Catherine Dessureault sur la pente ascendante

Voici un reportage du journaliste Etienne Bouchard de Québecor, qui a été publié cette semaine sur l’athlète Catherine Dessureault, actuellement au 5e rang de la Coupe des femmes. Bonne lecture ! Lisez l’article original.

MONTRÉAL – La Québécoise Catherine Dessureault continue sans trop faire de bruit une saison parsemée de hauts et de bas, mais elle reste confiante de rouler avec les coups et de contourner les obstacles se dressant devant elle.

L’année 2015 a plutôt mal commencé pour celle évoluant au sein de la formation canadienne de cyclisme sur piste. Le pays s’est contenté d’une 15e place à la Coupe du monde présentée à Cali, en Colombie, en janvier.

Il y a également quelques résultats satisfaisants au printemps, incluant une médaille d’or dans la catégorie Femme senior au Grand Prix de Saint-Raymond et une d’argent à Sainte-Martine.

Toutefois, l’athlète de 32 ans regarde avant tout la progression amorcée depuis plusieurs semaines.

«Il y a eu cette grosse chute durant une compétition en Californie (en avril) qui m’a ralentie. Je me suis retrouvée en mode rattrapage, mais l’entraînement va bien et je me concentre sur mes prochaines courses, a-t-elle mentionné après avoir pris le quatrième rang de l’épreuve initiale des Mardis cyclistes de Lachine chez les femmes.

«Je ne serai pas aux Jeux panaméricains, mais je vise une participation aux Championnats panaméricains au Chili, en septembre. Rien n’est confirmé et je vais continuer de donner mon 110 %.»

À plus long terme, Dessureault ne veut pas se prononcer.

«Oui, il y a bien les Jeux olympiques de 2016. Les chances d’y être sont minces, mais je garde un peu d’espoir, a ajouté la porte-couleurs de l’équipe SAS-Mazda-Macogep. C’est certain qu’après ça, ce sera non. Je voudrai éventuellement avoir une vie à la maison, plus tranquille.»

Lachine: un bon entraînement

Ayant un peu de cases libres dans sa grille-horaire, la cycliste en étant à sa quatrième saison au sein de l’élite prend part aux Mardis cyclistes afin de peaufiner sa préparation pour d’autres événements.

«Ça nous permet chaque semaine d’essayer des choses qu’on ne ferait pas ailleurs. Et ici, il n’y a pas de points UCI (de l’Union cycliste internationale) en jeu, a-t-elle affirmé. Par exemple, on peut partir en échappée et en apprendre plus dans cette situation. Comme aujourd’hui, je n’ai pas roulé pour gagner. J’étais là pour épuiser les autres filles et aider mes coéquipières à finir en tête.»
Aussi, la chimie semble bonne au sein de la troupe du propriétaire Gérard Penarroya.

«On a plusieurs talents différents ici, a dit Dessureault, qui se retrouve dans la même équipe qu’Adrianne Provost. On a des grimpeuses et d’autres qui sont plus à l’aise au contre-la-montre. Donc, on peut échanger les rôles et cibler les courses par rapport aux filles; on ne travaille pas sur une seule personne.»

Hugo Houle l’emporte brillamment!

Mardis cyclistes 16 juin 2015 Hugo HouleLe mardi 16 juin 2015 – À sa première compétition depuis son retour du prestigieux Giro d’Italie, Hugo Houle de l’équipe AG2R La Mondiale, l’a emporté brillamment au sprint lors de la deuxième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

La course a été marquée par une chute collective impliquant la moitié des 100 participants, à la mi-épreuve. Une neutralisation a alors été nécessaire.

Stephen Keeping (Transport Lacombe/Devinci) a terminé deuxième et Simon-Pierre Gauthier (Garneau/Québecor) troisième.

Jason Lowndes (Garneau/Québecor) et Frédéric Cossette (Transport Lacombe/Devinci) étaient partis en échappée dès le sixième des 31 tours, mais ont été rejoints avec quelques kilomètres à peine à parcourir.

«J’ai attaqué tout au long de la soirée pour ne pas laisser les deux échappés prendre trop d’avance, a déclaré Houle. Je croyais pouvoir les rejoindre plus tôt, mais le gars de Garneau/Québecor (Lowndes) était très fort. Tout s’est joué dans le dernier tour.»

«C’est de bon augure pour les championnats canadiens de la semaine prochaine», a ajouté le champion du jour.

Troisième, Gauthier s’estimait satisfait de la performance de son équipe.

«Nous voulions nous montrer très actifs et c’est ce que nous avons fait. Mais, personnellement, j’ai commis une petite erreur tactique en jetant un rapide coup d’œil derrière dans le dernier virage. Si c’était à refaire, je regarderais droit devant. Je crois que j’avais une réelle opportunité de gagner.»

