La Flamme des Jeux du Québec et l’équipe nationale junior de la Nouvelle-Zélande à Lachine

Le lundi 11 juillet 2016 – La sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine ouvrira ses bras à la jeunesse québécoise et à celle de la Nouvelle-Zélande, mardi.

En plus d’accueillir la Flamme des Jeux du Québec avant le départ de la Coupe Pro-Élite, les Mardis recevront la visite de l’équipe nationale junior de la Nouvelle-Zélande.

La Flamme effectuera sa dernière halte avant la présentation des Jeux du Québec qui auront lieu à Montréal du 17 au 25 juillet.

Quant à la formation junior néo-zélandaise, qui participera au Tour de l’Abitibi la semaine prochaine, elle a accepté l’invitation du président/directeur général des Mardis cyclistes de Lachine, M. Tino Rossi.

« C’est un immense plaisir et une grande fierté d’accueillir
la Flamme des Jeux du Québec. Comme les Mardis cyclistes de Lachine, les Jeux du Québec permettent à nos jeunes de se distinguer et de s’adonner à leurs activités sportives préférées », a déclaré M. Rossi.

Le président/directeur général du populaire événement se réjouissait aussi d’accueillir les jeunes Néo-Zélandais.

« La présence de l’équipe nationale junior de la Nouvelle-Zélande rehaussera encore une fois le prestige international des Mardis », a mentionné M. Rossi.
Il n’y a rien d’exagéré dans les propos du pdg, car le programme junior néo-zélandais est bien structuré. En 2011, deux des leurs avaient pris les deux premières positions de la première étape du Tour de l’Abitibi et ils sont maintenant membres d’équipes professionnelles.

« James Oram (Axeon) et Dion Smith (Hincapie) continuent leur perfectionnement au sein d’équipe continentale Procycling de l’UCI », a mentionné le directeur technique de l’équipe junior néo-zélandaise, John Rippon.
La réputation des Mardis cyclistes de Lachine s’étend jusqu’au sud-ouest de l’océan Pacifique.

« Nous avons appris des équipes néo-zélandaises, qui ont
déjà participé aux Mardis cyclistes de Lachine, que la course est rapide, spectaculaire et qu’elle se déroule dans une grande atmosphère, a ajouté Rippon. Ce sera une bonne façon pour nos jeunes de se délier les jambes après un long vol de plus de 14 000km. »

Les jeunes Néo-Zélandais ne se présenteront pas en touristes à la ligne de départ.

« Un de nos coureurs, Carne Groube, a remporté le critérium des championnats australiens des U-19 au début juillet, a déclaré Rippon. Il sera donc à surveiller, car il est très rapide. James Fouche a participé aux championnats mondiaux juniors l’an dernier et il y sera encore cette année. Il est le champion sur route de l’Océanie des U-19 et le champion national de la Nouvelle-Zélande du contre-la-montre. Il a donc une bonne vitesse de pointe. »

Malgré la présence de la flamme et des jeunes Néo-Zélandais, il ne faut pas oublier la course au titre de la saison des Mardis.
L’absence de l’équipe Garneau-Québecor, qui se trouve en Colombie-Britannique pour une compétition, n’enlèvera rien au spectacle. Au contraire.

La formation Cycles Régis fera tout en son possible pour permettre au maillot rouge (Specialized), Jean-François Laroche, d’accumuler le plus de points afin de dépasser le maillot jaune (Cycle Néron), Olivier Brisebois, Garneau-Québecor.
Les coéquipiers de Laroche tenteront de bien le positionner au cours des cinq sprints intermédiaires, ce qui augmentera le rythme de l’épreuve, sans oublier la victoire finale.
Laroche totalise 375 points, 40 de moins que Brisebois, et avec 150 points à l’enjeu, la situation pour le quintuple champion des Mardis cyclistes sera belle pour se donner un coussin en vue de la deuxième moitié de la saison.
Sans oublier que Dennis Cottreau, Golden Sports, détenteur du maillot noir (SGC) à titre de cycliste le plus combatif, sera présent, tout comme Félix Côté-Bouvette, H&R Block Pro Cycling, qui occupe le troisième rang.

Après la présentation de la sixième étape, les Mardis prendront une pause d’une semaine et la septième tranche aura lieu le 26 juillet.

Autres catégories

Dans les autres catégories, rien n’est encore joué à la mi-saison.
À la Coupe féminine, Raphaele Lemieux, IBike,
domine le classement cumulatif avec 292 points, 152 de plus que Amélie Bruneau, The Cyclery-Opus.
Chez les cadettes, Emma Délisle, CCB-Ultime Vélo, totalise 230 points, 27 de plus que Lyse-Ann Coffin, Néron Sprint (203).

Chez les cadets, Antoine Dalterio, Espoirs de Laval, est toujours au premier rang avec 207 points. Alexandre Poirier, CCB-Ultime Vélo, suit avec 150 points, 21 que son coéquipier Francis Juneau.

Chez les minimes filles, Coralie Lévesque, CCB-Ultime Vélo, s’est emparé de la tête (171) en raison de sa troisième place la semaine dernière, cinq points de plus que Iris Gabelier, Dynamiks de Contrecoeur.

Finalement chez les minimes garçons, Charles-Antoine Pilote, Indépendant, totalise 208 points et a vu sa priorité diminuer à 13 points devant Alexandre Migner, CCB-Ultime Vélo, (195).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s