«L’avenir nous réserve bien des surprises» – Érik Lyman

Le lundi 9 août 2010- Les Mardis Cyclistes se sont toujours donné comme mission d’être un passage pour les athlètes d’ici au monde professionnel du vélo.

Chose certaine, les dirigeants d’équipe l’ont bien compris. Érik Lyman, directeur sportif de Team Spirit / Cannondale nous explique comment une nouvelle équipe née en 2010 profite des Mardis Cyclistes pour planifier le développement de son plan d’affaire et de sa structure.

Mardis Cyclistes: Vous avez remporté trois fois le maillot Nativo du meilleur sprinter intermédiaire. Cela démontre la combativité de votre jeune équipe. De quelle façon interprétez-vous le cheminement qui explique ces résultats?

Vincent Veilleux-Lessard (Team Spirit/ Cannondale), porte-couleur du premier maillot mauve de l'histoire des Mardis Cyclistes.

Erik Lyman: Je crois que le fait d’avoir remporté trois fois le maillot Nativo démontre que les coureurs de Team Spirit/Cannondale ont compris l’éthique de travail sur laquelle nous désirons nous appuyer pour obtenir du succès, au présent, comme dans l’avenir.

Leur persévérance et leur acharnement à vouloir se dépasser leur donnent tranquillement raison, et c’est pour cela qu’ils développent la confiance en eux essentielle à toute réussite, qu’elle soit personnelle ou professionnelle.

La confiance, ce n’est pas inné. Chaque obstacle devant lequel le sport nous met est l’occasion de le surmonter pour ainsi accroître notre confiance en soi. C’est ce que nous tentons de promouvoir au sein de Team Spirit/Cannondale.

Bref, nous sommes fiers de l’engagement de nos athlètes, que ce soit vis-à-vis eux ou l’équipe, et cela nous donne l’énergie nécessaire pour continuer à avancer comme groupe, autant les athlètes que les dirigeants.

Mardis Cyclistes: Mathieu Roy qui a remporté ce maillot à deux reprises est désormais 4e au classement général. Vous nous aviez dit ne pas jouer le classement général en 2010, quelle stratégie doit-on adopter avec un classement qui peut encore s’améliorer?

Erik Lyman: Il est vrai que ce serait facile de tomber dans le piège de changer d’objectif en cours de saison, surtout si l’on considère que Mathieu Roy (Team Spirit/Cannondale) cogne à la porte du podium. Mais, comme je le disais en début de saison, nous sommes là pour apprendre.

Évidemment, ce que nous désirons, c’est de terminer sur le podium et ultimement de gagner. Mathieu et toute l’équipe Team Spirit/Cannondale ont une occasion unique de gagner en expérience et aussi en confiance en abordant les deux dernières étapes des Mardis cyclistes avec une pression positive. Je crois que cela ne peut être que constructif.

Et, en fin de compte, si nous démontrons la même combativité lors des deux dernières étapes, peut-être que Mathieu Roy saura causer la surprise en enlevant une des places du podium.

Bref, notre plan de match est l’apprentissage, et nous n’en démordrons pas.

Mardis Cyclistes: En 2010, quelles sont les retombées de vos succès aux Mardis Cyclistes?

Erik Lyman: On évalue les retombées d’un évènement sur sa capacité à rejoindre un vaste public, et en ce sens, toutes nos participations aux Mardis Cyclistes sont une pierre de plus au mur de la réussite de Team Spirit/Cannondale.

Les diffusions web (articles, vidéo et les courses en direct) sont autant d’exemples sur lesquels nous nous appuyons pour créer un lien avec nos divers partenaires, et ce, en leur permettant de nous suivre sur la toile.

Nous avons déjà d’excellents partenaires sur le plan des finances et des équipements, soit Cannondale et Rhus Elementi, et nous sommes convaincus que nos succès dans l’épreuve cycliste la plus médiatisée du Québec ne pourront que nous permettre d’accentuer positivement nos partenariats existants, et qui sait, peut-être de sceller de nouvelles ententes avec de potentiels partenaires pour l’année 2011.

Mardis Cyclistes: Si vous aviez à prédire le scénario des deux dernières étapes, quel serait-il?

Erik Lyman: Je crois que Jean-François Laroche (VC Cycle Régis) et son équipe vont démontrer davantage de leadership au cours des deux dernières étapes. Il ne faut pas perdre de vue que Laroche n’a gagné aucune étape au cours de l’édition 2010. Il se fera donc un point d’honneur de démontrer qu’il n’a pas remporté le maillot jaune par défaut.

Mais, rien n’indique que cela sera chose facile, puisque plusieurs équipes – La Gaspésienne, Nativo PG, Team Spirit/Cannondale et Rocky Mountain – tenteront de construire sur l’absence des Spiderstech. Entre autres, les coureurs de Nativo PG tenteront sûrement le tout pour le tout, car ce sont de fiers compétiteurs. Et, malheureusement, leur rendement aux Mardis Cyclistes n’est pas à la hauteur de leur talent, du moins en ce qui a trait aux résultats en 2010.

En conclusion, il devrait s’ensuivre une très chaude lutte pour le podium, et si l’on tient compte que les points seront doublés lors de la finale, je crois que l’avenir nous réserve bien des surprises. Et, malgré ce qu’on pourrait croire, rien n’est acquis ni pour Laroche (VC Cycle Régis) ou tout autre prétendant au podium final, car une malchance – bris mécaniques ou autre – lors de la dernière étape où les points sont doublés pourrait faire basculer la course.

Comme on dit en anglais : Wait and see.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s