Laroche n’a qu’un seul objectif, écrire l’histoire

Pixelyst_Mardis_Cyclistes_SPV_25_Juillet__MG_5392.jpg

Le lundi 31 juillet – Jean-François Laroche, Cycles Régis, a démontré à la septième étape que la pause de deux semaines n’avait aucunement refroidi ses ardeurs de passer à l’histoire des Mardis cyclistes de Lachine.

Laroche a remporté l’épreuve et il s’est ainsi approché d’un septième titre, ce qui lui permettrait d’éclipser la marque de six championnats qu’il partage avec Yannick Cojan.

En bon avocat qu’il est, Laroche ne veut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuée.

‘On va se concentrer sur le championnat’, a répondu Laroche quand on lui a demandé si son équipe tenterait de battre le record du parcours (58 min 16 sec) d’ici la fin de la saison.

Le détenteur du maillot jaune de la coupe Pro-Élite domine le classement général avec 940 points, lui qui avait remporté le titre avec un total de 999 points l’année dernière.

Bien que sa priorité soit confortable sur Pierrick Naud (563 points), Rally Cycling, et Hendrik Pineda (557), Transports Lacombe-Devinci, Laroche et ses coéquipiers ne prennent rien à la légère et ils tenteront d’ajouter une autre victoire, sans oublier les précieux points des sprints intermédiaires.

Par ailleurs, la course au maillot noir, décerné au cycliste le plus combatif, est âprement disputée.

William Goodfellow, Vélosélect, et William Blackburn, Vélo 2000 Peak Centre, sont à égalité en tête avec 20 points, quatre de plus que Laroche.

Finalement, le fondateur et directeur général des Mardis cyclistes, M. Joseph ‘Tino’ Rossi, le directeur général de la Fédération québécoise des sports cyclistes, M. Louis Barbeau, et la commissaire en chef, Mme Louise Lalonde, ont permis à Raphaële Lemieux de participer à l’épreuve de la coupe Pro-Élite.

Lemieux, IBike, domine outrageusement la coupe Féminine après avoir remporté six des sept premières étapes, elle qui a enlevé le championnat de cette catégorie la saison dernière.

La jeune cycliste a fait la demande aux autorités concernées afin de se préparer pour le prochain critérium de Barcelone.

Autre preuve que la populaire compétition de Lachine permet à nos jeunes athlètes de parfaire leurs classes avant d’atteindre les plus hauts sommets.

Il reste encore trois étapes à la 40e saison des Mardis cyclistes et rien n’est joué dans les catégories minimes filles et garçons, cadets garçons et relève féminine.

Victoire facile pour Laroche

Pixelyst_Mardis_Cyclistes_25_Juillet__MG_5782-2 test BW

Le mardi 25 juillet – En  cyclisme, le leader a beau être bon, s’il n’a pas le soutien de ses coéquipiers, le nombre de ses victoires ne sera jamais très élevé.

Jean-François Laroche peut compter sur d’excellents coéquipiers au sein de la formation Cycle Régis et ils lui ont permis de remporter facilement la septième étape de la 40e saison des Mardis cyclistes de Lachine.

Pour démontrer la domination des cyclistes de Cycle Régis, c’est Charles-André Bilodeau, celui qui a tiré Laroche dans le sprint final, qui a terminé en deuxième place devant Hendrik Pineda, Transports Lacombe-Devinci.

Pixelyst_Mardis_Cyclistes_25_Juillet__AN_5331-2 test BW

‘Quel bel esprit d’équipe’, a lancé un membre de la formation victorieuse à la conclusion de l’épreuve.

Ce dernier ne pouvait mieux dire, car il a fallu de l’abnégation de tous les membres pour permettre à Laroche de remporter la victoire.

Au dernier sprint intermédiaire, la formation Cycle Régis était désorganisée et avec six tours à faire, leur leader a demandé de l’aide. Ce n’est qu’au dernier tour que ses coéquipiers ont pu l’entourer et le protéger du peloton de 112 coureurs.

