Laroche savoure un 3e championnat!

Montréal, le mardi 17 août 2010 – Jean-François Laroche (Cycles Régis) s’est permis un exploit que seulement trois coureurs avant lui ont réalisé, celui d’être sacré champion une troisième fois en carrière aux Mardis Cyclistes de Lachine.

Laroche, 30 ans, a croisé le fil d’arrivée en 9e position lors de la 10e et dernière étape de la saison. N’empêche, quelques points récoltés lors de sprints intermédiaires furent suffisant pour permettre au Montréalais de soulever pour une troisième fois la Coupe Pro-Élite Saputo.

Dès le 11e tour sur 31, le peloton de 82 coureurs s’est retrouvé scindé en deux. Huit courageux cyclistes ont rapidement pris le contrôle de la course. Parmi eux, on retrouvait Mathieu Roy (alors cinquième du classement général) et Benjamin Martel, tous deux de la formation Team Spirit – Cannondale.

Les huit prétendants ont gardé un rythme soutenu jusqu’à la toute fin, allant même chercher à un moment donné plus de 60 secondes d’avance sur leurs poursuivants.

À l’avant dernier passage, Mathieu Roy – blessé à la main gauche et à une hanche en raison d’une chute lors de la course Montréal-Québec – s’est arrangé pour faire de la place à son coéquipier.

«Je voulais aider Mathieu à gagner pour qu’il monte au classement, mais au dernier tour, il a vu que je me sentais très bien. Il a créé un trou et m’a dit d’y aller», explique Martel.

C’est donc malgré ses 36 ans que Benjamin Martel est parti à l’épouvante lors du dernier tour. Il a croisé le fil d’arrivée fin seul en 1h01m25s (vitesse moyenne de 48,8 km/h), cinq secondes devant ses partenaires d’échappée, et 45 devant le reste du peloton.

«Je crois que j’ai prouvé ce soir que l’âge n’est pas important!», a dit en riant celui qui récolte non seulement une première victoire en carrière aux Mardis, mais aussi la Coupe du Maire (remise au vainqueur de la grande finale).

La fête chez les Cycles Régis

L’ambiance était à la fête chez les Cycles Régis. Jean-François Laroche (2007, 2008 et 2010) a bu à nouveau le champagne après le sacre de Martin Gilbert de l’an dernier (2009), mais Antoine Duschene a également terminé l’étape en deuxième position.

Hugues Lapointe (Nativo PG) a complété le podium. Mathieu Roy, avec sa cinquième position, a fait un pas de géant au classement pour terminer finalement au 2e rang. Coup double pour la jeune formation Team Spirit.

«Je suis mi-figue, mi-raisin. On voulait vraiment aller chercher la victoire d’étape ce soir, mais j’ai manqué l’échappée de peu. Cependant,  on peut dire que ce n’est pas si important que ça, car on a su aller chercher le championnat», a dit Laroche, visiblement de bien bonne humeur après la course.

Avec ce troisième championnat, Laroche rejoint son ancien coéquipier Sébastien Moquin dans les annales de l’histoire. Ensemble, ils peuvent se vanter d’avoir remporté autant de championnat que le monarque des Mardis, Yannick Cojan (6). Martin Gilbert (4) est le prochain sur la liste.

«J’aurais bien aimé que les gars qui sont partis eu Europe restent jusqu’à la fin, mais c’est comme ça. S’ils seraient restés, ça aurait été une autre course de tous les instants. Le championnat se serait également joué ce soir. On verra l’an prochain si on tente d’y aller pour quatre…»

Dominic Chalifoux (maître A), Czeslaw Lukaszewicz (maître B) et Félix Cêté-Bouvette (junior) ont été les meilleurs de leur catégorie respective.

Lambert Gatineau triomphe à la maison

Le jeune Lambert Gatineau a pour sa part mis la main sur la Coupe des jeunes Lait’s Go. Le Lachinois l’a emporté au cumulatif devant son coéquipier de chez Cycles Régis, Yohan Patry.

Chez les femmes, Élisabeth Albert (Rocky Mountain CIBC) a non seulement remporté la victoire finale, mais aussi le championnat de la Coupe Shape. Catherine Couture (Specialized Mazda) lui a donné une excellente opposition, mais a dû s’avouer vaincue.

Du côté des minimes garçons, les Espoirs Laval ont tout raflé alors que Guillaume Roussel, Mathieu Celestin et Vincent Waddell ont raflé le podium du cumulatif de la Coupe Hop&Go.

Finalement chez les minimes femmes, Audrey-Anne Blais (Espoirs Laval) est allée chercher une grosse victoire mais ce ne fut pas suffisant pour empêcher Melyssa Fortin d’être championne de la Coupe l’Ultime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s