Un doublé pour l’équipe Garneau Québecor

IMG_6167
Le mardi 28 juillet – Simon Pierre Gauthier, maintenant détenteur du maillot vert Desjardins, remporte la victoire de la septième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

C’est un doublé pour l’équipe Garneau Québecor, Gauthier est suivi de son coéquipier Olivier Brisebois. Alexandre Nadeau (Fantino Mondello) obtient la troisième position.

Simon-Pierre Gauthier de l’équipe Garneau-Québecor a signé la première victoire de sa carrière dans la catégorie Pro-élite lorsqu’il a triomphé lors de la septième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

«On a fait un bon travail d’équipe, la stratégie était bonne et nous étions en supériorité numérique dans l’échappée,» mentionne le vainqueur.

IMG_6089

Alexandre Nadeau était pour sa part bien fier de sa troisième position.

«Je me suis battu extrêmement fort, mais les jeunes ont remporté la victoire» a mentionné le détenteur de la troisième marche avec le sourire. «C’est un premier podium pour notre équipe cette année, je suis très content »

Pour les résultats cumulatifs : Simon Lambert Lemay conserve le maillot jaune des Mardis cyclistes, Pier André Côté conserve le maillot rouge Specialized Quilicot, Jason Lowndes a le maillot noir de SGC et Jeremie Fontanaud a le maillot orange de Bijouterie Jean-Guy Aubry.

Dans les autres épreuves de la soirée, Kirsty Lay (SAS Mazda) médaillée d’or sur piste poursuite pour l’équipe canadienne aux Panaméricains 2015 a terminée première pour la coupe féminine. Chez les cadets hommes, Charles Étienne Chrétien (Amos) monte sur la première marche du podium. Chez les minimes, Jérôme Courtemanche (Espoirs Laval-Primeau vélo) et Iris Gabelier (CCB-Ultime Vélo) remportent la première position.

Le directeur général, Joseph «Tino» Rossi a espoir que le record du taux de participation soit battu cette année. Aujourd’hui 124 participants ont été enregistrés alors que le record depuis les trente-huit années a été calculé à cent vingt-neuf personnes.

La huitième étape de cette série de 10 courses de type critérium aura lieu mardi le 4 août toujours dans les rues de Lachine. Un total de 24 000$ en bourses est en enjeu dans les diverses catégories.

Sarah Benoit-Labelle, Les Mardis cyclistes de Lachine

L’équipe Vélo Sélect veut faire mieux aux Mardis cyclistes de Lachine

IMG_4181Le lundi 20 juillet 2015– Le président de l’équipe Vélo Sélect, Czeslaw Lukaszewicz, surnommé «Luka», est heureux de la pause accordée aux athlètes entre les sixième et septième étapes des Mardis cyclistes de Lachine, pause qui aura lieu ce mardi 21 juillet.

Il sait que ses cyclistes peuvent faire mieux d’ici la fin de la saison.

Selon lui, ces jours de congé vont aider son équipe à modifier sa stratégie. S’il estime que des aspects peuvent être améliorés en vue des quatre courses finales, il a tout de même pris le temps d’indiquer qu’il était ravi de voir son ancien protégé, Benjamin Martel, monter sur la troisième marche du podium lors de la plus récente épreuve (14 juillet).

Lors de la sixième étape, Martel a tout juste été devancé par le professionnel réputé Guillaume Boivin (Optum/Kelly) et par Jean-Michel Lachance (Indépendant-RP).

«Benjamin (Martel) a couru avec nous depuis le depuis de cette édition des Mardis Cyclistes, mais d’un commun accord, nous avons accepté de le libérer pour qu’il puisse performer avec une autre organisation, a expliqué le Polonais d’origine. Nous pensions que c’était la meilleure façon pour lui de progresser. »

La performance n’a donc pas été attribuée à la formation Vélo Sélect.

Mouvements de personnel

Il faut dire que ce n’est pas une édition facile pour les représentants du magasin de vélo installé à Châteauguay. Mathieu Jeannes, qui était leur sprinteur, a signé un contrat professionnel avec une équipe américaine pour laquelle il court actuellement en Chine. En plus du Breton, le Québécois Étienne Moreau, qui portait les couleurs de Vélo Sélect, a dû se désister pour des raisons personnelles.

«Les départs de Jeannes et Moreau nous font mal. Ils étaient de gros noms pour notre équipe, a confié Lukaszewicz, une figure bien connue du cyclisme au Québec. C’est pourquoi nous éprouvons des difficultés à réaliser des podiums, car aucun de nos cyclistes actuels n’est un sprinteur.»

Avec la pause bien méritée pour les athlètes, Lukaszewicz compte en profiter pour continuer de motiver sa troupe tout en réalisant les objectifs fixés par l’équipe.