Le travail a été tellement bien fait que Laroche était détaché au dernier virage, ce qui lui a permis de filer facilement vers la victoire.

‘On s’améliore, n’a pu s’empêcher de dire Laroche avec un large sourire. Charles-André m’a très bien amené au sprint final. On a super bien géré la fin de la course et on était où on voulait être.’

Il y a peut-être une raison pour expliquer les petits pépins de la formation Cycle Régis vers la fin de l’étape.

Pixelyst_Mardis_Cyclistes_25_Juillet__AN_5299-2 test BW

Pierre-Olivier Boily, l’un de ceux qui est mandatés pour tirer Laroche, a effectué les huit derniers tours avec le pneu avant déjanté.

La troisième victoire de Laroche lui a permis d’augmenter son avance au classement général. Le sextuple vainqueur des Mardis totalise 940 points.

Pierrick Naud, Rally Cycling, qui a terminé quatrième de la septième étape, occupe le deuxième rang avec 563 points, six de plus que Pineda.

William Goodfellow et Benjamin Martel, tous deux de la formation Vélosélect, ont animé une bonne partie de la course et ils ont été de toutes les tentatives d’échappée.

Autres catégories

À la Coupe féminine, Raphaële Lemieux, IBike, a remporté sa sixième victoire de la saison en devançant Joséphine Péloquin, Stingray/Trek par Ultime Vélo, et Charlotte Tousignant, Espoirs Élite Primeau Vélo.

Après six étapes, Lemieux domine outrageusement avec 414 points. Dafiné Théroux Izquierdo, Desjardins Ford, absente pour une deuxième étape de suite, a pu conserver sa deuxième place (126 points), et Andréanne Murdaca, Dynamiks de Contrecoeur, est troisième avec 105 points.

Chez les cadets, Jérôme Courtemanche, Espoirs Laval Primeau Vélo, l’a emporté devant Alexandre Poirier, CCB-Ultime Vélo, et Tristan Jussaume, Dynamiks de Contrecoeur.

Au classement général, Jussaume totalise 306 points, 50 de plus que Courtemanche. Poirier suit avec 232 points.

Dans la catégorie relève féminine, Adèle Desgagnes, VC Métropolitain, est revenue en force après avoir raté les trois dernières étapes. Desgagnes l’a emporté devant Camille Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo, et Magdeleine Vallières Mill, Sherbrooke.

Au classement général, Lyse Ann Coffin, Néron Sprint, domine toujours avec 304 points.

Primeau a ajouté 50 points et elle totalise 267 points, en deuxième place, 40 de plus que Desgagnes.

Chez les minimes garçons, Matisse Julien, Espoirs Laval Primeau Vélo, a poursuivi sur sa lancée victorieuse en enlevant les honneurs d’une quatrième étape consécutive. Il a ainsi augmenté sa priorité au classement général.

Julien a devancé Charles-Antoine Pilote, Cycle Néron, et son coéquipier Samuel Couture au fil d’arrivée.

Après sept étapes, Julien totalise 381 points, 12 de plus que Pilote.

Nicolas Fauchon-Roy, Cycle Néron, occupe la troisième place avec 221 points.

Chez les minimes filles, qui d’autre que Coralie Levesque, CCB-Ultime Vélo, qui a remporté sa sixième victoire de la saison. Elle a devancé au fil d’arrivée Maira Carreau, Laprairiecycle Desjardins, et Anne Flora Robert, Dynamiks de Contrecoeur.

Au classement général, Levesque domine évidemment avec 402 points.

Elissa Proulx, Xpress Québecor, suit avec 235 points et Pénélope Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo, s’est approchée de la deuxième place avec 214 points.

Laroche bien positionné

Pixelyst_Daniel_Beaudoin_Mardis_Cyclistes_11_Juillet__MG_4174.jpg

Le lundi 24 juillet – Les activités de la 40e saison des Mardis cyclistes de Lachine reprennent après une pause d’une semaine et l’histoire du populaire critérium pourrait s’écrire au cours des quatre dernières étapes.