Le tout s’est conclu à une vitesse moyenne de 47,1 km/h. La chaussée s’avérait détrempée, mais la pluie ne tombait plus.

Le vainqueur de la première étape, Jean-Michel Lachance, était absent pour défendre son maillot jaune puisqu’il avait pris la direction du Minnesota pour une épreuve nord-américaine.

Il faut aussi souligner l’audace de Catherine Dessureault (SAS Mazda Macogep) qui a souhaité s’insérer dans le groupe des inscrits Pro-élite. Elle s’est maintenue au cœur de l’action dans le premier tiers du défi avant de voir l’énergie lui manquer après la chute collective.

Parmi les autres catégories au programme, notons le doublé des Espoirs Laval/Primeau Vélo grâce à Nicolas Rivard et Jérôme Courtemanche chez les Minimes. Anne-Florence Boutin (Néron Sprint), âgée de 13 ans l’a emporté du côté féminin.

«J’étais la seule de mon équipe présente ce soir, a déclaré la gagnante, mais j’étais tout de même confiante. Mon but était de suivre les gars en échappée et je n’ai pas réussi. Par contre, ça m’a poussé à conserver ma position de tête chez les filles.»

Élisabeth Albert (Coupe féminine) et Robin Plamondon (Cadets) ont aussi signé des victoires.

La troisième étape aura lieu mardi prochain et les compétitions débuteront à 17h30 au parc LaSalle toujours avec les Minimes garçons et filles, qui seront suivis des Cadets puis des aspirants à la Coupe Pro-Élite. Une tradition vieille de 38 ans, les Mardis cyclistes de Lachine constituent un spectacle gratuit.

«La vraie course commence», selon Simon Lambert-Lemay

web pre papier IMG_3495-2Le vendredi 12 juin 2015 – Double champion en titre et deuxième lors de la première étape des Mardis cyclistes de Lachine, Simon Lambert-Lemay (PowerWatts) estime que la compétition va prendre son véritable envol mardi prochain.

«Il pleuvait abondamment la semaine dernière et en plus il manquait plusieurs membres de l’élite qui participaient au Tour de Beauce, a expliqué Lambert-Lemay. Avec une meilleure météo, du moins c’est ce qu’on souhaite, et le retour des absents, ce sera une tout autre partie. Vous allez voir ce que les Mardis cyclistes ont véritablement à offrir comme spectacle.»

Cela dit, celui qui étudie à temps plein en plus de travailler chez PowerWatts, et qui est donc peu entraîné à ce moment-ci de la saison, estime avoir bénéficié des conditions exécrables de la première étape.

«Je suis solide techniquement, j’ai l’expérience et je crois que ça m’a favorisé pour ce début des Mardis. Et il faut avouer que la course a été un peu lente.»

Lente? Le vainqueur a triomphé avec une vitesse de 48,1 km/h de moyenne. Dans un critérium avec quatre virages dans le quadrilatère du parc LaSalle… sous la pluie!

«C’est peut-être impressionnant, mais je vous dis quand même que c’aurait pu s’avérer plus rapide encore.»

Lambert-Lemay a tenu à rendre crédit au gagnant de cette épreuve initiale, Jean-Michel Lachance (La Vie sportive-Apogée-Opus).

«Jean-Michel est toujours dangereux. Il a la capacité de lire les bons coups, flairer la stratégie gagnante. Il s’est échappé à un moment où personne ne s’y attendait, à la fin de l’avant-dernier sprint intermédiaire.»

Lachance doit bon nombre de ses victoires en carrière aux Mardis à ses qualités stratégiques. S’il n’est pas le meilleur sprinter, il sait par contre s’installer parmi les groupes d’échappés. Et distancer ses rivaux ensuite pour passer le fil d’arrivée bon premier.

Le circuit des Mardis cyclistes est situé autour du parc LaSalle, accessible par l’autobus 90 de la STM. La course minime s’élance à 17h30, suivie par les cadets et la coupe pro-élite. Le spectacle est tout à fait gratuit pour les spectateurs.

Les partenaires 2015 qui appuient les efforts de ces cyclistes, de l’organisation et des bénévoles sont Claude Dauphin et l’arrondissement Lachine,  CN/Assurances Vézina, Desjardins, Shaw Direct, Lacasse Sports, Specialized/Bicycles Quilicot , Bijouterie Jean-Guy Aubry, Groupe Samson Actuaires, Lasalle Fiat, Diet Pepsi, Molson, Ristorante Andrea et le député François Ouimet.

