Côté-Bouvette se fait plaisir sous la pluie

bouvetteLe mardi 28 juin – Il n’arrive pas toujours qu’un athlète puisse mettre son plan de match en exécution, mais Félix Côté-Bouvette, de la formation H&R Block Pro Cycling, a effectué la course comme il l’avait prévu et ça lui a permis de remporter la quatrième étape des Mardis cyclistes, dont le départ  a été donné sous une pluie diluvienne.

Côté-Bouvette savait qu’en raison des conditions climatiques, l’épreuve serait plus compliquée, mais il aimait ses chances.

« J’aime courir sous la pluie, j’avais confiance et je me suis fait plaisir ce soir, a déclaré le cycliste de Lachine. La course était ouverte, mais j’ai suivi mon plan de match, j’ai arrêté de participer aux sprints après le troisième pour préserver mes jambes et la stratégie a fonctionné. »

Le jeune homme de 23 ans n’a pas paniqué, malgré les quelques attaques du peloton.

« Je ne pensais pas que le meneur du classement cumulatif (Brisebois) serait présent en raison des Championnats canadiens, mais je n’ai pas paniqué,  j’ai mis ma stratégie en application, a ajouté celui qui avait terminé en troisième place à la première étape des Mardis au début du mois. C’est bon pour moi, c’est bon pour l’équipe et c’est bon pour Lachine. »

Le départ de la course a été donné sous une pluie diluvienne et les ondées ont pris fin au milieu des 31 tours de l’épreuve.

Malgré le pavé qui s’asséchait, le peloton est tout de même demeuré prudent et les quelques tentatives d’échappée ont toutes échoué.

Côté-Bouvette a devancé au sprint le meneur du classement général, Olivier Brisebois, de Garneau-Québecor, et Jean-François Laroche, de Cycles Régis.

Brisebois a été surprenant, lui qui a terminé au septième rang du contre-la-montre des U-23 aux Championnats canadiens plus tôt dans la journée à Gatineau.

« Je n’avais pas mes meilleures jambes pour attaquer à la fin, a déclaré Brisebois. Mais je suis quand même content de ma journée. »

Qui ne le serait pas, car il a non seulement conservé son maillot jaune, il a réussi à augmenter son avance au classement cumulatif avec 405 points.

Laroche suit avec 361 points, 37 de plus que Côté-Bouvette (324).

Laroche était déçu et il a admis que la pluie l’avait grandement importuné.

« J’aurais dû la gagner celle-là, a-t-il lancé en serrant les dents. Les gars de l’équipe ont bien travaillé, mais je n’ai pas livré la marchandise. J’aurais dû accumuler plus de points. »

Pour un, le champion canadien Bruno Langlois, de Garneau-Québecor, s’est tenu bien sagement derrière le peloton.

« J’ai plusieurs courses importantes à venir et en raison de la pluie, je ne voulais pas prendre aucun risque, a déclaré Langlois, dont la  présence a été soulignée par des cadeaux et des fleurs avant le départ. Mais vous pouvez être certain que je vais revenir aux Mardis cet été. »

Autres catégories

À la Coupe féminine, Évelyne Gagnon, de Stingray/Trek/Lacasse, a franchi la première le fil d’arrivée, devant Raphaele Lemieux, de la formation IBike, et Amélie Bruneau, de The Cyclery-Opus.

Lemieux a augmenté son avance au classement cumulatif avec 228 points devant Bruneau (140) et Dominique Danco (86), de TRJ Télécom-Desjardins Ford.

Dans la catégorie cadets garçons, Antoine Dalterio, des Espoirs de Laval, l’a emporté devant Francis Juneau, de CCB-Ultime Vélo, et David Brazeau, Xpress Québecor.

Au classement, Dalterio domine avec 207 points. Alexandre Poirier, de CCB-Ultime Vélo, suit avec 150 points, 21 de plus que Juneau.

Chez les cadettes filles, Lyse-Ann Coffin, de Néron Sprint, a devancé Emma Délisle, de CCB-Ultime Vélo, qui avait remporté les trois premières étapes.

Joséphine Péloquin, de CCB-Ultime Vélo, a fini troisième.

Au classement général, Délisle totalise 230 points, contre 151 pour Péloquin.