Jean-François Laroche, Cycles Régis, domine le classement général et s’il maintient la cadence, il pourrait remporter un septième championnat et ainsi devancer Yannick Cojan au chapitre du plus grand nombre de titres à la populaire compétition.

Il y a deux semaines, Laroche a failli connaître une soirée parfaite à la sixième étape, mais il n’a pu résister au sprint final de Jean-Michel Lachance, Apogée RBC, et il a dû se contenter de la deuxième place.

Le sextuple champion a néanmoins augmenté sa priorité au classement général, lui qui totalise 798 points, 352 de plus que Pierrick Naud, Rally Cycling. Naud était absent à la dernière étape, mais il sera de retour cette semaine.

Visite du NCCH

Pour démontrer la popularité des Mardis cyclistes de Lachine, près d’une vingtaine de coureurs du Centre de cyclisme de Hamilton (NCCH) seront présents à la septième étape.

Le NCCH est le centre de développement du cyclisme en Ontario et il est dirigé par l’Australien

Rick Lee.

Parmi les athlètes qui participeront à la septième étape, on retrouvera Jordann Jones, le champion canadien du contre-la-montre junior en 2016 et qui a terminé en deuxième place sur la course sur route, et les Australiens Jonathan et David Lewis ainsi que Daniel Rae, tous des cyclistes U-23.

‘Nous n’en sommes pas à notre première visite à Lachine et nous revenons le plus souvent que nous le pouvons, car c’est vraiment le meilleur critérium au Canada’, a déclaré Lee établi au pays depuis huit ans.

Le NCCH a produit des cyclistes de haut calibre au cours des dernières années, dont Ben Perry, Adam Jamieson, qui combine la route et la piste, et Will Elliott, 16e aux derniers championnats canadiens sur route disputés à Gatineau à la fin juin.

Perry est membre de la formation professionnelle Israël Cycling Academy, dont fait partie Guillame Boivin.

Ex-champion canadien junior en cyclo-cross et sur route et au critérium dans la catégorie espoirs, Perry a connu une bonne saison en 2016 en terminant chaque fois au deuxième rang du Grand Prix de Saguenay et aux Championnats canadiens sur route.

Selon Lee, l’avenir du cyclisme au Canada est voué à un grand succès.

‘Dans la catégorie élite, 17 des 27 meilleurs cyclistes sont âgés de moins de 23 ans’, a déclaré Lee.

Lachance surprend Laroche au fil d’arrivée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Le mardi 11 juillet) – Jean-Michel Lachance, Apogée RBC, est venu gâcher la soirée parfaite de Jean-François Laroche, Cycles Régis, au fil d’arrivée de la sixième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

Sans dire que Lachance est sorti de nulle part pour l’emporter, on ne s’attendait certainement pas à ce que Laroche se fasse devancer de la sorte au sprint final, lui qui avait remporté les cinq sprints intermédiaires avec une certaine facilité.

‘Avec cinq tours à faire, j’étais certain que le peloton resterait regroupé jusqu’à la fin, je me suis donc assuré d’être aux avant-postes, a expliqué Lachance. J’ai anticipé le sprint et je suis sorti le premier du dernier virage. Par la suite, j’ai tout donné jusqu’au fil d’arrivée.’

Lachance en était à une quatrième victoire d’étapes aux Mardis. Il en avait déjà remporté deux chez les seniors dans les années passées et une dans la catégorie cadet.

‘Je ne suis pas surpris de ma victoire, quoique que c’est toujours difficile de gagner ici’, a-t-il mentionné.

Laroche se dirigeait vers un balayage complet jusqu’à ce qu’il se fasse surprendre par Lachance.

‘‘C’est certain que j’aurais aimé gagner, mais j’ai tout de même accumulé plusieurs points et j’ai augmenté mon avance en tête, a déclaré Laroche, avant de lancer à ses coéquipiers : ‘Vous avez faites une bonne course les gars’. Jean-Michel avait une meilleure vitesse que moi à la toute fin.’’

