

Rappelons que lors de la quatrième étape de ce soir, une bourse de plus de 12 000$ sera remise au coureur qui réussira à battre le record de parcours de 50,9 km/h.  L’assistance aux courses est gratuite. Les courses espoir sont présentées dès 17h30, tandis que la course Pro-Élite Jean Coutu est lancée à 19h.

Deshaies remporte un sprint endiablé

Montréal, le mardi 19 juin 2012 – Le coureur Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien) a fait d’une pierre deux coups en remportant la troisième étape de la saison des Mardis cyclistes de Lachine et en s’emparant du maillot jaune de leader.

Deshaies a remporté in extremis un sprint endiablé disputé face à Martin Gilbert (SpiderTech) et Jean-François Laroche (Fantino-Régis), qui ont complété le podium. La course s’est déroulée à une vitesse moyenne de 48,9 km/h dans des conditions favorables, mais humides.

À une centaine de mètres de la ligne, Martin Gilbert semblait voguer vers la victoire d’étape, mais Jean-Samuel Deshaies a pu profiter d’un ultime effort de ses coéquipiers pour le coiffer à la ligne d’arrivée. Sa première victoire de la saison lui permet d’engranger 147 points au cumulatif, lui qui en compte désormais 275 au total. Il défendra donc le maillot jaune la semaine prochaine, à l’occasion du quatrième critérium du calendrier.

«Martin va vite au sprint, c’est un vieux renard qui sait très bien où se placer. Cependant aujourd’hui mes équipiers ont fait du très bon boulot. On voulait que ça se finisse au sprint et tout s’est très bien déroulé», a admis le vainqueur d’étape.

Grâce à leurs podiums, Gilbert et Laroche ont fait des bonds appréciables au classement général. Ils occupent dorénavant les neuvième et quatrième rangs du cumulatif.

Vainqueur de la deuxième étape, Maxime Vivès (Garneau-Québecor) a de nouveau bien fait en terminant au quatrième rang et en s’emparant du deuxième rang au général.

Mathieu Roy (Ekoï-Gaspésien) effectuait un retour en course après s’être blessé à la clavicule en début de saison. Il a très bien épaulé son coéquipier victorieux, en plus de terminer au cinquième rang de l’épreuve. Hugues Lapointe (Cycle Néron) a de son côté franchi la ligne en sixième place et grimpe du même coup au troisième rang du classement général. Il s’empare également du maillot de l’athlète le plus combatif.

Finalement, le Français Aurélien Passeron (indépendant), qui a participé au Tour de France 2008, a terminé au septième échelon. Celui-ci effectuait également un retour à la compétition suite à une importante blessure aux côtes subie lors d’un entraînement aux États-Unis, en début de saison.

«Je suis satisfait de ma place aujourd’hui. Ça roulait bien et il y a toujours une forte compétition ici», a indiqué avec humilité le coureur de 28 ans, qui prévoit un retour officiel en compétition pour 2013.

Notons que le Lachinois Lambert Gatineau (SpiderTech), détient toujours le maillot à pois du meilleur jeune de la compétition.

Classement général – 3/10

1-      J.-S. Deshaies (Ekoï-G.) 275 points
2-      Maxime Vivès (Garneau) 215 points
3-      Hugues Lapointe (Néron) 198 points
4-      J.-F. Laroche (Fantino)  177 points
5-      Jordan Brochu (Ekoï-G.)  150 points
6-      Hugo Houle (SpiderTech) 144 points
7-      P.-O. Boily (Fantino)    134 points
8-      Pierrick Naud (Ekoï-G.)  129 points
9-      Martin Gilbert (SpiderTech) 127 points
10-    Stephen Keeping (Steven) 125 points

Poursuivre sur sa lancée ou se rattraper

Hugo Houle (SpiderTech)

Montréal, le lundi 18 juin 2012 – Les différentes équipes cyclistes canadiennes qui ont participé à la 27eédition du Tour de Beauce voudront poursuivre sur leur lancée à l’occasion de la troisième épreuve de la saison des Mardis cyclistes, présentée mardi soir à 19h, au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine.

