La table est déjà mise pour 2011!

Montréal, le jeudi 19 août 2010 — Le 3e championnat remporté par Jean-Francois  Laroche lors des Mardis Cyclistes a attiré beaucoup d’attention. Nous ne pouvons non plus passer sous silence la victoire, lors de cette 10e étape qui comptait aussi pour l’obtention de la Coupe du Maire de l’arrondissement Lachine, de Benjamin Martel (Team Spirit/Cannondale), suivi d’Antoine Duchesne (Cycle Régis) et d’Hugues Lapointe (Nativo PG).

Les trois cyclistes se sont échappés avec quatre autres athlètes, soit Vincent Quirion (La Gaspésienne), Yannick Bédard (La Gaspésienne) et Thomas Devisscher (Ride With Randell).

Benjamin Martel (Team Spirit/Cannondale) aura donc placé son attaque tout juste devant les milliers de spectateurs massés à la ligne d’arrivée, et ce, à l’amorce du dernier des 30 tours de l’étape. En moins de 400 mètres, ce dernier aura creusé un écart de 5 secondes.

«Au deuxième virage du dernier tour Benjamin avait au moins cinq secondes, c’est là que j’ai compris que je n’allais pas aller chercher une deuxième victoire en carrière de la Coupe du Maire», a affirmé Lapointe.

Pour sa part, Mathieu Roy (Team Spirit/Cannondale) a joué son rôle de coéquipier à merveille, ce qui a permis à Martel de franchir la ligne d’arrivée avec plus de 8 secondes d’avance. Pour sa part, Roy a terminé 4e de l’étape, mais cela lui aura surtout permis de remporter la 2e place au classement général, tout juste derrière Laroche.

Team Spirit/Cannondale a donc signé donc un doublé, Lapointe a procuré un premier podium dans l’histoire des Mardis Cyclistes à la jeune équipe Nativo PG.

«Ces deux nouvelles équipes ont appris beaucoup dans ce premier championnat. Team Spirit/Cannondale est allé chercher le maillot Nativo Concept – à quatre reprises – décerné au meilleur sprinteur d’une étape, et elle obtient une victoire lors de la coupe du Maire ainsi qu’une 2e place au classement général. Lapointe, pour sa part, termine un beau travail amorcé par les jeunes coureurs Nativo PG. S’ajoute à cela la performance de Vincent Quirion (Le Gaspésien) qui s’est retrouvé dans l’échappé victorieuse de cette 10e étape avec son coéquipier Yannick Bédard. Il n’est donc pas exagéré d’affirmer que la table est déjà mise pour 2011!» affirme le directeur des opérations, Marc-Wayne Addison, qui ne pouvait demander meilleur scénario.

«Laroche a fait la preuve qu’il est un grand champion. Il voulait ce championnat qu’il a obtenu par son travail et sa constance. Il voulait aussi le gagner avec au moins une victoire d’étape. Il aurait pu demander à toute son équipe de rouler pour revenir sur l’échappé, mais il savait que cela était vain puisque les fuyards avaient déjà une avance insurmontable en ce qui a trait à remporter cette 10e étape. De plus, le champion qu’il est savait qu’il ne pouvait mathématiquement pas être battu par aucun coureur de l’échappé gagnante, et que cela n’enlèverait rien au beau spectacle que lui et le reste du peloton élite a offert tout au cours de ce championnat 2010 qui nous a révélé un cyclisme québécois à un niveau jamais égalé», ajoute Addison

Le championnat 2010 est déjà derrière nous, et au nom de toute l’organisation, les bénévoles, les commanditaires ainsi que tous ceux qui contribuent de près ou de loin à cette belle réussite, MERCI à tous nos admirateurs!

Les Mardis Cyclistes vont continuer leur travail acharné tout au long de l’entre-saison pour s’assurer de réunir la crème des cyclistes québécois et canadiens, et ce, en juin 2011 pour une XXXIVe édition des Mardis Cyclistes.

Laroche savoure un 3e championnat!