Si le détenteur du maillot jaune était malgré tout satisfait de sa soirée, les discussions étaient vives au sein de sa formation, car ils avaient laissé filer les points de la victoire.

‘On n’a pas gagné, ça fait ch…’, a lancé un membre de Cycles Régis.

‘Notre but, c’est la perfection’, a crié un autre.

Charles-Étienne Chrétien, Iamgold, a terminé au troisième rang.

À la décharge des membres de Cycles Régis, ils ont dû travailler fort pour une deuxième semaine de suite. Ils en ont payé le prix à la fin et plusieurs n’avaient plus de jambes.

Leur objectif était nettement de positionner leur leader en bonne position pour tous les sprints intermédiaires, ce qu’ils ont bien accompli, malgré les attaques, dont quelques-unes animées par la formation junior de la Nouvelle-Zélande.

Les jeunes néo-zélandais sont au Québec, puisqu’ils participeront au Tour de l’Abitibi la semaine prochaine.

Laroche a amassé 145 points sur une possibilité de 155 et il a porté son total de points à 798.

Il jouit d’une confortable avance de 352 points sur Pierrick Naud, Rally Cycling, absent de la sixième étape. Naud totalise 446 points, trois de plus que Hendrik Pineda, Transports-Lacombe Devinci.

Les Mardis cyclistes de Lachine font relâche la semaine prochaine. La septième étape sera présentée le 25 juillet.

Autres catégories

À la Coupe féminine, Raphaële Lemieux, IBike, a repris sa position habituelle en l’emportant, elle qui avait dû se contenter de la quatrième place, la semaine dernière.

Olivia Baril, Desjardins Ford, a terminé deuxième, devant Béatrice Le Sauteur, Indépendant-RP.

Après six étapes, Lemieux poursuit sa route vers le titre avec un total de 349 points.

Dafiné Théroux Izquierdo, Desjardins Ford, absente de la sixième étape, a conservé sa deuxième place (126 points), et Andréanne Murdaca, Dynamiks de Contrecoeur, est troisième  avec 100 points.

Chez les cadets, Jérôme Courtemanche, Espoirs Laval Primeau Vélo, a remporté une course très serrée devant Alexandre Poirier, CCB-Ultime Vélo, et Tristan Jussaume, Dynamiks de Contrecoeur.

Au classement général, Jussaume a vu sa priorité diminuer. Il totalise 264 points, 63 de plus que Courtemanche.

Poirier suit avec 187 points.

Dans la catégorie relève féminine, Lyse Ann Coffin, Néron Sprint, a remporté sa troisième victoire de la saison quand elle a devancé sa principale rivale Camille Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo.

Léa Domingue, Laferté Bicyles, a terminé en troisième position.

Au classement général, Coffin a augmenté son avance, elle qui totalise 278 points.

Primeau suit avec 217 points, tandis qu’Adèle Desgagnes, VC Métropolitain, a pu conserver sa troisième place (168) malgré son absence.

Chez les minimes garçons, Matisse Julien, Espoirs Laval Primeau Vélo, a remporté une troisième étape de suite, ce qui lui a permis de s’emparer du premier rang au classement général.

Julien a devancé Charles-Antoine Pilote et Nicolas Fauchon-Roy, tous deux de Cycle Néron au fil d’arrivée.

Après six étapes, Julien totalise 323 points, quatre de plus que Pilote.

Fauchon-Roy occupe la troisième place avec 194 points.

Chez les minimes filles, Coralie Levesque, CCB-Ultime Vélo, a remporté sa cinquième victoire de la saison. Elle a devancé au fil d’arrivée Elissa Proulx, Xpress Québecor, et Pénélope Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo.

Au classement général, Levesque domine évidemment avec 345 points.

Proulx suit avec 217 points et Primeau occupe le troisième rang avec 188 points.

