Une deuxième victoire pour Naud et un cinquième titre pour Laroche!

Montréal, le mardi 14 août 2012 – La grande finale de la saison 2012 des Mardis cyclistes de Lachine s’est soldée par une deuxième victoire spectaculaire pour Pierrick Naud (Ekoï) et un cinquième championnat en carrière pour Jean-François Laroche (Fantino-Régis).

L’épreuve de 50 km a débuté sur les chapeaux de roue alors que quatre coureurs se sont détachés du peloton au 13e passage sur 31. Le groupe formé de Jean-Michel Lachance (Latino), Émile Jean (Ekoï), Olivier Miclette (Ultraviolet), et Joel Desgreniers (Sportically) a rapidement pris une quinzaine de secondes d’avance sur le reste de ses adversaires.

Jean-Michel Lachance en a profité pour engranger un maximum de points de passage, dans le but de mettre la main sur le maillot de l’athlète le plus combatif de la saison.

Le quatuor a si bien performé qu’on y a cru jusqu’à la toute fin. Les fuyards ont finalement été rejoints avec moins de deux tours à faire. La dixième et dernière étape allait donc se jouer dans un massif sprint de peloton.

Pierrick Naud a devancé ses 83 adversaires en croisant la ligne d’arrivée en premier grâce à une vitesse moyenne de 49,2 km/h. L’athlète de 21 ans a ainsi mis la main sur la Coupe de l’arrondissement Lachine, remise au vainqueur de la grande finale.

Maxime Vivès (Garneau) et Erik Lyman (Prud’Homme) ont surpris en complétant le podium de cette épreuve finale.

«L’objectif était de faire une pierre deux coups, c’est-à-dire faire partie de l’échappée victorieuse et de prendre le titre du plus combatif», a admis Lachance après l’épreuve. Il aura offert un grand spectacle aux milliers d’amateurs présents, mais aura finalement échoué dans ses deux tentatives.

Un cinquième championnat pour Laroche

De son côté, Jean-François Laroche a consolidé son championnat en prenant la quatrième position, tout juste devant son plus proche rival, Jean-Samuel Deshaies.

«C’est une autre grande soirée pour nous. Je tiens à remercier mes coéquipiers, qui ont été durant toute l’année concentrés sur un seul objectif, le championnat. Cette grande synergie, nous sommes les seuls à l’avoir», a déclaré l’athlète de 32 ans, félicité de tous les côtés.

Jean-Samuel Deshaies s’est dit satisfait de son deuxième rang au classement général. «Nous sommes allés chercher trois victoires cette année et la deuxième place. C’est assez satisfaisant. Pour l’emporter aujourd’hui, il aurait fallu une chute de Jean-François. Les chances étaient minces», a indiqué le prometteur athlète de 20 ans.

Dominic Chalifoux, grâce à une très belle course (sixième position), s’est hissé au troisième rang du cumulatif, quatre petits points devant l’Ontarien Stephen Keeping (Steven), qui est donc éjecté du podium final.

«Je suis extrêmement content. Je n’avais qu’un seul objectif ce soir, c’était de devancer Stephen. Mes équipiers ont fait tout un travail pour m’épauler et ça a fait toute la différence», a-t-il lancé avec un large sourire aux lèvres.

Hugues Lapointe (plus combatif), Erik Lyman (meilleur maître) et Hendrik Pineda (meilleur junior) ont également célébré mardi soir.

Courses espoirs

Vincent Waddell (Espoirs Laval) a de son côté remporté le championnat de la course des jeunes, tandis qu’Elisabeth Albert (Rocky Mountain) l’a emporté du côté des femmes.

Finalement, Thierry Kirouac-Marcassa (André Cycle) et Stéphanie Dumont (André Cycle) sont les champions des catégories minimes.

Place à la grande finale!