«Ces journées de congé vont nous aider à nous préparer en vue des échappées des prochaines courses.  Pour ce qui est de nos buts, nous voulons prouver que nos troupes sont de calibre, c’est pourquoi nous voulons recruter des coureurs et obtenir de nouvelles commandites pour l’an prochain», a conclu l’homme âgé de 51 ans, jadis deuxième au monde avec ses coéquipiers en Pologne.

La septième épreuve aura lieu le mardi 28 juillet prochain, toujours dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Les courses sont gratuites pour tous.

Amélie Delobel, Les Mardis cyclistes de Lachine

Camille Primeau raconte sa victoire de mardi

Camille Primeau, du club Espoirs Laval/Primeau Vélo, a triomphé chez les Minimes lors de la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine. Camille a le vélo dans ses gênes puisque son arrière grand-papa a eu la première boutique de réparation de bicyclettes de l’Est de Montréal en 1928, puis son grand-père André, un personnage très connu et très aimé au Québec, a fondé Primeau Vélo avec ses frères. Aujourd’hui c’est le fils d’André (et donc père de Camille) qui assume la relève et la direction des magasins réputés de Laval et Brossard. Du vélo, on en mange chez les Primeau! L’équipe médias des Mardis cyclistes lui a posé quelques questions.

Question : Camille, comment t’es-tu sentie en franchissant le fil d’arrivée mardi dernier (14 juillet)?

J’étais surprise d’avoir gagné parce que je ne suis pas une sprinteuse. Mais, je savais que ce soir-là, la première position du critérium allait être disputée au sprint final alors je me suis sentie très confiante. Et ça a marché! Ça faisait quelques temps que je n’étais pas montée sur la première marche  du podium. Cette victoire m’a donc permis de reprendre confiance en moi.

Q. Ce n’était donc pas ta première victoire?

Aux Mardis de Lachine, oui, mais je suis montée sur la première marche du podium à d’autres reprises comme dans les courses locales et les Coupe Québec. C’est toujours aussi excitant de gagner une compétition car tous les efforts que tu as fournis dans tes entraînements et dans ta course sont récompensés par la première position.

Q. Est-ce que c’est une belle sensation de savoir que plein de monde nous regarde pendant les courses aux Mardis de Lachine?

Oh oui! C’est une très belle sensation parce que les gens viennent nous voir. Ils savent que nous représentons la relève du vélo. On se sent donc importantes aux yeux de plusieurs personnes.

Est-ce que les filles se félicitent entre elles?

On se félicite toujours après parce qu’on s’entraide durant la course. Les trois filles qui ont accès au podium le mérite habituellement  parce qu’elles ont bien pris leurs relais, bien participé, bien réagi lors des attaques, etc.

Q. Donc, il y a aussi de la camaraderie entre les participantes?

Oui. Même si nous sommes plusieurs filles de différents clubs, nous avons quand même une très belle relation d’amitié. Je crois que c’est important car le vélo n’est pas seulement fait pour se garder en forme ou pour performer, c’est aussi un sport qui nous rassemble, nous, les jeunes.

Camille Prim

Guillaume Boivin rafle les honneurs de la 6e étape

boivin_web_5eLe mardi 14 juillet 2015 – Guillaume Boivin (Optum/Kelly), qui vient de décrocher le titre de champion canadien sur route tout récemment, a remporté la victoire au sprint lors de la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

Jean-Michel Lachance (Indépendant-RP) a suivi le vainqueur de près pour soutirer la deuxième place devant Benjamin Martel (Velo Select).

Le niveau de compétition était relevé avec la présence de Boivin (deux participations à la Vuelta d’Espagne en carrière) et d’un autre professionnel de renom, Antoine Duchesne (Europcar). Ce dernier a pris part à Paris-Roubaix, au Tour du Luxembourg et au Tour des Flandres, notamment, cette année.

La fébrilité s’est fait sentir dès le départ lorsque Jean-Michel Lachance s’est détaché. Rapidement rattrapé, il s’est maintenu dans un groupe de six échappés qui a animé le spectacle.

Guillaume Boivin a soupiré, satisfait, au terme de son effort couronné de succès.

«J’ai été le premier des six échappés à lancer les hostilités avec trois tours à faire, a-t-il expliqué. Mes rivaux ont contre-attaqué, on a tous essayé de se distancer les uns des autres. C’était vraiment palpitant.»

«Avec des gars comme Antoine qui pédalent à nos côtés, il y a de l’adrénaline, a ajouté Boivin. Antoine, c’est toute une machine.»

Duchesne a été très actif d’un bout à l’autre, au grand plaisir des quelques centaines de spectateurs ravis par la prestation à laquelle ils assistaient.