Montréal, le mardi 17 août 2010 – Jean-François Laroche (Cycles Régis) s’est permis un exploit que seulement trois coureurs avant lui ont réalisé, celui d’être sacré champion une troisième fois en carrière aux Mardis Cyclistes de Lachine.

Laroche, 30 ans, a croisé le fil d’arrivée en 9e position lors de la 10e et dernière étape de la saison. N’empêche, quelques points récoltés lors de sprints intermédiaires furent suffisant pour permettre au Montréalais de soulever pour une troisième fois la Coupe Pro-Élite Saputo.

Dès le 11e tour sur 31, le peloton de 82 coureurs s’est retrouvé scindé en deux. Huit courageux cyclistes ont rapidement pris le contrôle de la course. Parmi eux, on retrouvait Mathieu Roy (alors cinquième du classement général) et Benjamin Martel, tous deux de la formation Team Spirit – Cannondale.

Les huit prétendants ont gardé un rythme soutenu jusqu’à la toute fin, allant même chercher à un moment donné plus de 60 secondes d’avance sur leurs poursuivants.

À l’avant dernier passage, Mathieu Roy – blessé à la main gauche et à une hanche en raison d’une chute lors de la course Montréal-Québec – s’est arrangé pour faire de la place à son coéquipier.

«Je voulais aider Mathieu à gagner pour qu’il monte au classement, mais au dernier tour, il a vu que je me sentais très bien. Il a créé un trou et m’a dit d’y aller», explique Martel.

C’est donc malgré ses 36 ans que Benjamin Martel est parti à l’épouvante lors du dernier tour. Il a croisé le fil d’arrivée fin seul en 1h01m25s (vitesse moyenne de 48,8 km/h), cinq secondes devant ses partenaires d’échappée, et 45 devant le reste du peloton.

«Je crois que j’ai prouvé ce soir que l’âge n’est pas important!», a dit en riant celui qui récolte non seulement une première victoire en carrière aux Mardis, mais aussi la Coupe du Maire (remise au vainqueur de la grande finale).

La fête chez les Cycles Régis

L’ambiance était à la fête chez les Cycles Régis. Jean-François Laroche (2007, 2008 et 2010) a bu à nouveau le champagne après le sacre de Martin Gilbert de l’an dernier (2009), mais Antoine Duschene a également terminé l’étape en deuxième position.

Hugues Lapointe (Nativo PG) a complété le podium. Mathieu Roy, avec sa cinquième position, a fait un pas de géant au classement pour terminer finalement au 2e rang. Coup double pour la jeune formation Team Spirit.

«Je suis mi-figue, mi-raisin. On voulait vraiment aller chercher la victoire d’étape ce soir, mais j’ai manqué l’échappée de peu. Cependant,  on peut dire que ce n’est pas si important que ça, car on a su aller chercher le championnat», a dit Laroche, visiblement de bien bonne humeur après la course.

Avec ce troisième championnat, Laroche rejoint son ancien coéquipier Sébastien Moquin dans les annales de l’histoire. Ensemble, ils peuvent se vanter d’avoir remporté autant de championnat que le monarque des Mardis, Yannick Cojan (6). Martin Gilbert (4) est le prochain sur la liste.

«J’aurais bien aimé que les gars qui sont partis eu Europe restent jusqu’à la fin, mais c’est comme ça. S’ils seraient restés, ça aurait été une autre course de tous les instants. Le championnat se serait également joué ce soir. On verra l’an prochain si on tente d’y aller pour quatre…»

Dominic Chalifoux (maître A), Czeslaw Lukaszewicz (maître B) et Félix Cêté-Bouvette (junior) ont été les meilleurs de leur catégorie respective.

Lambert Gatineau triomphe à la maison

Le jeune Lambert Gatineau a pour sa part mis la main sur la Coupe des jeunes Lait’s Go. Le Lachinois l’a emporté au cumulatif devant son coéquipier de chez Cycles Régis, Yohan Patry.

