Une implication importante

John Morin, qui donne le départ de la 5e course

John Morin, qui donne le départ de la 5e course

Depuis la tenue de la troisième étape et ce jusqu’à la fin de la saison des Mardis cyclistes, «Tino» Rossi a décidé de recevoir à chaque semaine dans la tente V.I.P. des Mardis, quelques uns de ses plus grands collaborateurs et commanditaires.

Ainsi, la Fédération québécoise des sports cyclistes et Pepsi se sont succédés tout dernièrement. D’ici à la fin de la saison, Spinelli, le député François Ouimet, l’arrondissement de Lachine, etc, pourront profiter du même traitement.

La semaine dernière, c’était au tour de John Morin, de Morin Assurances de pouvoir amener des invités dans la tente des Mardis cyclistes de Lachine.

«Moi, j’invite la personne clé et lui peut par la suite inviter une vingtaine de personnes. Pourquoi je les invite, c’est tout simplement pour les remercier», confie Rossi.

Et John Morin, de par tout le travail accompli pour encourager les Mardis cyclistes depuis bon nombre d’années, méritait amplement d’être l’invité d’honneur mardi dernier.

C’est la cinquième année de suite que Morin Assurances de Lachine commandite les Mardis cyclistes. Depuis sa fondation 1946, l’entreprise a toujours été impliquée dans les sports.

«C’est mon père, Pete Morin, un ancien joueur des Canadiens de Montréal, qui, après sa carrière de hockey, a fondé l’entreprise qui a aujourd’hui plus de 60 ans», indique John, tout en rappelant que qu’un aréna lachinois porte toujours le nom de son défunt père.

Lors de cette soirée-invitation aux Mardis, le patron de Morin Assurances a décidé d’emmener avec lui quelques uns de ses meilleurs clients afin de leur faire découvrir cet événement hors du commun.

«C’est vraiment formidable qu’un banquet comme ça soit préparé pour nous. J’ai décidé d’inviter nos clients pour qu’on puisse partager ensemble l’excellence que représente les Mardis cyclistes, parce que eux, ne connaissent pas nécessairement l’événement.»

Chose certaine, John Morin a bien du plaisir lorsqu’il vient assister à la classique lachinoise. Et comme il œuvre dans l’assurance, il n’a pas à se faire de soucis, car il sait très bien que la course est organisée de façon très sécuritaire. Il n’y a pas de place au dérapage.

«J’aime aussi cela parce qu’on peut voir dans les yeux des jeunes toute la détermination qu’ils ont. J’ai beaucoup voyagé, mais je n’ai jamais vu quelque chose comme ce qu’on a ici à Lachine», termine John.

Les échos des Mardis

Le PDG des Mardis, Joseph «Tino» Rossi a été un peu déçu de ne pas voir l’équipe de Guillaume Boivin s’affirmer plus que cela. Selon Rossi, ÉVA-Devinci devra s’imposer contre les Sleeman, sinon ils échapperont le jaune assez rapidement.

Même s’il ne l’a pas emporté, David Veilleux peut dire mission accomplie pour sa première course de la saison aux Mardis cyclistes. Il aura donné tout un spectacle en s’échappant fin seul à quelques tours de la fin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s