Laroche en bonne position avant la pause

Pixelyst_Mardis_Cycliste_13_Juin_2017__AN_1611

Le lundi 10 juillet – Si la deuxième moitié de la 40e saison des Mardis cyclistes de Lachine est à l’image de la cinquième étape, les amateurs de cyclisme seront ravis à souhait.

La semaine dernière, la belle foule présente autour du circuit a été témoin de l’une des étapes les plus relevées des dernières années des Mardis quand Jean-François Laroche, Cycles Régis, a démontré qu’il n’avait pas remporté six championnats par chance.

Laroche a fait preuve de patience, d’une belle stratégie et surtout d’un travail exceptionnel de ses coéquipiers de Cycles Régis pendant les 31 tours de l’épreuve pour remporter l’étape en 59 minutes 34 secondes, à 1:18 du record du circuit établi par Simon Lambert-Lemay en 2013.

Son brio lui a permis d’augmenter son avance au classement général, lui  qui tente d’écrire l’histoire avec un septième championnat. Et après sa brillante performance à la cinquième étape, Laroche se retrouve en avance sur son total de points de l’an dernier quand il avait enlevé son sixième titre.

Le cycliste de Cycles Régis totalise 653 points au classement général comparativement aux 375 accumulés à la même période la saison dernière quand il l’avait emporté avec 1004 points.

En remportant un sixième titre, Laroche a ainsi rejoint Yanick Cojan au sommet de la liste des vainqueurs des Mardis cyclistes de Lachine.

Si on effectue un retour sur les résultats de l’année dernière, la cinquième étape avait été la pire de la saison de Laroche puisqu’il n’avait récolté que 14 points. Il était cependant revenu en force à la course suivante en amassant 154 points (sur une possibilité de 155), de loin son meilleur résultat de l’été.

Certains croiront que le championnat 2017 est déjà gagné, mais il serait très hasardeux pour les membres de la formation Cycles Régis de croire que l’objectif de Laroche, de devenir le plus prolifique vainqueur des Mardis cyclistes de Lachine, est déjà atteint.

Les 207 points de priorité de Laroche devant Pierrick Naud, Rally Cycling, (446) au classement général peuvent sembler confortable, mais il reste encore cinq étapes à la populaire compétition. Et il ne faut pas oublier qu’à la 10e et dernière étape, les points comptent en double. Il y aura donc 310 points en jeu à la grande finale de la 40e saison des Mardis, le mardi 15 août.

Hendrik Pineda, Transports Lacombe-Devinci, est également toujours dans la course avec 443 points.

Les adeptes de cyclisme savent comment une victoire se construit et comment le cyclisme est un sport d’équipe. Et Laroche ne pourrait jamais espérer atteindre son objectif sans ses excellents coéquipiers.

Mais si le reste de la saison est un pâle reflet du spectacle de la semaine dernière, les amateurs qui se présenteront au parc LaSalle de Lachine ne seront pas déçus.

La sixième étape sera la dernière avant une pause, car la populaire compétition fera relâche le mardi 18 juillet.

Cette étape apportera donc une raison supplémentaire de plus aux compétiteurs de Laroche pour lui rappeler qu’il ne l’aura pas nécessairement facile d’ici la fin de la saison.

Laroche remporte une spectaculaire victoire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mardi 4 juillet  – Quelle course! Quel spectacle! La cinquième étape de la 40e saison des Mardis cyclistes de Lachine a été relevée, très relevée.

Les attaques ont fusé de toute part pendant les 31 tours, et Jean-François Laroche, Cycles Régis, a démontré qu’il n’avait pas remporté six championnats par chance.

Laroche a devancé au sprint Félix Côté-Bouvette, Garneau-Québecor, et Émile Jean, Sibler Pro-Cycling à la conclusion d’une très belle course disputée devant une foule enthousiaste.

‘On aurait pu tout perdre au dernier tour, car on était trop devant le peloton, a analysé Laroche, accueilli en véritable héros par ses coéquipiers. Au début du dernier tour, je me suis retiré de la roue de Charles-André (Bilodeau) et j’ai pris celle de mon coureur favori (Côté-Bouvette). Je suis sorti au bon moment pour filer vers la victoire.’

