4e tranche: Pierrick Naud consolide son avance

Pierrick Naud a foulé pour une deuxième fois les marches du podium en autant de semaine lors de la quatrième épreuve des Mardis cyclistes de Lachine, terminant cette fois-ci en première position.

Par le fait-même, Naud, de l’équipe Garneau-Québécor, consolide son avance au premier rang du classement général, avec un total de 413 points.

 «Je suis vraiment content de cette deuxième victoire et d’un troisième podium en quatre courses, a-t-il déclaré à l’issue de l’épreuve. J’essaie de creuser le plus d’avance possible afin d’assurer le maillot, mais c’est sûr qu’il reste encore beaucoup d’épreuves.»

Félix Côté-Bouvette (Ekoi-Devinci) a pour sa part fini deuxième. Ce résultat permet à celui-ci de prendre le deuxième rang du classement général derrière Naud, avec 358 points. Il est suivi de Jean-François Laroche (Fantino Mondello/Cycles Régis), grand gagnant de l’année dernière, avec un total de 326 points; il a terminé cette quatrième tranche avec 96 points, pour une quatrième place.

C’est Jean-Michel Lachance, de l’équipe Predator cycling qui l’a coiffé au fil d’arrivé, terminant troisième, en plus de mériter le titre du cycliste le plus combatif.

Belle surprise également lors de ce quatrième rendez-vous de la saison, François Parisien (Team Argos-Shimano), l’un des seuls cyclistes Québécois à compétitionner au niveau mondial, a également participé à l’épreuve. Celui-ci a également régalé la foule en livrant une très belle bataille lors des sprints qui ont ponctué la course, remportant même l’un d’entre eux.

«Ça me rappelle plein de beaux souvenirs. J’ai participé plusieurs fois par le passé; j’ai même fait mes débuts ici dans la catégorie minime », a dit celui qui doit rester encore quelques semaines au Québec et croit également participer à l’épreuve de la semaine prochaine.

L’épreuve de ce mardi s’est déroulée à une vitesse moyenne de 49,2 km/h et a été complété en 1 :00 :53.

 Autres résultats

Du côté de la catégorie minime féminin, c’est Laurie Jussaume, des Dynamiks de Contrecoeur qui l’a emporté, la faisant grimper au deuxième rang du classement général, derrière Charlotte Tousignant, des Espoirs Laval Primeau Vélo.

Chez les hommes, c’est Griffin Schwartz (Indépendant-RP) qui a terminé premier, consolidant son avance au premier rang du classement général de cette catégorie devant Gabriel Drapeau-Zgoralski. Celui-ci à également terminé l’épreuve de mardi en deuxième position.

Dans la catégorie cadet homme, c’est Charles Côté (VCL-André Cycle) qui l’a emporté, suivi de près par son coéquipier Thierry Kirouac Marcassa, qui tient le premier rang du classement général, ainsi que son autre coéquipier, Antoine Côté.

Du côté des femmes, c’est Élisabeth Albert (Rocky Mountain Lessard Bicycle) qui l’a emporté devant Alizee Brien (GSD Gestion –Kallisto-Specialized) et Rosalie Cardin Houde (IAMGOLD-Specialized), qui se trouve à la tête du classement général.

Pierrick Naud a remporté la quatrième tranche des Mardis cyclistes de Lachine, consolidant sa première position au classement général. (Photo: Marie Ledoux)

Pierrick Naud a remporté la quatrième tranche des Mardis cyclistes de Lachine, consolidant sa première position au classement général. (Photo: Marie Ledoux)

Un doublé pour l’équipe Garneau-Québécor

L’équipe Garneau-Québécor a réussi un bel
exploit lors de la troisième tranche des Mardis cyclistes de Lachine,
Simon Lambert Lemay et Pierrick Naud prenant respectivement les 1ère
et 3è position sur le podium.

C’est Martin Gilbert (indépendant-RP) qui a réussi de son côté à
atteindre la deuxième marche du podium.

Avec cette troisième place, qui lui vaut 130 points, Pierrick Naud
prend donc la tête du classement général avec 274 points. Il est suivi
de Félix Côté-Bouvette (Ekoï-Devinci), qui a fini cette troisième
épreuve en 6e place et de Jean-François Laroche (Fantino
Mondello/Cycles Régis) en troisième position.