Chez les minimes filles, Elissa Proulx, de Xpress Québecor, a remporté l’épreuve devant Coralie Lévesque, de CCB-Ultime Vélo, et Anne-Clara Belley, de Xpress Québecor.

Iris Gabelier, des Dynamiks de Contrecoeur, a terminé en cinquième position, et elle domine toujours le classement avec 157 points, 24 de plus que Lévesque et Adèle Desgagnés, VC Métropolitain Cycles AB.

Chez les minimes garçons, la victoire est allée à Alexandre Migner, de CCB-Ultime Vélo, devant son coéquipier Nicolas Ippersiel, et Charles-Antoine Pilote, Xpress Québecor.

Pilote continue de dominer le classement avec 199 points, 59 de plus que Migner (140) et 78 devant Ippersiel (121).

Le nouveau champion canadien sera au départ de la 4e étape!

langloisLe lundi 27 juin – Le nouveau champion canadien sur route, Bruno Langlois, participera à la quatrième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

Langlois a remporté son premier titre canadien de brillante façon, samedi, à Ottawa.

« Je suis très content d’avoir enfin franchi le fil d’arrivée au premier rang des Championnats canadiens, car depuis le début de ma carrière je crois avoir terminé à toutes les autres positions du top-10 au national », a déclaré Langlois.

Le cycliste de Matane avait monté à deux reprises sur le podium du championnat national en terminant en deuxième place en 2008 et en troisième position en 2010.

Samedi, la patience a bien servi Langlois au cours de l’éreintante épreuve de 180 km qui a vu pas moins de 132 cyclistes sur 141 partants ne pas terminer la course en raison de l’écrasante chaleur et des forts vents qui sévissaient sur le parcours.

« En entrant dans le dernier virage, j’ai jugé que mes compagnons d’échappée roulaient un peu trop vite, je me suis donc positionné en arrière, car  je craignais le pire. Mon intuition m’a bien servi puisque mes trois rivaux ont chuté. L’expérience d’un vieux de 37 ans a joué pour beaucoup », a raconté Langlois en riant.

Le cycliste de Matane s’était échappé avec les trois autres lascars avec trois tours à faire.

« J’ai essayé d’attaquer avant la fin, car je ne suis pas le meilleur sprinteur et je crois les avoir fatigués. À tout le moins ils étaient fringants à l’entrée du dernier virage et j’ai pu en profiter », a expliqué celui qui présente un impressionnant curriculum vitae.

Au cours de sa longue carrière, Langlois compte des victoires d’étape au Tour de Beauce (2012), au Tour de Saguenay (deux victoires en 2015) et au Tour de la Guadeloupe (deux gains en 2012). Il a de plus été nommé meilleur grimpeur au Tour du Saguenay (2012) et au Grand Prix de Québec World Tour (2012).

M. Rossi soulignera sa présence et sa performance

Le fondateur/directeur général des Mardis cyclistes de Lachine, M. Tino Rossi, soulignera de façon particulière la présence de Langlois.

« Nous accueillerons avec grand honneur le nouveau champion canadien, a mentionné M. Rossi. Avant le départ de la course Pro-Élite, nous allons lui rendre un hommage à la grandeur de son exploit. »

Langlois a participé plusieurs fois aux Mardis cyclistes de Lachine. Il était d’ailleurs le capitaine de l’équipe de Simon Lambert-Lemay et c’est lui qui dictait la stratégie quand ce dernier a établi le record du parcours (58 min 16 s) le 6 août 2013.

« Je n’ai jamais gagné d’étape aux Mardis, car le sprint n’est pas ma spécialité, mais j’ai déjà terminé en deuxième place », a déclaré Langlois qui pourrait compter sur une aide surprise, soit son coéquipier Olivier Brisebois, détenteur du maillot jaune des Mardis cyclistes de Lachine.

« Je tente de convaincre Olivier de prendre le départ aux Mardis, a mentionné Langlois. Même si Olivier doit participer au contre-la-montre des Championnats canadiens plus tôt dans la journée à Gatineau, je crois que je vais réussir à le convaincre. Ce serait bon pour lui. Il est jeune et ça lui donnerait encore plus de visibilité, car les Mardis cyclistes sont une belle épreuve. »

Une autre raison qui pourrait convaincre Brisebois de prendre le départ est la menace de Jean-François Laroche, de Cycles Régis, qui lui souffle dans le cou au chapitre de leader de la populaire épreuve.