Chez les femmes, Élisabeth Albert (Rocky Mountain CIBC) a non seulement remporté la victoire finale, mais aussi le championnat de la Coupe Shape. Catherine Couture (Specialized Mazda) lui a donné une excellente opposition, mais a dû s’avouer vaincue.

Du côté des minimes garçons, les Espoirs Laval ont tout raflé alors que Guillaume Roussel, Mathieu Celestin et Vincent Waddell ont raflé le podium du cumulatif de la Coupe Hop&Go.

Finalement chez les minimes femmes, Audrey-Anne Blais (Espoirs Laval) est allée chercher une grosse victoire mais ce ne fut pas suffisant pour empêcher Melyssa Fortin d’être championne de la Coupe l’Ultime.

Grande finale ce soir : Le tout pour le tout

Montréal, le mardi 17 août 2010 – L’heure de la 10e étape et grande finale de la saison des Mardis Cyclistes a sonné.

Ce soir, la 330e course de l’histoire sera disputée sur le circuit routier du parc LaSalle de l’arrondissement Lachine. Cette course historique promet d’être forte en rebondissements, alors que le gagnant de l’étape, s’il bat du même coup le record de piste, pourrait empocher jusqu’à 7000 $ pour sa victoire.

C’est justement l’an dernier, à l’occasion de la grande finale 2009, que le record détenu par Dominique Rollin avait été battu, voire anéanti par Guillaume Boivin. Le record du parcours de 50 km est dorénavant de 58 min 52 sec (pour une vitesse moyenne de 50,9 km/h).

Rappelons que les points de sprints seront doublés ce soir et qu’une course parfaite pourrait permettre d’aller chercher plus de 300 points au classement général. Il n’y a donc rien de joué pour Jean-François Laroche (VC Montréal – Cycles Régis), détenteur du maillot jaune de leader.

On attend près de 200 coureurs, toutes catégories confondues, lors de cette 33e grande finale de l’histoire des Mardis. Plusieurs d’entre eux auront le couteau entre les dents. Ce sera la victoire, et rien d’autre.

Laroche justement, voudra faire oublier une saison en dents de scie. Bien que le Montréalais de 30 ans soit assez régulier depuis la toute première étape, il n’a toujours pas remporté de course cette saison.

En neuf courses, Laroche a terminé sept fois dans les points, dont trois podiums et deux autres top 5. Mais celui qui est à la recherche d’un troisième titre de champion de la Coupe Pro-Élite Saputo (2007, 2008), voudra certainement ajouter la cerise sur le sundae, question de démontrer qu’il mérite amplement ce troisième sacre aux Mardis Cyclistes de Lachine.

Coupe du Maire

Depuis 1993, la tradition fait en sorte que le gagnant de la 10e et dernière étape du championnat remporte également la convoitée Coupe du Maire.

Hugues Lapointe (Nativo PG), qui a remporté cette coupe en 2008, ne fera pas de cadeaux ce soir à ses adversaires. Il veut devenir le deuxième cycliste de l’histoire après Czeslaw Lukaszewicz (Vélo Select) à remporter une deuxième fois la Coupe du Maire (1995 & 1996).

«Gagner une étape des Mardis est toujours un objectif. Mais remporter la finale, c’est beaucoup mieux. Ayant déjà goûté à la victoire en 2008, j’aimerais récidiver en 2010. Le maillot mauve Nativo Concept de meilleur sprinteur intermédiaire demeure également sur ma ligne de mire, mais la victoire d’étape est mon but ultime», a-t-il confié.

Parmi les autres coureurs bien positionnés au classement général qui voudront jouer le tout pour le tout, on retrouve Mathieu Roy (Team Spirit – Cannondale) et Charly Vives (Spidertech). Roy voudra donner une première victoire à sa jeune équipe, tandis que Vives voudra triompher et apporter une sixième victoire d’étape en dix courses à la formation professionnelle Spidertech, dirigée par l’illustre Steve Bauer.