Montréal, le lundi 13 août 2012 – Une célébration nationale du cyclisme aura lieu mardi soir à Montréal alors que sera présentée la grande finale (10e étape) de la saison des Mardis cyclistes de Lachine

Comme c’est le cas chaque année, plusieurs milliers d’amateurs sont attendus pour l’occasion. Ils viendront encourager près de 200 athlètes représentant l’élite nationale et la relève du cyclisme, qui tenteront de clore leur saison en beauté.

Des athlètes de l’extérieur pourraient également être présents afin de rehausser encore plus le spectacle. On n’à qu’à penser ici au champion des Etats-Unis du critérium, Adam Farabaugh, qui a récemment signé un contrat avec la formation continentale Ekoï-Gaspésien. Ce dernier a disputé les deux étapes précédentes.

30 000$ en bourses pour les athlètes

L’année 2012 aura non seulement été marquée par des courses spectaculaires, mais aussi par un montant record de 30 000$ en bourse pour les athlètes. Outre l’importante cagnotte du championnat, les athlètes auront l’occasion, lors de cette grande finale, de mettre la main sur une somme de 15 000$ si le record du circuit (50 km en 58m52s) est abattu.

Rappelons que la semaine dernière, lors de la neuvième étape du calendrier, les athlètes sont passés à un cheveu (8 secondes) d’établir une nouvelle marque.

Un cinquième championnat pour Laroche ?

Le Montréalais Jean-François Laroche, vainqueur du Tour de la Porte en 2005, aura l’occasion mardi soir de remporter un cinquième championnat en carrière et un troisième titre consécutif aux Mardis cyclistes.

En réussissant ce tour de force, l’athlète de 32 ans passerait seul au deuxième rang de l’histoire, tout juste derrière les six couronnes de Yannick Cojan.

Détenteur du maillot jaune Jean Coutu, Laroche n’a cependant que 117 points de priorité sur Jean-Samuel Deshaies qui est deuxième au classement général.

Rappelons que les points seront doublés lors de la grande finale. Un coureur réalisant une course parfaite pourrait donc aller chercher jusq’à 300 points lors de cette même épreuve. Mathématiquement, les cinq premiers coureurs du cumulatif peuvent donc toujours l’emporter. Ceux-ci donneront tout afin d’au moins, grimper sur le podium.

«La victoire d’étape ne sera pas nécessaire pour nous alors il y a de bonnes chances que la stratégie soit plutôt conservatrice. J’aurai à l’œil Jean-Samuel et je tenterai probablement de rester dans sa roue tout au cours de l’épreuve, afin d’éviter qu’il engrange plus de points que moi lors des sprints intermédiaires et final», a dévoilé Laroche.

Jean-Samuel Deshaies n’a pour sa part pas perdu espoir de l’emporter, mais le prometteur athlète de 20 ans se dit réaliste.

«À moins d’une surprise, je devrais terminer la saison au deuxième rang. Je crois tout de même que la victoire est possible, mais les planètes devront être alignées en ma faveur, car Jean-François est un coureur très expérimenté», explique-t-il.

La finale sera disputée en l’absence des coureurs de la formation SpiderTech, qui poursuivent leur saison sur le continent européen, après avoir remporté deux des neuf premières étapes de la saison des Mardis.

Les courses de la relève sont présentées dès 17h15, tandis que le clou de la soirée, la coupe Pro-Élite Jean Coutu, sera lancée à 19h. L’admission est gratuite. Les courses sont disputées sur un circuit urbain de 1,61 km ceinturant le parc LaSalle, dans l’arrondissement Lachine. Les amateurs peuvent obtenir plus d’information en visitant le http://www.mardiscyclistes.net.

Courses les plus rapides de l’histoire (1978-2012)

1. Guillaume Boivin 2009 58m52s 50,9 km/h
2. Pierrick Naud 2012 59m00s 50,8 km/h
3. Dominique Rollin 2005 59m54s 50,0 km/h
4. Zachary Bell 2008 60m13s 49,8 km/h*
5. J.-F. Laroche 2012 60m32s 49,5 km/h

*a participé aux J.O. de Londres

À seulement 8 secondes du record!

