Laroche dompte le peloton et signe une deuxième victoire

Jean-François Laroche célèbre en grand. (Photos Robert Wilson)

Montréal, le mardi 2 août 2011 – C’était pratiquement écrit dans le ciel. Pour une des rares fois cette saison, une course des Mardis Cyclistes s’est terminée au sprint de peloton.

Sans surprise, Jean-François Laroche (Fantino Mondello – Cycles Régis) s’est révélé le meilleur du lot et a décroché une convaincante victoire lors de la huitième étape du calendrier.

Laroche a croisé la ligne d’arrivée en un temps de 1 heure 2 minutes 17 secondes, pour une vitesse moyenne de 48,1 km/h. Une fraction de seconde plus tard, Maxime Vives (Powerwatts) et Erik Lyman (Team Spirit Cannondale) ont croisé la ligne pour compléter le podium.

Maxime Vives a terminé 2e.

Le junior Félix Côté-Bouvette (Prud’homme-IGA) et le maître Dominic Chalifoux (Trek-Bontrager) ont terminé quatrième et cinquième. La formation Rocky Mountain, pourtant agressive tout au long de l’épreuve, n’a pu faire mieux qu’une sixième place grâce à son meneur, Jean-Michel Lachance.

Laroche, 31 ans, a admis que la course a été plus facile à gérer en l’absence de ses rivaux Mathieu Roy (gastro-entérite), Martin Gilbert et David Veilleux (partis courir en Europe). Cette deuxième victoire a mis fin à une série de trois résultats plus que décevants.

« Ça fait une différence quand des gars comme Martin ou David ne sont pas là. Cependant, mes coéquipiers ont fait un travail splendide aujourd’hui. Même s’ils (Gilbert et Veilleux) avaient été là, je ne crois pas qu’ils m’auraient battu au sprint », a lancé celui qui augmente son avance au sommet du classement général, après huit étapes sur dix.

Maxime Vives était ravi de sa deuxième position. « Terminer derrière Jean-François, c’est toujours bon. Il a cependant fallu jouer du coude à l’arrière, parce que tout le monde cherche à prendre sa roue. Quelques gars ont été remis à leur place », a-t-il indiqué avec sourire.

Erik Lyman était ravi de voir l’épreuve se terminer au sprint, plutôt qu’en échappée, comme ce fut souvent le cas cette saison. Les sprinters ont eu l’occasion de parler. « C’était écrit dans le ciel que ça allait se terminer au sprint de peloton. Pour ma part, je suis bien content de monter sur le podium. Les Fantino ont bien travaillé et Laroche a réalisé un très bon sprint », a résumé le vétéran de 38 ans.

Erik Lyman, 3e.

Au classement général, Dominic Chalifoux grimpe au deuxième rang, Jean-Michel Lachance au cinquième, tandis que Lyman se pointe dorénavant en septième position.

La neuvième étape du calendrier sera présentée le mardi 9 août, tandis que la grande finale aura lieu le mardi 16 août.

Courses de la relève

Du côté de la relève, Marc-Antoine Soucy (D’Amos) a remporté la course des jeunes. Shawn Turcotte (Prud’Homme IGA) n’a pu faire mieux qu’une quatrième place, mais conserve son maillot jaune de leader.

Chez les femmes, Elisabeth Albert (Rocky Mountain) a remporté cette huitième étape et s’empare de la tête du classement général.

Les frères Charles et Antoine Côté (Vélo Club Longueuil) ont signé le doublé chez les minimes. Troisième, Édouard Laparé-Morin (Espoirs Laval) garde toutefois son maillot jaune.

Finalement, l’inébranlable Melyssa Fortin (Vélo Club Longueuil) a signé une nouvelle victoire chez les minimes femmes. Elle augmente ainsi son avance au cumulatif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s