Même s’il ne compte qu’un seul podium, Laroche occupe le deuxième rang après la troisième tranche en raison de sa régularité.

Le quintuple vainqueur des Mardis cyclistes de Lachine a perdu le maillot jaune la semaine dernière quand il a dû se contenter du sixième rang, lui qui avait terminé aux huitième et troisième places au cours des deux premières semaines.

Laroche accumule des points course après course, ce qui lui permet d’être bien positionné pour le titre avec un total de 254 points, contre 274 pour Brisebois, de Garneau-Québecor.

Un peloton record et une victoire d’Olivier Brisebois!

imageLe mardi 21 juin – Les cyclistes amateurs en ont donné pour leur argent aux professionnels de la formation Cycling Academy à la troisième étape de la saison des Mardis cyclistes de Lachine, mardi soir.

Les Olivier Brisebois, Simon-Pierre Gauthier et Rémi Pelletier-Roy, tous de l’équipe Garneau-Québecor, et Pier-André Côté, de TRJ Télécom-Desjardins Ford, se sont échappés au milieu de la course et malgré tous les efforts des membres de Cycling Academy, les quatre lascars n’ont jamais été menacés.

Brisebois a finalement remporté le sprint devant son coéquipier Pelletier-Roy et l’impressionnant Côté qui a dû lutter contre trois adversaires tout au long de l’échappée.

Si on a pensé à un moment donné que le record de 58 min 16 sec de l’épreuve pourrait être éclipsé, le vent qui balayait le parcours a anéanti tous les espoirs.

Les Mardis cyclistes ont néanmoins établi un record avec 133 cyclistes au départ de la course Pro-Élite, éclipsant l’ancienne marque de 129 établie l’année dernière à la 10e et dernière étape de la saison.
Brisebois a finalement franchi le fil d’arrivée après 1 h 2 min 2 sec d’efforts.

« On a bien travaillé ensemble. Il n’était pas question de lever le pied, car on savait que les pros étaient costauds, a déclaré Brisebois. On savait que si on voulait aller jusqu’au bout, on devait travailler intelligemment et c’est ce qu’on a fait. »

Son coéquipier Pelletier-Roy approuvait ses commentaires.

« On a eu une belle occasion et on en a profité. On ne s’est pas laissé impressionner », a mentionné Pelletier-Roy qui a cependant été impressionné par la performance de Côté.

« Chapeau à Pier-André. Ce n’était pas évident pour lui de lutter contre trois rivaux et le jeune s’est distingué », a-t-il vanté.

La performance de Brisebois lui a permis de s’emparer du maillot jaune de leader au classement cumulatif avec 272 points, 18 de plus que Jean-François Laroche, de Cycles Régis, qui a terminé au sixième rang de la troisième étape.

Côté était plus que ravi de son résultat, même si sa position au sprint, coincé qu’il était entre Brisebois et Pelletier-Roy ne lui donnait pas beaucoup de chance.

« Je suis extrêmement content, car je combats une maladie depuis un mois, mais ma performance de ce soir prouve que je suis sur le chemin de la guérison », a dit le cycliste âgé de 19 ans.

Concernant la présence des professionnels, Côté n’était nullement impressionné.

« J’ai couru contre eux au Saguenay il y a deux semaines, si tu te laisses impressionner par eux en partant, ils prennent déjà une longueur d’avance », a-t-il philosophé.

La course a été enlevante, même si on s’est aperçu rapidement que le peloton ne rejoindrait jamais l’échappée qui a terminé une trentaine de secondes devant le peloton.

Les membres de Cycling Academy ont démontré qu’ils n’étaient pas venus en touristes et ils ont bien tenté de tirer le peloton, mais les coéquipiers des quatre lascars devant ont pu anéantir toutes leurs tentatives.

« C’est un critérium fantastique. On nous avait dit que c’était un critérium local, regardez-moi cette rue remplie de spectateurs, c’est un ‘street party’ », a lancé Dan Craven, porte-couleurs de Cycling Academy.