Montréal, le mardi 7 août 2012 – Les amateurs de cyclisme ont eu droit à une course d’anthologie alors que Pierrick Naud (Ekoï-Gaspésien) et ses compagnons d’échappée sont passés à seulement huit secondes d’établir un nouveau record de piste lors de la neuvième étape de la saison des Mardis cyclistes de Lachine.

Pierrick Naud, William Blackburn (Medique), ainsi que les professionnels Simon Lambert-Lemay, François Parisien et Martin Gilbert (SpiderTech) ont effectué tout un numéro en s’échappant dès les premiers kilomètres de la course qui en compte 50.

Les cinq fuyards ont roulé à une vitesse folle tout dans le but d’abattre le record du parcours et de mettre la main sur la bourse de 14 500$ qui s’y rattache.

Avec quelques kilomètres à disputer, Blackburn et Gilbert ont abdiqué, visiblement à bout de souffle. Les trois coureurs restants ont tout donné. Ils ont rattrapé le peloton principal. Mais ont finalement échoué par huit petites secondes dans leur tentative de battre le record du circuit.

Naud a franchi en première place grâce à une vitesse moyenne de 50,8 km/h, devançant ainsi Lambert-Lemay et Parisien sur le podium.

«On a eu des petits problèmes de communication, si bien que dans les derniers tours, on croyait avoir 26 secondes d’avance sur le record, alors que c’était plutôt 26 secondes de retard», a déploré Naud.

Ce dernier était néanmoins heureux d’avoir pu participer à une course si âprement disputée. «C’est décevant de voir que nous étions à seulement 8 secondes d’entrer dans l’histoire. Si nous avions su, peut-être aurions nous pu aller gruger quelques secondes.»

«La cohésion dans l’échappée était très bonne. Ça aurait été intéressant de mettre la main sur la prime du record», a pour sa part concédé Simon Lambert-Lemay, deuxième de l’épreuve.

«L’important, c’est d’avoir donné un bon show et avoir fait la promotion de cette course de haut niveau. On va se reprendre l’an prochain», a promis François Parisien, dont l’équipe SpiderTech prendra la direction de l’Europe samedi.

Cette course, qui fut la deuxième plus rapide de toute l’histoire des Mardis, a également vu Jean-François Laroche (Fantino) accroître légèrement son avance au championnat.

Détenteur du maillot jaune Jean Coutu de leader, Laroche compte désormais 817 points à sa fiche. Son principal adversaire, Jean-Samuel Deshaies (Ekoï), en compte 700. La semaine prochaine, Deshaies endossera le maillot rouge Specialized du deuxième au classement général. Le maillot vert Desjardins sera quant à lui porté par l’Ontarien Stephen Keeping, installé au troisième rang du cumulatif, en vertu de ses 617 points.

Jeux olympiques et grande finale

Par ailleurs, deux  athlètes ayant fait l’expérience des Mardis cyclistes dans le passé étaient en compétition aux Jeux olympiques de Londres. Il s’agit du Canadien Zach Bell (8e rang à l’omnium) et de l’Australien Cadel Evans (80e rang à la course sur route).

Rappelons que la grande finale de la saison, soit la dixième et dernière étape du calendrier, sera présentée le mardi 14 août prochain. Les courses de la relève débuteront à 17h15, tandis que le clou de la soirée, la course Pro-Élite Jean Coutu, sera lancée à 19h. L’admission est gratuite, si bien que plus de 10 000 personnes sont attendues pour l’occasion. La bourse du record sera alors majorée à 15 000$.

