Dans le sillage – Profil : Éric Boily

Éric Boily n’a peut-être que 20 ans, mais de l’expérience en cyclisme, il en a. Originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, plus précisément de Chicoutimi, Éric a pratiquement passé sa jeunesse sur deux roues.
Boily
Mais c’est plutôt vers l’âge de 10 ans, suite à une course de vélo de montagne où son oncle l’avait amené qu’il a eu en quelque sorte, la piqûre. Depuis, le cyclisme est partie intégrante de sa vie, amenant de nouveaux objectifs, année après année.

Le Chicoutimien en était mardi dernier à sa six ou septième édition des Mardis cyclistes, mais aussi à sa toute première comme senior. Auparavant, Éric courait en tant que cadet dans la catégorie des jeunes.

Boily s’est ni plus ni moins qu’épanoui l’année dernière en remportant ses trois premières victoires en territoire lachinois, dont la toute dernière de la saison. Grâce à de tels résultats, le bleuet d’origine avait pris le deuxième rang en terme de points.

«Cette année je n’ai pas d’objectifs au général, tout simplement parce que je ne vais pas participer à toutes les courses. Ce que je vais faire, c’est d’essayer de gagner celles auxquelles je vais participer, soit cinq au gros maximum», a-t-il dit.

Outre le passage à une catégorie supérieure, l’année 2007 marque aussi un changement d’équipe pour Boily, qui a quitté Volkswagon-Trek pour la nouvelle formation de sa région, EVA-Devinci. L’athlète affirme avoir un plus grand rôle, tout en ayant la possibilité de participer à plusieurs courses d’importance.

«Ce que j’aime des Mardis, c’est que c’est bien organisé et il y a beaucoup de monde. D’un autre côté, c’est vraiment bon pour les commanditaires car il y a beaucoup de visibilité. Les courses sont toujours la même journée et ce n’est aucunement comparable à un entraînement!»

Lors de la première étape de la saison, mardi dernier, Éric est monté sur la troisième marche du podium.

Les échos des Mardis

•    L’animateur Laurent Mathieu et la cycliste Manon Jutras sont de retour pour une description excitante de tous les instants durant les courses.

•    Selon certaines personnes, le parc Lasalle à Lachine aurait son propre écosystème, de sorte que la température serait toujours clémente les mardis durant l’été.
•    Les fils du fondateur des Mardis, Domenic et Tino Jr ont fait honneur à leur dévoué père. Domenic est celui qui a franchi le tout premier tour de la course principale en tête, récoltant ainsi le premier point de la saison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s