«J’ai été agréablement surpris par la performance des Québécois et des Canadiens en fin de semaine dernière au Tour de Beauce. Les équipes SpiderTech et Garneau-Québecor ont particulièrement bien fait et il sera intéressant de voir si elles pourront ajouter une cerise sur leur sundae en remportant la troisième étape des Mardis cyclistes», a souligné le promoteur Tino Rossi.

Les deux formations énoncées ci-haut ont en effet très bien performé en Beauce. L’équipe SpiderTech s’est donné corps et âmes pour son jeune protégé Hugo Houle. Vainqueur en solo de la première épreuve des Mardis, Houle a de nouveau été étincelant en terminant au deuxième rang du cumulatif du Tour de Beauce et en mettant la main sur le maillot de meilleur jeune.

Du côté de la formation  Garneau-Québecor, Bruno Langlois a également fait des flammèches, en remportant la dernière étape de la compétition et en terminant au 14e rang du classement général.

Pour ce qui est de la formation Ekoï-Gaspésien, la région beauceronne fut on ne peut moins accueillante, alors que la meilleure performance du club fut la 45e position de Pierrick Naud au cumulatif.

Une bourse de 11 500$

Lors de la troisième étape des Mardis cyclistes de Lachine, une bourse de plus de 11 500$ sera remise au coureur qui réussira à battre le record de parcours de 50,9 km/h.  Les athlètes ayant bien performé en Beauce voudront en rajouter, tandis que ceux qui ont connu des ratés voudront se rattraper.

«La fatigue pourrait cependant être un élément important lors de cette épreuve», rappelle M. Rossi. Les équipes Fantino-Régis et Cycle Néron, qui n’étaient pas invitées au Tour de Beauce, voudront certainement en profiter.

Rappelons qu’au classement général, la bataille est d’ores et déjà féroce. Neuf équipes se partagent les dix premières places du classement général après les deux premiers critériums du calendrier.

Classement général – 2/10

1- Hugo Houle (SpiderTech) 144 points
2- Hugues Lapointe (Néron) 134 points
3- Maxime Vivès (Garneau) 131 points
4- J.-S. Deshaies (Ekoï-G.) 128 points
5- Jordan Brochu (Ekoï-G.) 118 points
6- P.-O. Boily (Fantino) 117 points

Maxime Vivès joue les trouble-fête lors de la 2e étape

Montréal, le mardi 12 juin 2012 –Le coureur Maxime Vivès de la formation Garneau-Québecor a joué les trouble-fête en remportant sous la pluie la deuxième étape de la saison des Mardis cyclistes, présentés dans l’arrondissement Lachine.

L’athlète de 27 ans était seul de son camp et c’est peut-être ce qui a joué en sa faveur. Vivès a joué les cartes qu’il se devait de jouer, celles de la patience et de l’économie d’énergie.

Vivès a donc tout donné lors du sprint final et a devancé de quelques millimètres seulement son adversaire Pierre-Olivier Boily, membre de la formation Fantino-Cycle Régis. Sa vitesse moyenne de 45,5 km/h lui a permis de signer une deuxième victoire en carrière aux Mardis cyclistes. Hugues Lapointe (Cycle Néron) a complété le podium en plus d’être l’athlète le plus combatif de la soirée.

«Ce n’est pas le type de conditions que je préfère (pluie), mais je suis tout de même très satisfait! Les Fantino ont contrôlé la course jusqu’à la fin, et en étant le seul représentant de mon équipe, je savais que c’était la carte que je devais jouer», a expliqué avec sourire le vainqueur d’étape.

En raison des fortes précipitations et de la présence de plusieurs coureurs au Tour de Beauce, seulement 38 cyclistes ont pris le départ de la course Pro-Élite, comparativement à 92 la semaine dernière.

