Laroche remporte une 5e étape haute en couleur

Montréal, le mardi 3 juillet 2012 – Jean-François Laroche avait soif de victoire. L’athlète de la formation Fantino Mondello-Cycle Régis a couru plus intelligemment que jamais et a signé son premier gain de la saison aux Mardis cyclistes de Lachine.

Laroche a été le plus rapide lors du sprint de peloton, disputé à l’issue d’un spectacle haut en couleur. Les deux autres coureurs à monter sur le podium furent Stephen Keeping (Steven Racing) et le vétéran Erik Lyman (Team Spirit). Quatre-vingt treize coureurs à pris part à l’épreuve.

Le premier gain de Laroche lui permet de s’approcher à seulement 14 points du maillot jaune de leader détenu par Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien), qui a de son côté connu une pénible soirée.

«On a remis les pendules à l’heure avec cette première victoire. Les Ekoï ont beau être deux fois plus nombreux, l’expérience a fait la différence. J’espère cependant que cette réussite ne les dégonflera pas et que nous pourrons nous battre jusqu’à la toute fin», a lancé un Laroche tout feu tout flamme.

Stephen Keeping en est un autre pour qui l’épreuve fut profitable alors qu’il est passé du sixième au troisième rang du classement général.

«L’équipe a fait un très bon travail pour me garder à l’avant tout au long de la course. Au final, j’ai tout simplement pris la roue de Laroche, qui est extrêmement rapide lors des sprints», a indiqué le coureur originaire de la Nouvelle-Écosse. Celui-ci a signé un tout premier podium en carrière aux Mardis.

Si cette cinquième épreuve de la saison s’est soldée par un sprint final, on retiendra également la performance spectaculaire de l’athlète professionnel François Parisien, membre de la formation SpiderTech.

Celui qui se remet d’une blessure au genou est de retour à la compétition depuis seulement un mois et mardi soir, c’est lui qui a animé la course, du début jusqu’à la fin. Parisien a en fait déclenché ou tenté des échappées aux 2e, 10e, 12e, 19e, 22e et 28e passages, sur une épreuve qui rappelons-le, ne dure que 31 tours!

Les animateurs n’en revenaient tout simplement pas et l’ont surnommé à plusieurs reprises la «locomotive François Parisien». Celui-ci s’est retrouvé seul en tête avec seulement trois tours à faire. Ayant laissé un peu trop d’énergie précédemment, Parisien a finalement dû abdiquer. Il s’est fait avalé par le peloton lors du tout dernier tour et a finalement croisé la ligne loin derrière le peloton, remerciant au passage la foule de ses nombreux encouragements.

«J’ai recommencé les courses il y a seulement un mois et l’épreuve de ce soir était parfaite afin de voir ma progression. L’équipe (SpiderTech) ira courir en Europe en août et j’ai voulu simulé le type de courses très dures auxquelles je devrai participer. La dernière échappée que j’ai lancée aurait pu se rendre jusqu’au bout, mais les gars avec qui j’étais regardaient trop en arrière. Il faut que les jeunes osent davantage», a-t-il déclaré.

Avant la course, l’organisation des Mardis a honoré le maire de l’arrondissement Lachine, M. Claude Dauphin. Le titre d’ambassadeur des Mardis lui a été attribué. Il est seulement la deuxième personne après Bernard Trottier à recevoir pareil honneur en 35 ans d’histoire. Rappelons que la sixième étape de la saison sera présentée le mardi 10 juillet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s