3e étape : Les vétérans devront se méfier

Simon-Pierre Gauthier, troisième sur cette photo, s'est permis une deuxième place le 14 juin. (Robert Wilson / Mardis Cyclistes)

Simon-Pierre Gauthier, troisième sur cette photo, s'est permis une deuxième place le 14 juin. (Robert Wilson / Mardis Cyclistes)

Montréal, le lundi 20 juin 2011 – La troisième étape de la saison des Mardis Cyclistes laisse présager de marquer le retour d’athlètes élites ayant participé au dernier Tour de Beauce. Leur présence promet d’ajouter encore davantage à l’admirable spectacle offert depuis le début du calendrier.

Le cyclisme québécois a produit d’avides sprinters au cours des dernières années. On n’a qu’à penser aux Martin Gilbert (1er au classement général), Jean-François Laroche (2e au cumulatif), David Veilleux (7e), Keven Lacombe (20e) et Guillaume Boivin (21e).

Plusieurs d’entre eux se démarquent non seulement sur la scène nationale, mais également à l’international. Aux Mardis, ces spécialistes du sprint en ont pour leur argent. Durant les critériums de 50 km, ces athlètes poussent la machine à fond de train lors de cinq sprints intermédiaires et d’un sprint final.

Au cours des dernières années, on a régulièrement vu le nom des athlètes énumérés ci-haut faire des coups d’éclat.

Le promoteur cycliste Joseph « Tino » Rossi est toutefois d’avis que les beaux jours de ces vétérans et habitués du podium pourraient tirer à leur fin. « La relève du cyclisme est très forte et c’est très encourageant pour l’avenir. Les athlètes comme Martin Gilbert (28 ans) et Jean-François Laroche (31 ans) devront penser à couvrir leurs arrières », soutient M. Rossi.

Celui-ci est particulièrement enjoué de voir que les athlètes qui occupent les 3e, 4e, 5e et 6e rangs du classement général après deux étapes sont des jeunes très prometteurs.

Rémi Pelletier-Roy (20 ans), Simon-Pierre Gauthier (18 ans), Pierrick Naud (20 ans) et Arnaud Papillon (22 ans) ont tous un avenir brillant devant eux. Comme par hasard, ils ont tous entamé la 34e saison des Mardis Cyclistes en grande force.

Les meilleurs résultats sont venus de Rémi Pelletier-Roy (Garneau), vainqueur de la première étape du 7 juin, et Simon-Pierre Gauthier (Espoirs Quilicot), qui s’est permis une deuxième position le 14 juin, après mené son échappée, en compagnie des professionnels Martin Gilbert et Keven Lacombe, jusqu’au bout.

Gauthier a démontré que l’on pouvait également faire de bons résultats aux critériums des Mardis en étant alerte et motivé. Spécialiste du contre-la-montre, l’athlète de 18 ans a saisi l’occasion lorsqu’il a vu Gilbert et Lacombe, deux représentants de la formation Spidertech, lancer l’attaque définitive vers la mi-course.

« Je savais ce que j’avais à faire, a-t-il indiqué. Ce n’était pas évident de tenir le rythme avec deux gars de cette trempe, mais la situation était parfaite pour moi, soit une cadence élevée et stable. »

À l’arrivée, Gauthier est même passé à quelques centimètres de battre Martin Gilbert et de grimper sur la première marche du podium.

« Simon-Pierre a fait du bon travail, il a pris des relais solides. Il a été très allumé pour s’accrocher à nous lorsqu’on a décollé », lui a rendu hommage Gilbert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s