Classement général après la 2e étape de la saison

1-      Hugo Houle (SpiderTech) 144 points
2-      Hugues Lapointe (Cycle Néron) 134 points
3-      Maxime Vivès (Garneau) 131 points
4-      J.-S. Deshaies (Ekoï-G.) 128 points
5-      Jordan Brochu (Ekoï-G.) 118 points

Le champion défendant, Jean-François Laroche, n’a pas pu disputer le sprint final à plein régime. La chute de deux jeunes coureurs dans le dernier tour de la course l’a forcé à mettre un pied au sol. Laroche a donc dû se contenter du sixième rang à l’arrivée.

«C’est vraiment frustrant parce que l’équipe a contrôlé la course comme jamais. On a gagné trois sprints intermédiaires et si on avait voulu, on les aurait tous gagnés, mais on voulait se garder quelques forces pour le final. Malheureusement, on a fait l’erreur de laisser deux inconnus à l’avant de nous. Ça a causé notre perte», a admis Laroche, dépité par cette fin d’épreuve.

Son coéquipier Pierre-Olivier Boily, qui coupe normalement Jean-François du vent lors du dernier droit, a donc eu l’occasion d’y aller pour la victoire. Il a finalement été distancé par moins d’un boyau par Maxime Vivès.

«Les chutes font partie de notre sport. C’est possible de glisser sur une ligne de peinture, mais celle qui est survenue devant nous était pathétique. Le coureur s’est littéralement laissé choir. C’est dommage que nous n’ayons pas réussi à mettre plus de points en banque en vue du championnat», a fustigé Boily.

En raison de problèmes techniques, la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) n’a pas pu nous fournir les résultats des autres courses ainsi que le classement général après deux étapes, avant la publication de ce texte.

Une saison lancée sur les chapeaux de roue

Montréal, le mardi 12 juin 2012 – Le moins que l’on puisse dire est que la 35e saison de l’histoire des Mardis cyclistes aura été lancée en grand grâce à la performance électrisante d’Hugo Houle, lors de la première étape du calendrier.

L’athlète de 21 ans et membre de la formation professionnelle continentale SpiderTech est parti comme une fusée, au beau milieu de l’épreuve. Houle a distancé l’ensemble de ses adversaires malgré la forte pluie et leur a même repris un tour complet, soit un écart équivalant à plus de deux minutes.

«Nous avons eu droit à toute une pièce d’anthologie lors de cette première étape de la saison. Mais Hugo Houle ne sort pas de nulle part. Il est double-champion canadien espoir (route et contre-la-montre) et a été sacré révélation de l’année 2009 aux Mardis», a tenu à rappeler l’organisateur des Mardis cyclistes de Lachine, Tino Rossi.

Ce dernier s’attendait à une première course excitante. Il ne s’attendait toutefois pas à être témoin d’une si brillante performance, si tôt dans la saison. On pourrait cependant se mettre de plus en plus d’exploits de la sorte sous la dent, car les athlètes ne cessent de progresser.

«Les cyclistes québécois sont maintenant reconnus partout dans le monde. Dominique Rollin (FDJ) a participé au dernier Tour d’Italie, David Veilleux (Europcar) sera de la Route du Sud, tandis que Guillaume Boivin et David Boily (SpiderTech) sont présentement à l’œuvre au Tour de Suisse. La qualité des coureurs est sur une pente ascendante, ce qui est une excellente nouvelle pour les spectateurs», ajoute le promoteur.

Ekoï-Gaspésien

Si Hugo Houle a retenu toute l’attention lors de la première étape, il ne faudrait pas oublier la prestation des membres de l’équipe continentale Ekoï-Gaspésien, qui ont occupé les deuxième, troisième et quatrième positions au fil d’arrivée.

Jean-Samuel Deshaies, Jordan Brochu et Pierrick Naud sont donc en meilleure position que jamais, eux qui ont amassé bon nombre de points en vue du classement général final.

Les trois camarades ont chacun plus d’une centaine de points en banque et ne sont distancés que par Hugo Houle au cumulatif. Ils détiennent de plus une avance importante sur Jean-François Laroche (Fantino-Régis, 13 points) et Martin Gilbert (SpiderTech, 11 points), deux sérieux prétendants au championnat.