Pour ce qui est de la course elle-même, le champion de la Namibie a été grandement impressionné.

« La course a été difficile, une course de qualité, il n’y a pas eu de stratégie négative. J’aimerais bien qu’il y ait des épreuves de cette qualité dans mon pays », a vanté Craven qui a été l’un des membres les plus actifs de son équipe pendant l’épreuve.

Autres catégories
À la coupe féminine, Raphaele Lemieux, de la formation IBike, l’a emporté devant Amélie Bruneau, de The Cyclery-Opus, et Dominique Danco, de TRJ Télécom-Desjardins Ford.

Lemieux totalise 173 points et elle détient maintenant une avance de 72 points devant Bruneau.

Chez les cadets, la victoire est allée à Antoine Dalterio, des Espoirs de Laval, qui a devancé son coéquipier Jérôme Courtemanche, et Alexandre Poirier, de CCB-Ultime Vélo.

Daleterio s’est emparé du premier rang au classement général avec 151 points, devant Poirier (128).

Chez les cadettes, qui d’autre que Emma Délisle, de CCB-Ultime Vélo, qui a remporté une troisième étape de suite.

Camille Primeau, des Espoirs de Laval, a fini deuxième devant Joséphine Péloquin, de CCB-Ultime Vélo.

Au classement général, Délisle totalise 180 points, 67 de plus que Péloquin.

Chez les minimes filles, Iris Gabelier, des Dynamiks de Contrecoeur, a vu sa domination prendre fin, elle qui avait tout remporté au cours des deux premières étapes.

Léa Domingue, Indépendant-RP, a remporté l’épreuve devant Adèle Desgagnés, VC Métropolitain Cycles AB, et Coralie Lévesque, de CCB-Ultime Vélo.

Gabelier a terminé cinquième et elle conserve son titre de leader avec 138 points, cinq de plus que Desgagnés.
Chez les minimes garçons, Charles-Antoine Pilote, Xpress Québecor, s’est échappé avec quelques tours à faire et il n’a pu jamais été menacé franchissant le fil d’arrivée avec une confortable avance.

Matisse Julien, des Espoirs Laval, a terminé deuxième devant Alexandre Migner, de CCB-Ultime Vélo.

Au classement cumulatif, Pilote a augmenté son avance en tête avec un total de 160 points, 64 de plus que Arnaud Beaudoin, des Espoirs de Laval.

De la grande visite lors de la 3e étape

imageLe lundi 20 juin – Les Mardis cyclistes de Lachine accueilleront de la grande visite demain, puisque l’équipe professionnelle Cycling Academy participera à la troisième étape du populaire événement.

La formation Cycling Academy est une équipe continentale de l’UCI formée en 2015, basée en Israël.
Son directeur sportif n’est nul autre que Nicki Sorensen qui a remporté une étape au Tour de France et une autre au Tour d’Espagne.

Le Danois compte d’ailleurs 10 participations à la Grande Boucle, six à la Vuelta et trois au Tour d’Italie.

« Un gros merci à M. Rossi pour l’invitation, a tenu à dire le directeur des opérations de la formation, le Québécois Pierre-Étienne Boivin.

Nous venons de compléter le Tour de Beauce et nos cyclistes ont hâte de prendre le départ des Mardis cyclistes qui représentent un bel événement. C’est une belle occasion pour nous de se faire connaître et en tant que Québécois, c’est avec plaisir que je tiens à soutenir M. Rossi qui a tant fait pour le cyclisme au Québec. »

La puissante formation Cycling Academy ne viendra pas en touriste, elle qui a très bien fait au Tour de Beauce.

L’Estonien Mihkel Raim a remporté deux des cinq étapes du Tour de Beauce, sans oublier que le Mexicain Luis Lemus a terminé deuxième à l’étape reine de l’événement qu’est la montée du Parc national du Mont-Mégantic.

« Nous aurons l’opportunité de démontrer tout notre potentiel, car lorsqu’on participe à une compétition, on ne vise rien d’autre que la victoire », a mentionné Boivin, dont son frère Guillaume est également membre de l’équipe, mais qui ne pourra prendre le départ en raison d’une blessure subie au Tour du Saguenay, il y a deux semaines.
Raim sera cependant présent, lui qui a gagné le critérium disputé dans les rues de Québec, samedi.

