L’heure est aux sacrifices

Qui de Martin Gilbert, Jean-François Laroche, Hugo Houle ou Guillaume Boivin prendra le contrôle de la 7e étape ce mardi 21 juillet? (Photos : Philippe Boisvert)

Qui de Martin Gilbert, Jean-François Laroche, Hugo Houle ou Guillaume Boivin prendra le contrôle de la 7e étape ce mardi 21 juillet? (Photos : Philippe Boisvert)

Montréal, le lundi 20 juillet 2009 – À quelques heures du 7e critérium de la 32e saison des Mardis cyclistes de Lachine, on sait d’ores et déjà que l’heure est aux sacrifices.

Les quatre hommes qui se retrouvent en tête du classement général après les six premières étapes du calendrier 2009 sont probablement les seuls en position de remporter le championnat.

On n’aurait pu demander meilleur suspense car les quatre sont d’une équipe cycliste différente. Jean-François Laroche (Kuota) qui enfilera le maillot jaune ce mardi soir au parc LaSalle grâce à la chute de Hugo Houle la semaine dernière mène avec 648 points. Il est le double champion défendant de la classique.

Deuxième, Houle (Garneau) a 618 points en banque et menait le classement depuis la toute première étape de la saison. Cette erreur de parcours lui coûte cher, mais rien n’est perdu.

Martin Gilbert (Planet Energy), en vertu de ses trois victoires occupe la troisième place du général avec 561 points.

Quatrième, mais non le moindre, Guillaume Boivin (Volkswagen) suit avec 420 points.

Comme 180 points sont disponibles à chacune des étapes et 360 lors de la grande finale du 11 août, le classement est très serré.

«L’heure est aux sacrifices! Nous avons quatre cyclistes en position pour le championnat de quatre équipes différentes. L’équipe qui voudra voir son leader l’emporter devra se sacrifier pour un seul objectif qui est le maillot jaune. Pour ce faire, certains devront oublier leur propre classement individuel au général. En fait, l’exécution sera primordiale car chacun des leaders doivent gagner et leurs coéquipiers devront terminer devant les trois autres pour optimiser la quête de points», résume Marc-Wayne Addison, directeur des opérations.

La lutte sera féroce d'ici à la fin du calendrier.

La lutte sera féroce d'ici à la fin du calendrier.

D’ailleurs, les équipes et leurs coureurs semblent s’être faits à l’idée. David Maltais, coéquipier de Jean-François Laroche chez Pro Bike Pool – Kuota livre ses états d’âme.

«La perspective d’être de retour en jaune m’excite grandement. Je serai donc à la défense du maillot jaune mardi, un peu moins d’un an après avoir échoué avec Éva-Devinci. Il faut dire que Guillaume Boivin était quasiment seul dans sa bataille. J’avais bien tenté de l’aider de mon mieux, mais 2008 est à oublier, explique-t-il.

«Le feeling de défendre un maillot jaune dans un train donne le goût de donner son 120%. Maintenant qu’on a eu ce qu’on voulait, ce sera dur de nous le reprendre.»

Quelle équipe aura le plus faim, c’est ce que nous verrons mardi soir à 19h, au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s