Jean-Michel Lachance triomphe en échappée sous la pluie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mercredi 10 juin 2015 – L’un des événements sportifs incontournables de l’été au Québec, les Mardis cyclistes de Lachine, a entamé sa 38e édition hier soir (9 juin) au parc Lasalle. Et c’est Jean-Michel Lachance de l’équipe Apogée Opus qui a enlevé les honneurs de cette première étape en franchissant le fil d’arrivée bon premier, sous la pluie.

Il a devancé Simon Lambert-Lemay (PowerWatts), le double champion en titre,  et Jean-François Laroche(FantinoMandello Cycles Régis).

L’épreuve de type critérium de 50 km dans les rues de Lachine s’est décidée au terme d’une échappée en solitaire. Lachance s’était échappé et a réussi à protéger son avance. Il a franchi le fil d’arrivée en une 1h 2min 16s, ce qui représente une vitesse moyenne de 48,1 km/h. Sous la pluie, rappelons-le!

Spécialiste des épreuves en vélodrome, Jean-Michel Lachance est un habitué des podiums et il a notamment représenté le Canada à deux Coupes du monde et aux Jeux Panaméricains en 2011.

«J’apprécie cette victoire surtout parce que je ne devais pas être ici, a déclaré le vainqueur. J’aurais dû me retrouver en Chine.»

Des problèmes au sein de son équipe l’ont confiné au pays.

Lambert-Lemay ne s’attendait pas à monter sur le podium en raison d’un manque de préparation et d’entraînement dûs à des horaires chargés au boulot et à l’université.

Le président d’honneur de cette 38e édition effectue du même coup un retour à la compétition. François Parisien a bien fait et a tenté de donner un coup de pouce à son coéquipier Lambert-Lemay.

Le maire de l’arrondissement Lachine, Claude Dauphin, se dit extrêmement fier de constater l’intérêt que les citoyens portent à l’évènement chaque année. «On encourage la relève, les jeunes. C’est la plus belle école de cyclisme qu’on peut retrouver au Québec et au Canada.»

Dame Nature n’a pas été des plus clémentes envers les participants. C’est sous un ciel obscur et une pluie battante que les cyclistes ont inauguré la piste de course détrempée.

«J’aurais voulu une météo plus adéquate pour l’ouverture de la saison, a-t-il ajouté. Mais, ainsi en est-il des sports en plein air : on doit se plier aux exigences de la météo. Nous avions prévu tout un protocole d’ouverture, malheureusement nous avons changé nos plans et annulé certaines de nos attractions.»

Malgré tout, le président fondateur des Mardis Cyclistes, Joseph «Tino» Rossi, demeure satisfait quant au coup d’envoi de la saison puisque des invités de marque ont répondu à son invitation. M. Rossi envisage donc d’un bon œil les étapes à venir.

Dans les autres catégories les victoires sont allées à Nicolas Rivard (Espoirs Laval) et Iris Gabelier (Ultime Vélo) dans la catégorie minime et à Marie-Soleil Blais (ACQ) et Antoine Dalterio (Espoirs Laval) dans la catégorie cadet.

Rappelons que les Mardis cyclistes de Lachine donnent rendez-vous aux amateurs durant 10 étapes. Des coureurs de tous les niveaux déambuleront dans les rues de Lachine dans l’espoir de se frayer un chemin au podium le 18 août. Les spectateurs peuvent suivre le cours de ces chaudes luttes sans avoir à débourser le moindre sou.

Ça commence ce soir !

IMG_4999Les Mardis cyclistes de Lachine débuteront leur 38e année ce mardi 9 juin 2015.
«Peu de sports peuvent se targuer de compter sur une série d’une telle longévité et dont la notoriété déborde aussi largement les frontières de la province», a tenu à rappeler Louis Barbeau, directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC).

Il faut rappeler que de nombreux athlètes élite ont effectué leurs premières compétitions aux Mardis, dont Hugo Houle qui vient de compléter son premier prestigieux Giro d’Italie.

Simon Lambert-Lemay, double champion en titre, fera équipe cette année avec François Parisien sous les couleurs de Power Watts. Pour ce dernier, il s’agira d’un retour à la compétition et il a aussi accepté la présidence d’honneur de cette 38e édition.

«Les Mardis cyclistes sont le départ des activités estivales à Lachine, a indiqué de son côté le maire de l’arrondissement, Claude Dauphin. Chaque fois, ils nous font vivre des émotions fortes.»

La série d’événements aura lieu du 9 juin au 18 août 2015 dans le parc Lasalle. En plus de la catégorie pro-élite, il y a des épreuves chez les plus jeunes avec les classes minimes et cadets, garçons et filles.

Le circuit des Mardis Cyclistes est situé autour du Parc Lasalle, accessible par l’autobus 90 de la STM. La course minime s’élance à 17h30, suivie par les cadets et la coupe pro-élite. Le spectacle est gratuit pour les spectateurs.