« Nous accueillons avec grand plaisir l’équipe professionnelle Cycling Academy, a déclaré le fondateur et directeur général des Mardis cyclistes de Lachine, M. Tino Rossi. Leur présence rehaussera la compétition et permettra aux compétiteurs réguliers de comparer leurs forces. Les amateurs présents pourront ainsi assister à une course relevée, car plusieurs cyclistes absents la semaine dernière en raison du Tour de Beauce seront de retour et personne ne voudra s’en laisser imposer. »

Comme on attend du beau temps, la marque de 58 min 16 sec (51,72 km-h) établie par Simon Lambert-Lemay le 6 août 2013 pourrait être menacée, car une telle équipe homogène pourrait certes abaisser le record du parcours et empocher la bourse de 11 500$ qui s’y rattache.

Le porteur du maillot jaune, Jean-François Laroche, de Cycle Régis, aura donc fort à faire s’il veut conserver son titre de meneur du classement général.

Parmi ceux qui seront de retour, mentionnons Sébastien Cossette, de Scott-Rack Ultra, surprenant vainqueur la semaine dernière, Pier-André Côté et la majorité de ses coéquipiers de TRJ Télécom Desjardins Ford, sans oublier les membres de la formation Garneau Québecor.

À la coupe féminine, Raphaele Lemieux, de la formation IBike, tentera de conserver le premier rang, elle qui totalise 110 points. Elle devance Rebecca Beaumont, de la formation Indépendant-RP (63 points), qui a remporté la victoire la semaine dernière après avoir raté la première étape, et Luce Bourbeau, de SAS-Macogep-Acquisio p/p (61 points).

Dans les autres catégories, chez les minimes filles, Iris Gabelier, des Dynamiks de Contrecoeur, continuera-t-elle sa domination, elle qui a remporté les deux premières étapes. Chez les garçons, Charles Antoine Pilote, de la formation Xpress Québecor, domine le classement avec 100 points, 33 de plus que Arnaud Beaudoin, des Espoirs de Laval.

Chez les cadettes, Emma Delisle, de CCB-Ultime Vélo, tentera de conserver sa fiche parfaite, elle qui a tout remporté dans les deux premières étapes.

Chez les cadets, la lutte est serrée puisque Alexandre Poirier, de CCB-Ultime Vélo, totalise 209 points, 12 de plus que Antoine Dalterio, des Espoirs de Laval, et 20 de plus que Francis Juneau, de
CCB-Ultime Vélo.

Cossette devance le train Cycles Régis

podiumLe mardi 14 juin – Sébastien Cossette, de la formation Scott-Rack Ultra, a réussi tout en exploit en ayant le dessus sur la puissante formation Cycles Régis à la deuxième étape des Mardis cyclistes de Lachine.

Cossette a remporté l’épreuve au sprint devant Mathieu Roy, de Norco Premier Tech p-b Chew Pod, et Jean-François Laroche, de Cycle Régis, en un temps de 1 h 1 min 25 sec.

Laroche avait pourtant un train de 12 coureurs pour l’amener au fil d’arrivée, mais la stratégie a échoué au grand plaisir de Cossette.

« Pendant la course, je n’ai jamais pensé à la victoire en raison du nombre de coureurs de Cycle Régis, mais je pense qu’ils sont partis un peu trop vite à la fin et ils n’ont pu tenir le coup », a raconté Cossette qui fait partie de la catégorie des maîtres avec ses 39 ans bien sonnés.Celui qui en était à son premier top 10 en carrière à Lachine n’en revenait tout simplement pas pendant qu’il recevait les félicitations de ses coéquipiers.

« Je suis très surpris, avant la course, j’espérais un podium, mais je ne pensais jamais à la victoire. J’ai amorcé mon sprint dès la sortie du dernier virage et j’ai pu tenir le coup », a dit Cossette.

Pour sa part, on aurait cru que Laroche aurait été plus déçu de sa troisième position.

« Je n’ai pas été capable de garder la roue de Pierre-Olivier (Boily), mais à part de cela, il n’y a rien qui n’a pas fonctionné », a mentionné Laroche, comme si prenait lui-même une partie du blâme.