Rappelons également que le cycliste et hommes d’affaires, Louis
Garneau a également gagné son pari, soit de terminer l’épreuve. Un peu
hors d’haleine il faut le dire après l’épreuve, M. Garneau a commenté
à la blague que la course était « un peu vite pour un gars de 55
ans.« 

« C’est une belle expérience. Comme l’a dit Pierre Lavoie, ça prouve
que lorsque que l’on veut, on est capable », a-t-il ajouté en
s’adressant à la foule.
Louis Garneau a également réussi a prendre la tête de peloton pendant
un bref moment durant l’épreuve, un bel exploit. Ce dernier a
également eu l’honneur de donner le coup de départ pour la catégorie
cadet.

L’épreuve, qui se tenait dans des conditions idéales, sous un ciel
ensoleillé et peu de vent, a attiré 110 cyclistes, dont une
cinquantaine ont réussi à terminer la course. Les participants ont
même atteint des pointes de 70 km/h à certains moments de la
compétition, qui s’est déroulé en 01 : 02 :02.

Autres résultats

Dans la catégorie cadet (24,15 km, 15 tours), une autre victoire de
Thierry Kirouac Marcassa, de l’équipe VCL-André Cycle et de Rosalie
Cardin-Houde (IAMGOLD-Specialized) du côté des filles.

Dans la division minime (16,1 km, 10 tours) c’est Gabriel Drapeau
Zgoralski (VCL-André Cycle) qui s’est mérité la victoire avec 55
points, son plus proche rival, Griffin Schwartz, toujours meneur au
classement général, le suivant de près en deuxième position avec 45
points.
Du côté des filles, c’est Laurie Jussaume, des Dynamiks de
Contrecoeur, qui est repartie avec les grands honneurs, ce qui lui
permet d’atteindre le deuxième rang au classement général, derrière
Charlotte Tousignant, qui elle a terminé cette troisième tranche en
deuxième position.
Simon Lambert Lemay

Pierrick Naud prend les commandes

Montréal, 4 juin 2013 – Pierrick Naud, de l’équipe Garneau-Québecor, a commencé à montrer des dents lors du 15e tour, pour ensuite habilement manœuvrer durant la seconde portion de la course, et remporter la première étape de la classe Pro-Élite, lors de l’ouverture de la saison 2013 des Mardis cyclistes de Lachine, présentée par Le Groupe Jean Coutu.

Naud a complété l’épreuve de 50 kilomètres (31 tours), qui comptait 105 coureurs, en 1 h 00 min 32 s, devant Jordan Brochu, du club Ekoï-Devinci, et Anton Varabei, porte-couleurs de Jet Fuel. Les coureurs ont eu affaire à un vent de face pour la majeure partie de l’épreuve, ce qui explique la vitesse moyenne de 49,5 km/heure.

«J’ai fait partie d’une échappée après le deuxième sprint de l’étape, a commencé à raconter Naud. Rendu au dernier tour, j’ai évalué la situation avec d’autres coureurs qui en faisaient autant, et qui roulaient en ma compagnie, puis une attaque s’est déclenchée. »

Le champion de l’an dernier, Jean-François Laroche, a terminé 11e, dans un peloton qui tant bien que mal a réussi à réduire un écart avec les meneurs, qui à une dizaine de tours de la fin était de 50 secondes.

Rappelons que Laroche tente cette année de remporter les grands honneurs des Mardis cyclistes pour une sixième fois, ce qui égalerait un prestigieux record appartenant à Yannick Cojan.

Autres résultats

Dans la catégorie cadet masculin (24,15 km), Thierry Kirouac-Marcassa, de l’équipe VCL-André Cycle, a triomphé en 35 min 42 s devant ses coéquipiers Antoine Côté et Antoine Bouchard.

Chez les minimes (16,1 km), volet masculin, victoire de Griffin Schwartz (Indépendant-RP) en 24 min 50, qui a été suivi de Gabriel Drapeau-Zgoralski (VCL-André Cycle) et de Tristan Guillemette (Vélo-Mauricie) ; Charlotte Tousignant (Espoirs Laval Primeau Vélo) a triomphé chez les filles en 26 min 54 s, devant deux porte-couleurs des Dynamiks de Contrecœur, Laurie Jussaume et Laurie-Anne Grenon.

