Hugo Houle de justesse et sous la pluie

Jean-François Laroche, Hugo Houle et Pierre-Olivier Boily ont dû se salir pour monter sur le podium de la 1re étape. (Photo : Philippe Boisvert)

Jean-François Laroche, Hugo Houle et Pierre-Olivier Boily ont dû se salir pour monter sur le podium de la 1re étape. (Photo : Philippe Boisvert)

Montréal, le mardi 9 juin 2009 – Tout au long de la course, ils se sont livré une bataille sans merci. Une fois Hugo Houle, l’autre fois Jean-François Laroche. C’est finalement le jeune qui a eu le dessus sur le champion en titre, mais de façon in extremis dans les tous derniers mètres de la course.

La première étape de la 32e saison des Mardis cyclistes de Lachine ne passera probablement pas à l’histoire. La pluie n’a pas cessé de tomber, parfois fortement, parfois de façon plus timide. Seulement 51 coureurs (moins de la moitié de ce que l’on voit habituellement) ont pris part à la course de la Coupe Pro élite. Mais donnons à César ce qui revient à César.

Hugo Houle, 18 ans, fraîchement revenu de la Coupe des Nations a donné tout un spectacle. Seul représentant de l’équipe Garneau-Ogilvy, le jeune homme en a étonné plus d’un en gagnant plus que sa part de sprints face à l’aguerri et double champion en titre de la classique, Jean-François Laroche (Pro Bike Pool-Kuota).

«Houle a fait toute une course, ça il faut lui donner, a reconnu Laroche, 29 ans. Même s’il était tout seul, il a été très impressionnant. Pour ma part, je suis très satisfait du travail de mes coéquipiers, on a rarement fait un aussi beau lead-out.»

Pour sa part, Houle semblait très heureux de la tournure des événements, tout particulièrement de son résultat au sprint final. Rare sont ceux à avoir battu Laroche dans les derniers mètres d’une course depuis deux ans.

«À la Coupe des Nations le calibre était vraiment très fort et je me suis amené ici en grande confiance. Même si les conditions étaient loin d’être idéales et que je devais travailler tout seul contre une équipe au complet, je l’ai ressenti pendant la course», a confié le cycliste de St-Perpétue.

La tension était si grande entre les deux coureurs que les officiels ont dû sévir envers Houle lors d’un sprint intermédiaire car il a dévié à deux reprises de sa trajectoire, empêchant ainsi Laroche de le doubler. Il a ainsi dû échanger ses 10 points récoltés contre les 9 de son adversaire.

Grâce à sa victoire d’étape et ses 150 points amassés, Houle aura la chance de porter le maillot jaune de leader la semaine prochaine lorsque Floyd Landis et sa bande se pointeront à Lachine. Laroche est deuxième avec 141, tandis que son coéquipier Pierre-Olivier Boily suit avec 85, en vertu de sa troisième position.

«C’est certain que je suis content des points amassés, a indiqué Laroche. C’est beaucoup mieux que l’an dernier comme début de saison, ça nous empêchera de faire des courses de rattrapage.»

La première course des jeunes marquait le début chez les cadets de Joakim Albert (Garneau), qui remporté les 10 courses minimes la saison dernière. Et bien, il n’a pas tardé à s’imposer, si serré ce fut-il. Il a devancé de quelques boyaux Félix Côté.

Chez les femmes, Audrey Sarrazin (Le Yéti) a triomphé, suivie d’Émilie Ainsley-Perron. Pour ce qui a trait à la course des minimes, Olivier Brisebois, Antoine Muzzi et Marc-Antoine Noël ont complété le triplé pour Cycles Régis. Finalement, dans la catégorie minime féminine, Gabrielle Wilson, Marie Ledoux et Audrey-Anne Blais ont fait de même pour les Espoirs Laval.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s