Pourtant pendant toute la course, Laroche était aux avant-postes dans les sprints, en remportant deux, mais il n’a pu enlever le dernier.

« Je ne suis pas trop déçu, car je crois avoir accumulé assez de points pour décrocher le maillot jaune», a déclaré Laroche qui s’empare effectivement du maillot de leader.

Même si la saison est jeune, Laroche, quintuple champion des Mardis cyclistes (2007, 2008, 2010, 2011, et 2012), est toujours confiant d’enlever un sixième titre.

« Il faut en profiter et accumuler le plus de points pendant que les meneurs sont absents », a-t-il dit.

Contrairement à la semaine passée, aucun groupe n’a réussi à s’échapper.

Bien qu’il ait eu quelques tentatives, aucun lascar n’a réussi à prendre le large, car la formation Cycle Régis a contrôlé le peloton de 109 coureurs à la perfection.

Plus d’une centaine de cyclistes attendus pour la 2e étape

Photo Elias Raposo, Mardis cyclistes

Photo Elias Raposo, Mardis cyclistes

Le lundi 13 juin – La deuxième étape des 39es Mardis cyclistes de Lachine sera présentée demain, le mardi 14 juin au parc LaSalle.

Encore une fois, plus d’une centaine de cyclistes prendront le départ des différentes épreuves, dont celle de la Coupe Pro-Élite qui commencera à 19h sur la 10e avenue en face du stade municipal.

Marc-Antoine Soucy, de l’équipe  Garneau-Québecor, a eu l’honneur d’endosser le premier maillot jaune de leader de la Coupe Pro-Élite la semaine dernière, quand il a devancé de justesse au sprint son coéquipier Olivier Brisebois.

Les vétérans Jean-François Laroche, de la formation Cycle Régis, et François Parisien, de l’équipe Devinci, ont démontré beaucoup de détermination la semaine dernière quand ils ont tout tenté pour permettre au peloton de rejoindre l’échappée de quatre coureurs, mais leurs efforts ont été vains.

Malgré toute l’énergie dépensée au fil des tours, Laroche a tout de même terminé l’épreuve en sixième place et une autre belle performance pourrait lui permettre d’enfiler le maillot jaune de leader, car il a accumulé 58 points au cours de la première étape.

Laroche, quintuple champion en 2007, 2008, 2010, 2011 et 2012, souhaite de tout cœur remonter sur la plus haute marche du podium à la fin de la saison, lui qui n’a pas aimé se faire distancer au cours des trois dernières années et les points accumulés la semaine dernière sont très précieux.

Autres courses 

À la coupe féminine, la lutte sera encore une fois serrée entre Luce Bourbeau, de SAS-Macogep-Acquisio, et Raphaël Lemieux, de IBike, qui ont toutes les deux totalisé 55 points au classement général, même si Bourbeau a remporté l’épreuve.

Chez les cadets hommes, Alexandre Poirier et Félix Dalpé, tous deux de la formation CCB-Ultime Vélo, auront encore une fois fort à faire face à Antoine Dalterio, des Espoirs Laval qui s’est intercalé entre eux la semaine dernière.

Chez les femmes, les coéquipières Emma Delisle et Joséphine Péloquin, de CCB-Ultime Vélo, devront encore se méfier de Lyse Ann Coffin, de Néron Sprint, qui a terminé au troisième rang à la première étape.

Finalement, chez les minimes hommes Charles-Antoine Pilote, de Xpress-Québecor, tentera d’augmenter sa priorité au classement général, tout comme Iris Gabelier, des Dynamiks de Contrecoeur, chez les minimes femmes.

Pilote devra cependant garder l’œil sur Arnaud Beaudoin, des Espoirs de Laval, et son coéquipier Pierre-Olivier Trottier, tandis que Gabelier devra surveiller Adèle Desgagnes, de VC Métropolitain Cycles AB, et Coralie Lévesque, de CCB-Ultime Cycling Vélo.

Les 39es Mardis cyclistes de Lachine se poursuivent tout l’été jusqu’au 16 août, avec une pause le mardi 19 juillet.

L’homme d’affaires Michel Gaudette agit à titre de président d’honneur du populaire événement.