Bilodeau a admis qu’il n’avait plus de jambes au 30e tour, car lui et ses coéquipiers avaient chassé pendant la course.

‘C’était malade, a lancé le fidèle compagnon de Laroche. On était tous hypothéqué à la fin et c’est là que J.-F. a changé de tactique, tactique que l’on avait d’ailleurs prévu en cas de pépin.’

L’action a commencé dès le troisième tour avec des tentatives d’échappée de William Goodfellow, Vélosélect, et de François Parisien, Cycle Devinci. Les deux lascars n’ont pas fait long feu et Laroche a  démontré qu’il était le patron en remportant le premier sprint intermédiaire de la soirée.

C’est par la suite que l’intensité a augmenté d’un cran.

Au 10e tour, une autre d’échappée s’est formée au sein de laquelle on retrouvait le nouveau champion canadien du critérium U-23, Pier-André Côté, Silber Pro Cycling. Les quatre cyclistes ont travaillé ensemble pendant que le peloton dormait.

À la suite d’un bel effort individuel, Félix Côté-Bouvette, Garneau-Québecor, les a rejoints, alors que les membres de Cycles Régis cherchaient à se regrouper. Il a fallu attendre cinq tours avant que la jonction se fasse.

Comme il fallait s’y attendre, on a eu droit à une autre attaque et la formation Cycles Régis semblait débordée à contrer toutes les attaques.

Les coéquipiers de Laroche n’avaient pas repris leur souffle que deux autres lascars tentaient leur chance avec trois tours à faire. Ces deux-là ont été rejoints par deux autres cyclistes, dont le dangereux Côté.

Les choses se corsaient pour la formation Cycles Régis.

C’est à ce moment que Laroche a sorti un lapin de son chapeau.

Avec sa victoire, Laroche a consolidé sa première place au classement général avec 653 points.

Pierrick Naud, Rally Cycling, occupe la deuxième place avec 446 points, seulement trois de plus que Hendrik Pindea, Transports Lacombe-Devinci.

L’olympien Antoine Duchesne, Direct Énergie, devait participer à l’étape, mais il ne se sentait pas assez bien pour prendre le départ. Celui, qui a  participé au Tour de France l’an dernier, se remet d’un virus qui lui a fait perdre sept kilos.

Sa visite n’est pas passée inaperçue. Duchesne ne porte peut-être pas un chandail des Canadiens, mais plusieurs jeunes et moins jeunes ont tenu à se faire photographier avec lui. Le cycliste a fait preuve d’une belle patience et il a accepté toutes les demandes.

Autres catégories

À la Coupe féminine, Frédérique Larose-Gingras, SAS-MACOGEP, a mis fin à la domination de Raphaële Lemieux, IBike.

Larose-Gingras l’a emporté devant Catherine Ouellette, Cyclery-4iiii Team, et Olivia Baril, Desjardins Ford.

Lemieux s’est contenté de la quatrième place, mais son avance au classement est confortable avec 284 points.

Dafiné Théroux Izquierdo, Desjardins Ford, occupe le deuxième rang avec 126 points, et Andréanne Murdaca, Dynamiks de Contrecoeur, est troisième  avec 95points.

Chez les cadets, Alexandre Migner, CCB-Ultime Vélo, a remporté une belle victoire devant Mathis Lavoie, Néron Sprint, et Charles Fournier, Haute-Yamaska.

Tristan Jussaume, Dynamiks de Contrecoeur, totalise 462 points au premier rang du classement.

Jérôme Courtemanche, Espoirs Laval Primeau Vélo, est deuxième avec 361 points, et Alexandre Poirier, CCB-Ultime Vélo, occupe la troisième place avec 312 points.

Dans la catégorie relève féminine, Camille Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo, l’a emporté.

