L’Australien Jason Lowndes remporte le championnat!

IMG_1314webLe mardi 18 août 2015 – Dans un peloton fébrile en raison de la participation de David Veilleux, le seul Québécois de l’histoire à avoir complété le Tour de France,  l’Australien Jason Lowndes a été couronné champion de la 38e édition des Mardis cyclistes 2015.

Lowndes a non seulement soutiré les grands honneurs, il l’a fait en triomphant lors de cette 10e et dernière étape. Il s’agissait pour lui d’un quatrième succès cette saison, d’un troisième consécutif. Du même coup il devenait le premier étranger à mériter le championnat en 38 ans d’histoire.

Lowndes succède à Simon Lambert-Lemay (Powerwatts), monarque des deux années précédentes, et qui endossait le maillot jaune de meneur au départ de cette 10e étape. Lambert-Lemay prend la deuxième position au général et Pier-André Côté, un jeune de catégorie junior membre de la formation Promutuel/VMBL/Alco TMI termine troisième.

Le classement de cette 10e étape spécifiquement se lit comme suit: Lowndes premier, Elliott Doyle (Silber Pro Cycling) est deuxième et Félix Côté-Bouvrette (HR Block), troisième.

David Veilleux a fini au sein du peloton.

«Je suis tellement fier, a déclaré le nouveau champion. La course a été difficile. Il y avait une foule importante et tous les coureurs étaient soucieux d’offrir une solide performance.»

«Simon (Lambert-Lemay) a suivi chacun de mes gestes, a-t-il ajouté, et mon équipe s’est assurée de me garder devant lui. Certain que c’aurait été plus corsé s’il avait bénéficié d’une équipe complète comme c’est le cas pour moi.»

Lambert-Lemay extrêmement déçu

La défaite est difficile à accepter pour Lambert-Lemay qui endossait le maillot jaune depuis quelques semaines et qui se fait souffler le titre à la 10e étape, sa dernière en carrière puisqu’il prend sa retraite.

«Je n’ai pas perdu parce que je manquais de puissance. J’ai perdu parce que tout le peloton a décidé de travailler contre François Parisien et moi.»

L’équipe Powerwatts était effectivement composée de deux coéquipiers seulement. Certains pourraient dire que les deux coéquipiers savaient depuis le début de la saison qu’il en serait ainsi.

«Il y a eu un manque de respect ce soir, a-t-il laissé tomber. Ça ne roulait pas «fair». C’est vraiment plate de terminer une carrière de cette façon.»

La présence de Veilleux, dont c’était la première course sur route depuis sa retraite en septembre 2013, représentait un coup d’éclat de la part du président fondateur, Joseph «Tino» Rossi.

Il faut dire qu’en plus du Tour de France, l’athlète de Cap-Rouge avait aussi signé la plus grande performance québécoise de tous les temps au Critérium du Dauphiné, en 2013 également, et brillé en 2012 à la célèbre Paris-Roubaix.

«C’était excitant, a dit Veilleux. Mais quand ça s’échauffait un peu –ça a même joué du coude un peu- je voyais que ce n’était pas ma place. J’ai essayé d’attaquer à quelques reprises, mais je me suis aperçu avec le calibre qu’il y a ici que je manquais d’entraînement à haute intensité.»

L’épreuve a été disputée à une vitesse moyenne de 46 km/heure.

Malgré la frénésie, Veilleux n’a toujours pas l’intention de revenir sur sa décision d’avoir tout arrêté en 2013.

«J’ai posé le bon geste, je ne le regrette aucunement même si certains aspects de la compétition me manquent.»

Tino Rossi comblé

Le président fondateur Tino Rossi jubilait après le passage des athlètes au fil d’arrivée.

«C’est une soirée de rêve. J’ai réussi à sortir David (Veilleux) de sa retraite, la lutte était vive entre Lowndes et Lambert-Lemay pour le championnat, il y avait une immense foule et c’était une super soirée d’été.»

L’ambiance, effectivement, était exceptionnelle. Tout était magique!

«Le fait qu’un Australien ait été impliqué dans la course au championnat, a ajouté Rossi, contribue à la réputation internationale de notre événement. Il ne faut pas oublier que nous avons vu courir ici des gars comme Floyd Landis, Cadel Evans, Steve Bauer et plusieurs olympiens, au fil des 38 ans d’histoire, ont participé à une ou plusieurs soirées des Mardis.

Les maires de Montréal et Lachine étaient parmi les nombreux dignitaires présents.

«Je venais aux Mardis à l’époque où j’étais ministre des sports au fédéral, a indiqué Denis Coderre, et je voyais que c’est un événement qui permet aux jeunes de se développer, d’apprendre par les valeurs véhiculées par le sport.»

«Je suis vraiment très très fier pour Montréal et pour Lachine, a ajouté Claude Dauphin. Voyez l’ampleur de cette organisation et l’engouement dans le public.»

D’autres champions

Dans les autres épreuves au programme, Camille Primeau et Nicolas Rivard, tous deux des Espoirs Laval/Primeau Vélo (catégorie Minimes), puis François Girard (CCB Ultime Vélo) chez les Cadets et Marie-Soleil Blais (Acquisio ACQ) à la Coupe féminine ont tous été couronnés champions de leur catégorie respective.

Griffin Schwartz, un résident de Lachine, a terminé les Mardis en remportant une troisième course d’affilée chez les Cadets.

Les Mardis cyclistes de Lachine sont constitués de 10 épreuves de type critérium. Une somme totale de 24 000$ était à l’enjeu dans les différentes catégories.

Une réflexion au sujet de « L’Australien Jason Lowndes remporte le championnat! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s