La victoire et le maillot jaune pour Soucy

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mardi 7 juin 2016 – Les 39es Mardis cyclistes de Lachine ont littéralement commencé sur les chapeaux de roue dans les rues entourant le parc Lasalle, mardi soir.

Marc-Antoine Soucy, de l’équipe  Garneau-Québecor, a eu l’honneur d’endosser le premier maillot jaune de leader de la Coupe Pro-Élite de la saison quand il a devancé de justesse au sprint son coéquipier Olivier Brisebois.

Les deux coéquipiers s’étaient échappés en compagnie de Félix Côté-Bouvette et de Bailey McKnight, tous deux de la formation H&R Block Pro cycling, au troisième des 31 tours et ils n’ont pu jamais été inquiétés du reste de la course par les 107 autres cyclistes qui composaient le peloton.

Les quatre mousquetaires ont bien collaboré jusqu’à la dernière ligne droite quand Côté a lancé le sprint avant le dernier virage.

Soucy s’est mis dans sa roue et l’a battu sur le fil d’arrivée après une heure 39 secondes d’effort.

« Quand nous sommes partis en échappée, on s’est aperçu que le peloton nous laissait aller.  Comme on était deux de chaque équipe, ça ne servait rien d’attaquer et on a décidé de travailler ensemble, a déclaré Soucy qui en était à sa première victoire d’étape dans la Coupe-Élite. Pour ce qui est de la victoire, j’en dois une à Olivier qui a fait du bon travail pour lancer le sprint final. »

Le coureur d’Amos, âgé de 21 ans, en est à sa troisième saison à la Coupe-Élite.

Brisebois a lui aussi souligné la bonne collaboration que les quatre coureurs en échappée ont eue tout au long de la course.

« On prenait chacun notre ligne droite, on a donc travaillé de façon égale. Pour ce qui est du sprint final, j’ai décidé de foncer, car personne ne semblait vouloir attaquer », a mentionné Brisebois qui a terminé en deuxième place pour une deuxième fois à la populaire compétition,

L’écart entre les quatre échappés et le peloton a augmenté à chaque tour, atteignant même 1 min 57 sec au 24e.

Du côté du peloton

Si les quatre coureurs ont bien travaillé devant, ce ne fut pas le cas dans le peloton.

Les vétérans François Parisien et Jean-François Laroche ont bien tenté de ramener le peloton, mais leurs efforts ont été contrés par l’excellent travail des cyclistes de Garneau-Québecor et de H&R Block Pro cycling, qui se sont assuré de casser le rythme à la moindre menace.

Côté-Bouvette a terminé en troisième place, devant McKnigt et ils ont été crédités du même temps.

Le peloton a suivi avec un retard de 33 secondes.

Côté-Bouvette ne repart pas les mains vides, puisqu’il a mérité le maillot noir à titre du cycliste le plus combatif de la soirée.

Dans les autres épreuves présentées devant une belle foule par un temps idéal pour le cyclisme, Alexandre Poirier, de la formation CCB-Ultime Vélo, l’a emporté devant Antoine Dalterio, des Espoirs Laval, et son coéquipier Félix Dalpé dans la catégorie cadet homme.

Chez les cadets femmes, la victoire est allée à Emma Delisle, de CCB-Ultime Vélo, devant sa coéquipière Joséphine Péloquin, et Lyse Ann Coffin, de Néron Sprint.

À la coupe féminine, Luce Bourbeau, de SAS-Macogep-Acquisio, a devancé Raphaël Lemieux, de IBike, et Amélie Bruneau, de The Cyclery-Opus.

Chez les cadets hommes, Charles-Antoine Pilote, de Xpress-Québecor, a remporté la course devançant Arnaud Beaudoin, des Espoirs de Laval, et son coéquipier Pierre-Olivier Trottier.

Finalement, Iris Gabelier, des Dynamiks de Contrecoeur, a remporté l’épreuve chez les cadets femmes, devant Adèle Desgagnes, de VC Métropolitain Cycles AB, et Coralie Lévesque, de CCB-Ultime Cycling Vélo.

La deuxième étape de la 39e saison des Mardis cyclistes de Lachine sera présentée le mardi 14 juin, toujours au parc Lasalle.