Le monde entier pourra connaître le dénouement du championnat des Mardis en direct car les deux dernières étapes seront webdiffusées au www.mardiscyclistes.tv, dès 17h15.

Près de 200 athlètes toutes catégories confondues sont attendus à la grande finale ce mardi.

Plusieurs coureurs seront doublement motivés à bien performer. D’autant plus que les places d’honneurs sur le podium final, les titres de meilleur junior, meilleur maître A et meilleur maître B sont toujours à l’enjeu. Bien sûr, il y a les coureurs de la Coupe Pro-Élite, mais il ne faudrait pas non plus passer sous silence les acteurs des quatre autres championnats des Mardis.

Du côté des jeunes, Lachine pourrait voir l’un des siens triompher. En effet, le Lachinois Lambert Gatineau (VC Montréal) occupe le premier rang du classement général. Il devra tout de même être alerte, étant suivi de près par son équipier Yohan Patry.

Chez les femmes, la lutte promet d’être de tous les instants entre Élisabeth Albert (Rocky Mountain) et Catherine Couture (Specialized Mazda). Avec une excellente performance ce soir, Couture, championne québécoise sur piste, pourrait grimper au 1er rang du général et ainsi coiffer sa rivale, nommée meilleure jeune au Tour de Québec. Celles-ci pourraient cependant se faire jouer un vilain tour par des athlètes du club Le Maillot Bleu. Bien que d’âge cadettes, Laurence Paquette et Audrey Labrie sont montées tour à tour sur le podium de la course des femmes lors des deux dernières étapes. Tout un exploit.

Finalement, chez les minimes, les triomphes de Guillaume Roussel (Espoirs Laval) et Melyssa Fortin (VC Longueuil) sont assurés. Les places sur le podium sont toutefois encore bien en jeu.

Le «Roi» des Mardis Cyclistes revient dans son château

Yannick Cojan (Photo gracieuseté Guy Maguire)

Montréal, le lundi 16 août 2010 – DERNIÈRE HEURE – Joseph «Tino« Rossi, PDG  fondateur des Mardis Cyclistes de Lachine, a annoncé en primeur à 18h ce soir que celui que l’on surnmme le «Roi» des Mardis Cyclistes, Yannick Cojan sera de retour pour la grande finale 2010.

En compagnie de Randy Ferguson, Yannick Cojan a accepté d’être de retour aux Mardis Cyclistes, micro à la main, pour la Webdiffusion en direct à travers le monde.

Le retour du monarque émane de magnifiques souvenirs à toute la grande famille des Mardis, en particulier pour M. Rossi.

Yannick Cojan est celui qui a remporté le plus de fois le championnat les Mardis cyclistes de Lachine. Au total, Cojan a été couronné six fois, soit en 1988, 1992, 1994, 1997, 1998 et 1999.

Cojan a participé a toutes les éditions sur une période de 26 ans. Il a toujours été disponible pour le public. Il avait reçu des mains de Clara Hughes la plaque et les fleurs remisent après sa dernière victoire, datée du 16 juillet 2002.

À sa 26e et dernière saison aux Mardis en 2003, il avait terminé le championnat en 3e positionm derrière Sébastien Moquin et Czeslaw Lukaszewicz.

Yannick Cojan s’est retiré dans la gloire laissant derrière lui des souvenirs à tous les amateurs de vélo. Demain, il reviendra chez lui pour fêter la grande final de la XXXIIIe édition avec le monde entier!

Tout est en place pour un retransmission royale, dès 17h15 sur www.mardiscyclistes.tv

La grande finale, dès demain!

Le lundi 16 août 2010 – Incroyable mais vrai, la grande finale de cette édition 2010 des Mardis Cyclistes est déjà arrivée!

Dès mardi soir, tous les yeux seront rivés vers les quelque 200 athlètes qui se disputeront la victoire lors de la 10e et dernière étape au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine.

Vous aussi, soyez de la course, et venez assister à l’événement. Plusieurs milliers de dollars en prix de présence, du blé d’inde gratuit, des feux d’artifice et bien plus sont au programme.