Au classement général, la victoire de Primeau lui a permis de s’approcher de Lyse Ann Coffin, Néron Sprint, qui occupe le premier rang.

Coffin domine avec 223 points, tandis que Primeau suit à 169, un de plus qu’Adèle Desgagnes, VC Métropolitain, absente pour une deuxième semaine de suite.

Chez les minimes garçons, Matisse Julien, Espoirs Laval Primeau Vélo, a remporté une deuxième étape de suite, sa troisième victoire de la saison.

Julien a devancé Charles-Antoine Pilote, Cycle Néron, et Charles Duquette, CCB-Ultime Vélo, au fil d’arrivée.

Après cinq étapes, Pilote domine le classement avec 269 points, mais Julien s’est approché à seulement cinq points du leader, tandis que Nicolas Fauchon-Roy, Cycle Néron, suit avec 157 points.

Chez les minimes filles, Coralie Lévesque, CCB-Ultime Vélo, l’a encore une fois remporté devant Elissa Proulx, Xpress Québecor, et Stéphanie Lespérance, Espoirs Laval Primeau Vélo.

Au classement général, Lévesque continue de dominer avec 287 points.

Proulx a augmenté son avance en deuxième place avec 168 points, 20 de plus que Pénélope Primeau, Espoirs Laval Primeau Vélo.

Un olympien et un champion canadien présents à la ligne de départ

Pier-André Côté.jpg

Le lundi 3 juillet – Le fondateur et directeur général des Mardis cyclistes de Lachine, Joseph ‘Tino’ Rossi avait promis que la 40e saison du populaire critérium serait remplie de surprises et il tient parole.

L’olympien Antoine Duchesne et le champion canadien U-23 du critérium, Pier-André Côté, Silber Pro Cycling, seront à la ligne de départ de la cinquième étape.

Duchesne, Direct Énergie, qui n’a pu être sélectionné par son équipe pour participer au présent Tour de France, après avoir été le deuxième Québécois à compléter la Grande Boucle l’année dernière, a effectué sa première sortie lundi matin, lui qui reprend tranquillement la santé après avoir été malade au Tour de Suisse au milieu de juin.

‘J’ai attendu de regagner les sept kilos de mon poids santé avant de remonter sur le vélo, a déclaré Duchesne en plein milieu d’une sortie de quatre heures. Étant donné que je suis au Québec, c’est toujours avec plaisir que je participe aux Mardis quand j’en ai l’occasion.’

Pour sa part, Côté, vainqueur des 2e et 3e étapes des Mardis, renouera avec le circuit de Lachine à titre de champion canadien.

‘Ma victoire au critérium a conclu de bons championnats canadiens, car j’avais terminé en troisième place de la course sur route de la catégorie élite, ce qui m’a procuré le deuxième rang chez les U-23’, a déclaré le cycliste de Saint-Henri de Lévis.

Côté n’en était pas à son premier titre canadien, puisqu’il avait été champion junior en 2014.

D’autres cyclistes réguliers des Mardis ont également bien fait aux championnats canadiens disputés la semaine dernière à Gatineau.

Pierrick Naud, Rally Cycling, vainqueur de la première étape, et Félix Côté-Bouvette, Garneau- Québecor, ont suivi Côté au fil d’arrivée du critérium de 46 kilomètres. Ces deux cyclistes seront présents à la cinquième étape et ils aimeraient bien prendre leur revanche face à Côté.

À la course sur route, Marc-Antoine Soucy, Garneau-Québecor, a terminé deuxième, tout juste devant Côté.

Le détenteur du maillot jaune, Jean-François Laroche, Cycles Régis, devra encore une fois porter un œil attentif envers Côté, car ce dernier sera accompagné de toute son équipe.

Il ne faut pas oublier que Naud, deuxième au classement général, a toujours comme objectif de rejoindre Laroche.

Le sextuple champion des Mardis cyclistes de Lachine domine avec 513 points, mais Naud suit à 421, 10 de plus que Hendrik Pineda, Transports Lacombe-Devinci.