Le maire de Lachine, Claude Dauphin, nous parle des Mardis

Le dimanche 21 mai – La célébration des 40es Mardis cyclistes coïncide avec le 350e anniversaire de la ville de Lachine. Et qui de mieux placé que le maire de Lachine, M. Claude Dauphin, pour nous parler de l’événement phare du cyclisme québécois qui fait partie de l’histoire de l’arrondissement depuis quatre décennies.

Que représentent les Mardis cyclistes de Lachine pour vous et la Ville de Lachine?

Personnellement, les Mardis cyclistes sont devenus une tradition dont je suis bien heureux d’avoir été nommé un des ambassadeurs. Pour Lachine, c’est rendu un événement d’importance pour la communauté dont nous sommes tous immensément fiers, surtout que nous célébrons respectivement nos 350e et 40e anniversaires cette année.

Quelles sont les principales raisons pour lesquelles, la Ville de Lachine a si efficacement soutenu les Mardis au cours des années?

N’oublions pas que les Mardis sont maintenant une partie importante de l’histoire de l’arrondissement. C’est un événement attendu avec impatience par les citoyens et ils en font partie intégrante. Ils sont incontournables de l’été lachinois. C’est aussi pour le simple fait d’être hôte d’un événement de renommée internationale et, de plus, parce que nous jouissons de la popularité de l’événement et de l’éclat que celui-ci reflète sur la communauté.

De vos nombreuses implications dans les Mardis, laquelle êtes-vous le plus fier?

De mes nombreuses implications, c’est lorsque, en très peu de temps après mon élection à la mairie de Lachine en 2001, j’ai élaboré un plan pour que l’on ait un circuit idéal à Lachine pour les cyclistes participants à l’événement. Nous avons installé, sur le circuit fermé dans les rues de l’arrondissement, des virages courbés et des puisards en contresens pour la sécurité. C’est un circuit unique en Amérique du Nord! De plus, et ce, depuis quatre ans, je suis heureux de travailler pour attirer des commanditaires aux Mardis cyclistes tels Jean-Coutu, le Canadien National et la Ville de Montréal.

Parlez-moi de M. Tino Rossi?

En plus d’être fondateur, M. Joseph « Tino » Rossi est toujours, à ce jour, la source d’inspiration et de motivation qui pousse les Mardis cyclistes à offrir une expérience mémorable année après année. C’est un homme débordant d’énergie et généreux qui, sans sa persévérance et son temps, les Mardis cyclistes n’auraient jamais pu survivre quatre décennies.

Comment entrevoyez-vous l’avenir des Mardis?

Comme je l’ai mentionné, l’arrondissement célèbre ses 350 ans en même temps que les 40 belles années des Mardis. Nous souhaitons continuer notre belle collaboration pour célébrer de nombreux autres anniversaires! Je vois de nombreux jeunes participer à l’événement et je souhaite les voir performer encore longtemps aux Mardis cyclistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s