Plaisir garanti. La ligne de départ/arrivée est située sur la 10e Avenue. Les courses débutent dès 17h15. Si vous ne pouvez être présents, on vous rappelle que les courses seront diffusées en direct sur le Web, au www.mardiscyclistes.tv.

Les championnats de la relève en chiffres

Le vendredi 13 août 2010 – À moins de quatre jours de la conclusion du XXXIIIe championat des Mardis Cyclistes présentés par Saputo, nous vous proposons un survol en chiffres des trois coupes en jeu du côté de la relève cycliste québécoise.

Près de 200 athlètes toutes catégories confondues sont attendus à la grande finale ce mardi.

La Coupe L’Ultime (Minimes femme) a fait son entrée en 2009 et a été remportée par Rosalie Cardin-Houle. Les points seront doublés lors de la 10e étape et rien n’est joué pour ce titre en 2010.

Mathématiquement, Melyssa Fortin (Vélo club Longueuil, 429 points) devance Audrey-Anne Blais (Espoirs Laval, 335 points)  par 94 points, qui elle devance Melody Drapeau (Vélo Mauricie, 259 points) par  76 points. En 4e place vient Keltie Campbell (Les Cuisses D’or, 179 points) qui peut toujours aller chercher la 3e place du podium. Le titre et les places d’honneur se joueront donc au sprint final de l’épreuve.

Place aux hommes minime de la Coupe Hop & GO. Guillaume Roussel (Espoirs Laval, 502 points) peut déjà boire le champagne mais il jouera un grand rôle dans la course. Étienne Dubuc (Lapraicycle, 262 points) 3e peut mathématiquement rejoindre Mathieu Celestin (Espoirs Laval, 343 points) au 2e rang. De plus, Dubuc peut empêcher les Espoirs Laval d’un triplé au classement général car il devance Vincent Wadell (Espoirs Laval, 259 points) par seulement 3 petits points. Là aussi, le sprint final sera déterminant!

Pour terminer, le résultat finale de la Coupe Lait’s GO reste lui aussi à déterminer. Lambert Gatineau (Cycle Régis, 989 points) est bien en selle avec le jaune, puisque c’est son coéquipier Yohan Patry qui est deuxième avec 884 points. Le scénario est idem à celui du championnat de la coupe Hop & GO puisque Shawn Turcotte (Vélo Select, 671 points) s’est emparé du 3e rang au classement général lors de la 9e étape, devant Frédéric Cossette (Cycle Régis 665 points), six points seulement les séparent. Mathématiquement, avec les points doublés, Shawn Turcotte peut monter sur la deuxième marche du podium. Encore, c’est au sprint final que tout se décidera!

L’organisation des Mardis Cyclistes félicite tous les jeunes qui participent à cette XXXIIIe édition.

Lambert Gatineau, meneur chez les jeunes de la Coupe Lait's Go.

«Oui il y a la Coupe Pro-Élite, mais il faut absolument voir les jeunes qui débutent et qui font leur apprentissage. Il y a beaucoup de détermination, de volonté de progresser et surtout de talent en devenir dans ces groupes. Ces jeunes ont passé l’été à s’entraîner et à en apprendre sur le vélo et sur eux même. Ils sont un exemple pour leur entourage,  leur amis et leur famille. Le sport est une grande école. Je suis un père de très jeunes enfants et je veux que mes enfants grandissent dans un monde positif comme celui-ci. J’invite n’importe quel citoyen québécois à venir voir ces jeunes pour comprendre ce que notre avenir nous réserve. Pour les pessimistes, vous vous trompez, les jeunes sont fantastiques! J’en profite pour donner une tape dans le dos à tout les parents qui s’impliquent de près ou de loin, ils jouent un rôle important dans tout ce processus», affirme avec enthousiaste Marc-Wayne Addison, directeur des opérations des Mardis.

La grande finale, soyez-y! Dès 17h15 ce mardi 17 août au parc LaSalle de l’arrondissement Lachine.