«Tout a démarré rapidement et il a fallu attaquer tôt, a-t-il déclaré. Dans le groupe des échappés, tous ont fait leur part, tous ont pris le relais.»

Duchesne a ajouté : «On sent parfois qu’on est intimidant parce qu’on fait carrière en Europe. Mais, il faut savoir qu’aucune course n’est banale, surtout pas aux Mardis. Dans le feu de l’action, j’ai aussi mal que tous les autres. Peu importe notre calibre, on attaque à fond. Ce n’est jamais à moitié. C’est le plus vite possible.»

Jean-Michel Lachance a bien essayé de terminer en tête au fil d’arrivée.

«Je faisais de mon mieux pour coller la roue de Boivin. Je savais qu’il était un meilleur sprinter, j’ai fait ce que j’ai pu.»

IMG_5000

Simon Lambert-Lemay (PowerWatts) conserve le maillot jaune grâce à sa neuvième place lors de cette sixième étape.

«Je suis très heureux du résultat et de la situation dans laquelle je me retrouve avec quatre courses à faire dans la saison des Mardis.»

Dans les autres épreuves de la soirée, la famille Primeau a connu une soirée de rêve. Camille Primeau (Espoirs Laval/Primeau Vélo) l’a emporté chez les Minimes et chez les garçons, c’est Nicolas Rivard (Espoirs Laval/Primeau Vélo) qui a triomphé. Dans la catégorie Cadets, Antoine Dalterio (Primeau Vélo) est monté sur la plus haute marche. Élisabeth Albert (La vie sportive Apogée Opus) en a fait autant à la Coupe féminine.

La semaine prochaine (mardi 21 juillet), il n’y aura pas de compétition à Lachine. Comme le veut la tradition, une pause sera observée, ce qui permettra aux cyclistes de revenir en force pour les quatre dernières étapes.

La septième épreuve aura donc lieu le 28 juillet, toujours dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Jusqu’à 24 000$ en bourses est à l’enjeu dans les différentes catégories.

Sarah Benoit-Labelle, Les Mardis cyclistes de Lachine

Simon Pierre Gauthier : «C’est une école de vélo»

Le lundi 13 juillet 2015 – Simon Pierre Gauthier (Garneau Quebecor) a terminé sur la troisième marche du podium lors de la cinquième étape des Mardis cyclistes de Lachine lors d’une fin de course endiablée, tout juste derrière Nicolas Masbourian (Silber Pro Cycling) et Alexis Cartier (Transports Lacombe/Devinci). Un résultat qui lui confère maintenant le cinquième rang au classement général de la catégorie Pro-Élite.

Des performances intéressantes pour l’étudiant-athlète, qui souhaite toutefois avant tout le succès de son équipe au détriment de ses résultats individuels.

«Mon but est d’offrir ma meilleure performance possible pour aider mes coéquipiers à bien se classer, même si cela nuit à mon classement individuel. Je suis tout de même satisfait de mes deux podiums et je souhaite d’ici la fin de la compétition remporter une épreuve pour mon équipe», a décrit en toute sincérité le cycliste de Garneau Quebecor.

Gauthier est un habitué des Mardis cyclistes de Lachine, lui qui participe à cette épreuve depuis l’âge de 15 ans. Le jeune homme aujourd’hui âgé de 22 ans n’a décrit qu’en de bons mots cet événement d’envergure.

«La compétition des Mardis cyclistes a bâti sa réputation au fil des années. Tout le monde dans le domaine du cyclisme au Québec connait cette épreuve de très bon calibre. L’ambiance qui y règne est également incroyable et j’y ai beaucoup appris au fil de mes sept années. C’est une école de vélo», a exprimé Simon Pierre Gauthier.

Cependant, le principal intéressé ne pourra prendre le départ lors de la sixième étape mardi prochain puisqu’il s’est envolé vers Vancouver dans le cadre de la semaine «BC Superweek». Il assure toutefois sa présence pour le reste des épreuves et ne veut pas être considéré comme exclu de la course parmi les aspirants au maillot jaune.

«Comme je serai absent la semaine prochaine, il sera plus difficile pour moi de terminer en tête du classement. Toutefois, cela reste mon objectif ultime. Sinon, notre équipe vise une place parmi le top 3», a lancé Gauthier en guise de conclusion.

Le départ de la sixième étape se tiendra le mardi 14 juillet prochain pour amorcer la deuxième portion de l’épreuve des Mardis cyclistes. Comme depuis le début de la compétition, le départ aura lieu dans le quadrilatère du parc LaSalle de Lachine. Tous peuvent venir assister aux différentes compétitions tout à fait gratuitement.

Amélie Delobel, Les Mardis cyclistes de Lachine