Le record est fracassé et Gilbert s’empare d’un 4e titre!

 

Guillaume Boivin s'est vu remaître la Coupe du maire par Claude Dauphin.

Montréal, le mardi 11 août 2009 – La soirée de la 32e grande finale des Mardis cyclistes a été parfaite. De un, Guillaume Boivin a battu, fracassé, voire anéanti l’ancien record de piste de plus d’une minute. De deux, Martin Gilbert a réalisé l’exploit de signer un 4e championnat en carrière.

Durant toute la course, l’équipe Planet Energy de Martin Gilbert a imposé un train d’enfer aux quelques 90 participants de la 10e et dernière étape de la saison. Afin de battre le record de parcours de 59m 57s établi par Dominique Rollin en 2005, ils devaient rouler à un rythme inférieur à 1m 56s du tour (31 tours, 50 km au total).

Dès le début, le rythme était supérieur. Ils étaient à fond de train. Planet dominait tellement que l’on pouvait voir les autres coureurs souffrir profondément.

58m 52s est le nouveau record de parcours.

58m 52s est le nouveau record de parcours.

Puis, au dernier tour, dans un effort ultime pour s’emparer du championnat, Jean-François Laroche (Kuota) s’est élancé et a attaqué. Mais ce fut peine perdue. Il a été rattrapé rapidement, si bien que la course s’est jouée dans les derniers mètres. David Veilleux (Kelly Benefit) et Gilbert ont tourné le dernier virage en tête. Mais ils avaient oublié Guillaume Boivin (Volkswagen), qui est rentré à pleine vitesse pour s’emparer de la victoire d’étape, de la Coupe de l’arrondissement Lachine et des 5000$ remis au nouveau détenteur du record, dorénavant établi à 58m 52s, pour une vitesse moyenne de 50,9 km/h.

Lui-même était étonné du temps réalisé. «C’est sûr qu’on a un peu profité du travail de Planet. Mais on savait que les gars iraient pour le record, alors je me suis battu pour rester dans la roue de Martin jusqu’à la fin. C’est la première fois que je réussi à faire un bon sprint final aux Mardis. Disons que j’ai bien choisi le moment pour mériter ma première victoire à Lachine», a-t-il avoué.

Seul au 2e rang dans l’histoire

Martin Gilbert soulève la Coupe Pro élite Saputo.

Martin Gilbert soulève la Coupe Pro élite Saputo.

Il n’y a toutefois pas que le record de circuit qui a retenu l’attention parmi les 15 000 personnes qui s’étaient déplacées au parc LaSalle et les autres qui regardaient le tout sur Internet.

Martin Gilbert a réussi tout un tour de force. Sa deuxième position lui a permis de consolider sa première place au classement général et de remporter une 4e Coupe Pro élite Saputo, ce qui le place seul au 2e rang de l’histoire, derrière les six championnats du monarque Yannick Cojan.

Dans l’attente de recevoir son trophée, Martin cachait mal sa déception mais était tout de même fébrile. «Ce n’est pas injuste de voir Guillaume prendre le record. Mes gars ont fait un travail incroyable, mais j’ai commis une erreur majeure à la fin en ne me souciant que de Veilleux en avant. Guillaume était derrière et il a pris l’intérieur au virage à toute vitesse. Je n’ai pas pu faire grand chose.»

«Mais c’est certainement quelque chose de spécial de gagner un 4e titre à Lachine. Les courses sont vraiment intéressantes et comme on (l’équipe) a été plus souvent au Québec cette année, on a pu y participer plus souvent. Ce ne sera peut-être pas le dernier…», a-t-il laissé entendre.

Jean-François Laroche complète une 3e excellente saison.

Jean-François Laroche complète une 3e excellente saison.

Malgré sa deuxième position au général après avoir remporté les championnats 2007 et 2008, Jean-François Laroche n’était pas pour autant abattu, car lui et ses équipiers ont tout donné vers la fin. Un effort de toute beauté, il faut le dire.

«Ça roulait vraiment vite ce soir. On n’avait rien à perdre, mais ils nous ont repris assez facilement. Je ne suis pas déçu, mais c’est vrai que la chute (7e étape) a brouillé les cartes. C’est une superbe performance de Martin et son équipe. Ils ont joué rough toute l’année et ça a donné de bonnes batailles.»

Hugo Houle (Garneau) en vertu de sa superbe saison, a reçu le titre de révélation de l’année. Pierre-Étienne Boivin (ÉVA) a été nommé meilleur junior, Michel Détry, meilleur maître catégorie 1 et Czeslaw Lukaszewicz, meilleur maître catégorie 2.

Chez les jeunes, Joakim Albert a remporté l’étape. Mais c’est Félix-Côté Bouvette qui a reçu le trophée de champion de la Coupe Lait’s Go. David Onsow et Alexandre Pinard terminent 2e et 3e.

Du côté des femmes, Catherine Couture l’a emporté. La championne de l’an dernier a toutefois dû céder la Coupe Shape à Émilie Ainsley-Perron, dominante en 2009. Anne-Marie Morin et Tennessee Mayer ont suivi.

Hendrik Pineda a emporté la 10e étape chez les minimes. Marc-Antoine Noël a été sacré champion Hop&Go, tandis que Jérome Corneau et Olivier Brisebois complètent le podium final.

Finalement, Rosalie Cardin-Houde a remporté de façon impressionnante la grande finale minime féminine, mais aussi le championnat l’Ultime. Marie-Ève Poisson et Gabrielle Wilson terminent aux 2e et 3e rangs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s