Courses les plus rapides de l’histoire (1978-2012)

  1. Guillaume Boivin (2009) – 58m52s – 50,9 km/h
  2. Pierrick Naud (2012) – 59m00s – 50,8 km/h
  3. Dominique Rollin (2005) – 59m54s – 50,0 km/h
  4. Zachary Bell (2008) – 60m13s – 49,8 km/h*
  5. J.-F. Laroche (2012) – 60m32s – 49,5 km/h

*a participé aux J.O. de Londres

Deux anciens des Mardis cyclistes aux Jeux olympiques de Londres

Zach Bell, en juin 2008. (Guy Maguire – veloptimum.net)

Montréal, le lundi 6 août 2012 – L’Australien Cadel Evans et le Canadien Zachary Bell sont deux athlètes hors pair qui ont participé aux épreuves de cyclisme des Jeux olympiques de Londres. Les experts se souviendront que les deux sportifs ont déjà concouru aux Mardis cyclistes de Lachine.

Âgé de 35 ans, Cadel Evans a été sacré champion du monde en 2009. Son plus haut fait d’armes est toutefois sa victoire éclatante récoltée au Tour de France de 2011.

Considéré comme l’un des cyclistes les plus polyvalents de la planète, l’Australien a pris le départ d’une étape de la 24e édition des Mardis cyclistes, disputée à l’été 2001.

Aux Jeux olympiques de Londres, Evans n’a toutefois pu se faire valoir, alors que la course sur route de 250 kilomètres a été majoritairement disputée sur le plat. Le vétéran a finalement pris le 80e rang de l’épreuve, bien installé au sein du peloton principal.

Quant à Zachary Bell, les amateurs de cyclisme se souviendront de sa performance éclatante réalisée en juin 2008, lors de la première étape de la 31e édition des Mardis cyclistes.

Bell l’avait emporté suite à un sprint spectaculaire disputé face à l’Américain Kevin Miller et son comparse canadien Andrew Pinfold. Sa victoire, récoltée grâce à une vitesse moyenne de 49,8 km/h,  demeure l’une des plus rapides de l’histoire des Mardis. Un nombre record de 127 coureurs avait également pris part à l’épreuve.

«C’était la première fois que je venais ici, mais j’ai vraiment bien aimé. La piste est rapide, les courbes sont larges et la ligne d’arrivée est très longue pour sprinter. J’adore les courses rapides comme cela», avait déclaré Bell après l’avoir emporté.

Zach Bell (archives)

Natif de la Colombie-Britannique, Bell était en action sur la piste du vélodrome lors des Jeux de Londres. Vice-champion du monde de l’omnium, le Canadien était considéré comme un excellent espoir de médaille dans cette discipline. Il a cependant pris  le 8e rang du cumulatif sur un total de 18. Il s’est tout de même fait valoir en étant le plus rapide lors de l’épreuve du scratch 15 km.

Bell en est à sa deuxième participation aux Jeux olympiques. En 2008, il avait pris le 7e rang de la course aux points. Le Châteauguois Martin Gilbert, l’un des coureurs les plus victorieux de l’histoire des Mardis, faisait également partie de l’équipe canadienne de cyclisme. Faisant équipe, les deux coureurs avaient pris le 12e rang au Madison 50 km.

C’est en cette dernière semaine olympique que sera disputée, le mardi 7 août à 19h, la neuvième et avant-dernière étape de la 35e édition des Mardis cyclistes de Lachine.

Les Québécois Jean-François Laroche (Fantino-Régis) et Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien), ainsi que l’Ontarien Stephen Keeping (Steven Racing) occupent présentement les trois premières places du classement général.

D’ici à la fin du calendrier, Deshaies pourra compter sur l’aide du champion des États-Unis du critérium, Adam Farabaugh, qui vient de signer un contrat avec la formation continentale Ekoï-Gaspésien.

Le départ de la course se fera à 19h. L’admission est gratuite. La bourse du record du parcours (50,9 km/h) sera de 14 500 $ pour l’occasion.