Un grand champion

Moquin ligneCette année, tout le monde attendait Sébastien Moquin, et pour cause. Tout indiquait que le triple champion des Mardis cyclistes de Lachine allait remporter une quatrième fois la compétition, pour ainsi se rapprocher de la marque incroyable de six championnats, détenue par Yannick Cojan.

Ce ne fut malheureusement pas le cas. Dès le début de la saison de vélo, Sébastien a senti qu’il lui manquait la hargne et la détermination nécessaires pour être à nouveau couronné cet été. Au camp d’entraînement de l’équipe Sleeman, il n’était pas le plus rapide.

«J’ai gagné la première course de la saison cycliste, mais je me suis rendu compte qu’il me manquait quelque chose. Jean-François (Laroche) était vraiment le plus rapide de la gang au camp et je suis content du succès qu’il a aujourd’hui», confie Moquin.

«Ça été quelque chose de difficile, pas nécessairement de tendre le flambeau à Jean-François, mais plutôt de savoir que je ne serais plus le leader de l’équipe, celui pour qui les gars travaillent. Sleeman, ça a toujours été mon équipe, j’en suis copropriétaire depuis le début», avoue le cycliste de 30 ans, de St-Jean-sur-Richelieu.

Au niveau du classement, seulement une catastrophe d’envergure pourrait empêcher Jean-François Laroche de gagner la trentième édition des Mardis, dont la finale aura lieu cette semaine.

«Je vais être vraiment content, c’est un succès d’équipe que l’on veut, de dire le champion en titre. Il va gagner, parce que je vais tout faire ce qu’il faut pour qu’il gagne. Quand j’ai passé le flambeau, ce que je voulais, c’était d’aider l’équipe à gagner et lorsque ce sera fait, ce sera tout simplement mission accomplie.»

Les échos des Mardis

Les débuts de Sébastien Moquin sur vélo sont plutôt amusants. Alors qu’il était âgé d’une quinzaine d’années, Sébastien a demandé à son père de se joindre à lui et des amis qui roulaient pour le plaisir. Le partenel l’a bien averti: «Si tu viens, tu es mieux de nous suivre, parce qu’on ne s’occupera pas de toi.» Sébastien a bien répondu: «C’était plate, alors j’ai décidé de retourner chez moi et je les ai tous clanchés!»

Et oui, c’est déjà l’heure de la grande finale ce mardi. Invités spéciaux, personnalités, prix de présences, concours d’affiches, blé d’inde et animation spéciale seront à l’ordre du jour. Venez en grand nombre pour la grande fête de la finale des Mardis cyclistes, sans aucun doute l’événement de l’été.

Notons que la pluie a fait une première apparition à Lachine cette année mardi dernier. N’ayez crainte, seulement quelques gouttes ici et là sont tombées. Selon le météorologue aguerri Laurent Mathieu, il fera beau ce mardi pour la grande finale, quel hasard!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s