– 30 –

 

François Ferland

Attaché de presse des Mardis cyclistes de Lachine

 

En préparation pour la 36e saison

L’organisation des Mardis cyclistes de Lachine s’affaire à la préparation de la saison 2013, la 36e de sa riche et unique histoire, qui démarrera le 4 juin.

La saison prendra son envol sous la présidence honoraire d’un homme qui a fait histoire grâce à son sang-froid, en l’occurrence le commandant Robert Piché.

Monsieur Piché parle de son implication avec les Mardis cyclistes dans le cadre d’une entrevue réalisée par François Ferland.

Nouveau relationniste des Mardis cyclistes, François Ferland a fait carrière en journalisme sportif et dans les communications pendant 41 ans.

Comme toujours nous vous attendons en grand nombre aux Mardis cyclistes Jean Coutu !

Un héros comme président d’honneur 2013

Montréal, 21 mai 2013 –  Le grand manitou des Mardis cyclistes de Lachine, Tino Rossi, a réussi un autre coup de maître ! Pour la 36e saison de cette compétition reconnue internationalement, il a choisi, pour occuper la présidence honoraire de l’événement, une personnalité qui a fait histoire pour son sang-froid. Il s’agit du commandant Robert Piché.

Le 24 août 2001, Monsieur Piché, commandant de bord de l’Airbus A330 sur le vol d’Air Transat 236 entre Toronto et Lisbonne, réussit avec son copilote un atterrissage d’urgence sur la piste de la base de Lajes, aux Açores, sans moteurs, et après un vol plané de quelque vingt minutes dû à une fuite de carburant. Ce comportement héroïque a sauvé la vie des 293 passagers et des 13 membres d’équipage.

Robert Piché et Tino Rossi ont fait connaissance l’an dernier, alors qu’ils fréquentaient un même centre d’entraînement à Lachine. « Je ne pouvais pas refuser sa proposition d’assumer la présidence d’honneur des Mardis cyclistes 2013, parce que j’ai beaucoup de respect et d’admiration pour ce qu’il a fait de cette compétition, affirme Piché. Tino lui a donné beaucoup de crédibilité. Je m’identifie à une telle détermination. »

Adepte de vélo

Commandant Piché, comme l’interpellent bien souvent des gens qui le rencontrent fortuitement, connaît l’importance de maintenir une bonne condition physique, et il voit en son rôle de président honoraire des Mardis cyclistes une tribune pour transmettre ce message à la population. « Pour les besoins de mon travail, maintenir une forme physique optimale est essentiel, dit-il. Les décalages horaires que nous subissons dans mon métier nous font perdre l’équivalent d’un mois de sommeil, d’où l’importance d’être en bonne forme. Nous devons d’ailleurs subir deux examens par année. »

Le vélo est parmi les activités sportives de Robert Piché. « Je fais plutôt du cyclo-tourisme, mais il se pourrait que je me joigne à un club en compagnie de Tino Rossi. »

« J’aime ce sport-là, poursuit-il, parce que je me reconnais dans ceux qui le pratiquent à un niveau élevé, comme c’est le cas pour les participants aux Mardis cyclistes. Il faut être fort mentalement et physiquement pour se démarquer, et persévérant aussi. Je me retrouve là-dedans. J’ai vécu pendant six ans en France et je suivais avec attention le Tour de France. Jalabert était parmi mes favoris. »

Robert Piché conserve un calme olympien quand il est question du comportement héroïque dont il a fait preuve alors que l’avion qu’il pilotait se trouvait au-dessus de l’Atlantique. « J’ai fait ce que j’avais à faire, laisse-t-il tomber. Ma responsabilité était d’assurer la sécurité des passagers et ça s’est bien terminé. »

Que des gens lui parlent toujours de cet événement ne l’indispose nullement. « Je comprends ça et les gens agissent correctement. »

Commandant Piché, bienvenue dans l’univers des Mardis cyclistes de Lachine, où les coureurs roulent pour aller toujours plus haut, toujours plus loin !