Camille Primeau raconte sa victoire de mardi

Camille Primeau, du club Espoirs Laval/Primeau Vélo, a triomphé chez les Minimes lors de la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine. Camille a le vélo dans ses gênes puisque son arrière grand-papa a eu la première boutique de réparation de bicyclettes de l’Est de Montréal en 1928, puis son grand-père André, un personnage très connu et très aimé au Québec, a fondé Primeau Vélo avec ses frères. Aujourd’hui c’est le fils d’André (et donc père de Camille) qui assume la relève et la direction des magasins réputés de Laval et Brossard. Du vélo, on en mange chez les Primeau! L’équipe médias des Mardis cyclistes lui a posé quelques questions.

Question : Camille, comment t’es-tu sentie en franchissant le fil d’arrivée mardi dernier (14 juillet)?

J’étais surprise d’avoir gagné parce que je ne suis pas une sprinteuse. Mais, je savais que ce soir-là, la première position du critérium allait être disputée au sprint final alors je me suis sentie très confiante. Et ça a marché! Ça faisait quelques temps que je n’étais pas montée sur la première marche  du podium. Cette victoire m’a donc permis de reprendre confiance en moi.

Q. Ce n’était donc pas ta première victoire?

Aux Mardis de Lachine, oui, mais je suis montée sur la première marche du podium à d’autres reprises comme dans les courses locales et les Coupe Québec. C’est toujours aussi excitant de gagner une compétition car tous les efforts que tu as fournis dans tes entraînements et dans ta course sont récompensés par la première position.

Q. Est-ce que c’est une belle sensation de savoir que plein de monde nous regarde pendant les courses aux Mardis de Lachine?

Oh oui! C’est une très belle sensation parce que les gens viennent nous voir. Ils savent que nous représentons la relève du vélo. On se sent donc importantes aux yeux de plusieurs personnes.

Est-ce que les filles se félicitent entre elles?

On se félicite toujours après parce qu’on s’entraide durant la course. Les trois filles qui ont accès au podium le mérite habituellement  parce qu’elles ont bien pris leurs relais, bien participé, bien réagi lors des attaques, etc.

Q. Donc, il y a aussi de la camaraderie entre les participantes?

Oui. Même si nous sommes plusieurs filles de différents clubs, nous avons quand même une très belle relation d’amitié. Je crois que c’est important car le vélo n’est pas seulement fait pour se garder en forme ou pour performer, c’est aussi un sport qui nous rassemble, nous, les jeunes.

Camille Prim

Une réflexion au sujet de « Camille Primeau raconte sa victoire de mardi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s