Parisien récidive tandis que Houle paie le prix

Montréal, le mardi 27 juillet 2010 – François Parisien, champion canadien sur route 2005 et représentant de la formation Spidertech. Hugo Houle, actuel champion canadien U23 du contre-la-montre et membre de l’équipe Garneau. Ils étaient deux. Peu importe leur allégeance, ces deux coureurs ont offert tout un spectacle.

Partis en échappée au 18e tour, Houle et Parisien ont rapidement pris une quinzaine de secondes au peloton. Avec quelques kilomètres à faire, on croyait bien que le peloton et les protagonistes au championnat seraient en mesure de les rattraper.

Mais ce ne fut pas le cas. Les deux acolytes d’échappée se sont donc disputés un sprint final magistral, après avoir collaboré pendant près de la moitié de la course. C’est Parisien qui a eu le dessus et qui a remporté cette 7e étape des Mardis Cyclistes de Lachine, sa deuxième de la saison. Parisien a franchi la ligne d’arrivée en 1h00m36s, bon pour une moyenne de 49,5 km/h.

«Une chance que Hugo était là ce soir, faisant référence à sa victoire remportée en solitaire lors de la 5e étape. Il y avait beaucoup trop de vent pour faire le travail tout seul. Il fallait baisser régulièrement la tête très bas», entame le Bromontois.

Parisien est un excellent rouleur, mais Houle est un très bon sprinteur. Parisien le savait et a donc ajusté sa stratégie.

«Avant d’entrer dans le dernier tour, nous avions une quinzaine de secondes d’avance, alors je savais qu’on ne se ferait pas reprendre. Hugo a roulé en avant toute la portion venteuse et il croyait bien que j’allais prendre mon dernier relais. Je lui ai vite fait comprendre que ce n’allait pas être le cas. Il a dû faire le travail tout seul pour éviter que le peloton revienne. Par la suite, j’ai décollé mon sprint au bon endroit et ç’en était fait!»

De son côté, Hugo Houle cachait bien sa déception. Ce dernier se remet tranquillement d’une blessure au genou qui est survenue aux Championnats canadiens de cyclisme il y a trois semaines.

«La forme revient tranquillement, mais elle revient. Ce soir, je voulais vraiment aller en échappée et j’ai vu que François avait pas mal la même idée. Nous avons été agressifs et nous avions le même objectif, celui de se rendre jusqu’à la fin. J’ai essayé de partir un sprint de loin, mais je me suis fait passé au final», a expliqué l’athlète de Sainte-Perpétue, près de Nicolet.

Spidertech frappe encore

Cette nouvelle victoire de Parisien fait en sorte que les membres de la formation Spidertech ont gagné cinq des sept courses de la saison. Un résultat plus que probant et satisfaisant. Plusieurs d’entre eux, dont Gilbert et Parisien, s’envoleront pour l’Europe jeudi et y resteront tout le mois d’août, manquant ainsi les trois dernières étapes des Mardis.

Gilbert coiffé par Laroche

Les spectateurs ont eu droit à un très bon sprint derrière les deux premiers de classe. L’Amossois Keven Lacombe (Spidertech) a franchi la ligne à toute vitesse en 3e position. Son coéquipier et détenteur du maillot jaune, Martin Gilbert, s’est fait coiffé de quelques millimètres par Jean-François Laroche (Cycles Régis), 2e du classement général.

«Je suis rentré vraiment vite dans le dernier droit, mais j’ai dû freiner à cause de spectateurs. Martin a ralenti dans le dernier bout, croyant sûrement qu’il m’avait battu. Je l’ai dépassé au dernier instant. On n’a peut-être pas encore de victoire d’étape, mais on va avoir le championnat», a lancé le Montréalais.

Un vétéran de 51 ans dans la course!

Qui l’aurait cru? Louis Garneau, le père fondateur de la célèbre entreprise du même nom, a participé, à l’âge de 51 ans, à une course cycliste allant à plus de 50 km/h!

Membre de l’équipe canadienne de cyclisme qui a participé aux Jeux Olympiques de 1980 et 1984, Garneau n’était pas peu fier de son exploit réalisé sur un vélo prototype.

«Je me suis fait vraiment plaisir. Je n’avais pas roulé à de telles vitesses depuis 1984. Avant la course, ma femme m’a fait jurer de ne pas chuter! Je ne voulais surtout pas faire de fausses manœuvres, alors j’ai laissé les 20 fous y aller pour le sprint à l’avant. Les jeunes m’ont fait baver, mais honnêtement, je me suis senti très bien», a-t-il confié.

Ce sont 86 coureurs qui ont participé à cette 7e étape sur 10 du calendrier. La 8e étape de la saison sera présentée le mardi 3 août prochain. La bourse pour le record du parcours sera alors de 4000$.

Courses des jeunes, des femmes et des minimes

Lambert Gatineau (Cycles Régis) est sur une de ces lancées. Le Lachinois a remporté à nouveau cette semaine la course des jeunes Lait’s Go pour ainsi accroître de quelques points son avance au général. Shawn Turcotte et Emmanuel Gagné ont complété le podium.

Du côté des femmes, Élisabeth Albert (Rocky Mountain CIBC) a poursuivi sa domination en devançant au fil d’arrivée ses rivales Catherine Couture et Adriane Provost.

Chez les minimes hommes, Christophe Rivard, Dominic Roussel et Mathieu Celestin ont complété le triplé pour les Espoirs Laval. Leur coéquipière Audrey-Anne Blais a remporté la course des minimes féminine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s