La deuxième étape de la saison sera présentée ce soir, à 19h, au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine. La bourse du record de parcours (50,9 km/h de moyenne) sera de 11 000 $.

La ligne de départ/arrivée est située sur la 10e Avenue, entre les rues Victoria et Saint-Antoine. Les dix étapes de la saison sont présentées du mardi 5 juin au mardi 14 août, avec une pause le 24 juillet. Les courses de la relève sont lancées à 17h30 et 18h, tandis que le départ de la course Pro-Élite est effectué à 19h.

Hugo Houle signe tout un numéro lors de la 1re étape

Montréal, le mardi 5 juin 2012 – On le savait fort. On le savait prometteur. Mais mardi soir, le double-champion canadien espoir Hugo Houle a mis tout son talent sur la piste. Il s’est payé une grandiose et mémorable victoire à l’occasion de la première étape de la saison des Mardis cyclistes, disputés dans l’arrondissement Lachine.

L’athlète de seulement 21 ans et membre de la formation professionnelle continentale SpiderTech s’est permis un numéro magistral en prenant un tour complet au peloton principal, suite à un effort solitaire de 14 tours sous la pluie battante.

C’est au 17e des 31 tours de la course que le cycliste de Sainte-Perpétue (près de Nicolet) a largué son partenaire d’échappée, Pierrick Naud (Ekoï-Gaspésien). Le spécialiste du contre-la-montre a augmenté l’écart de tour en tour, pour finalement reprendre un passage complet à la majorité de ses adversaires, soit l’équivalent de plus de deux minutes.

«La pluie et mes pneus m’ont beaucoup aidé ce soir. À chaque virage, je prenais de l’avance sur les autres. À un moment donné, j’ai décidé d’y aller le tout pour le tout et de partir en solo. La décision a été la bonne, car j’étais le plus costaud. J’ai maintenu un rythme régulier, mais j’étais un peu surpris lorsque j’ai rejoint le peloton», a avoué le premier vainqueur d’étape de l’année 2012.

Ce dernier connaît un début de saison du tonnerre. En fin de semaine dernière, Houle s’est vu décerné le titre de meilleur grimpeur lors de la Coupe des Nations de Saguenay. La semaine prochaine, il participera au Tour de Beauce avec plusieurs de ses coéquipiers.

Résultats de la 1re étape de la saison

1-      Hugo Houle (SpiderTech) 1:03:49 (47 km/h)
2-      J.-S. Deshaies (Ekoï-G.)
3-      Jordan Brochu (Ekoï-G.)
4-      Pierrick Naud (Ekoï-G.)
5-      Dominic Chalifoux (Trek)
6-      Simon Lambert-L. (SpiderTech)
7-      François Parisien (SpiderTech)

Du côté de ses adversaires, on a admis sa supériorité. Les membres de la formation Ekoï-Gaspésien ont malgré tout tiré leur épingle du jeu en prenant les deuxième, troisième et quatrième places de la course, grâce aux performances de Jean-Samuel Deshaies, Jordan Brochu et Pierrick Naud.

«Hugo était tout simplement trop fort aujourd’hui. On ne pouvait pas suivre son rythme et je ne crois pas que du temps sec aurait changé la donne. De notre côté, nous sommes satisfaits d’avoir pris les places importantes. Le championnat compte dix étapes et il faut amasser des points régulièrement», a rappelé Deshaies.

La performance de Hugo Houle à l’occasion de cette première tranche du calendrier est, selon le promoteur Tino Rossi, l’un des plus grands exploits réalisés en 35 ans d’histoire. «Sa performance fut phénoménale. On voit parfois des coureurs en échappée rejoindre le peloton, mais de voir un coureur le faire en solitaire, je crois que ce n’est arrivé qu’une seule fois auparavant», a confié M. Rossi.

Le champion défendant, Jean-François Laroche (Fantino-Cycles Régis) a pris le 12e rang de l’épreuve, tandis que Martin Gilbert (SpiderTech) a franchi la ligne en 13e place.