Laroche ne s’est pas assis sur ses lauriers!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le mardi 2 août – Jean-François Laroche, Cycles Régis, ne s’est pas assis sur ses lauriers et il a démontré qu’il tient vraiment à son objectif de remporter un sixième titre aux Mardis cyclistes de Lachine.

Laroche et ses coéquipiers ont tenu tête à la puissante formation Garneau-Québecor qui a tenté de durcir la course dès les premiers tours, visant même le record de l’épreuve de la Coupe Élite qui est de 58 minutes 16 secondes.

« La course a été difficile, a admis Laroche qui a failli ne pas être en mesure de se présenter en raison de son travail. Le rythme était élevé, mais j’avais confiance au travail de mes coéquipiers. »

Quand les cyclistes de Garneau-Québecor se sont aperçus qu’ils étaient à une trentaine de secondes de la marque au 18e tour, ils ont levé le pied, car ils avaient également comme objectif de remporter la victoire et d’aider Olivier Brisebois à réduire l’écart dans la course au titre.

« C’était la meilleure stratégie pour nous. Ils poursuivaient leur tentative d’éclipser le record et on les aurait devancé à la fin en raison de la fatigue ou ils levaient le pied et comme on est plus rapide qu’eux au sprint final avec Pierre-Olivier (Boily) et Charles-André (Bilodeau),  on l’aurait emporté quand même », a déclaré Laroche, accueilli en véritable héros à sa tente après avoir franchi le fil d’arrivée en  un temps de 59 minutes 40 secondes, à une minute 24 secondes de la marque établie par Simon Lambert-Lemay le 6 août 2013.

Félix Côté-Bouvette, H&R Block Pro Cycling, a terminé tout juste derrière Laroche au sprint final. Hendrik Pineda, Transports Lacombe/Devinci, a franchi la ligne en troisième position.

On a eu droit à tout un spectacle, à une course rapide, mais tout de même stratégique. Les Garneau-Québecor ont durci la course pendant la première moitié de l’épreuve, mais cela n’a pas empêché Laroche de remporter le deuxième sprint de la soirée.

Le détenteur du maillot jaune a effectué une course intelligente. Il s’est tenu aux avant-gardes, toujours protégé par Boily ou Bilodeau quand ce n’était pas par un autre coéquipier, tout en gardant un œil sur Brisebois.

Pour démontrer le rythme élevé, le peloton était déjà cassé au sixième des 31 tours et seulement une soixantaine des 136 partants étaient regroupés à la fin.

La seule tentative d’échappée a eu lieu au 24e tour par Pier-André Côté, TRJ Télécom-Desjardins Ford, mais il a été repris au passage suivant.

Après la course, les membres de Garneau-Québecor ne se sont pas cachés pour dire qu’ils visaient le record du parcours.

« Notre but était d’éclipser la marque, mais quand on a vu que nos effectifs commençaient à être fatigués et que l’on s’éloignait du record, on a levé le pied, a déclaré Simon-Pierre Gauthier. Notre but était également de gagner la course. Ça n’aurait pas servi à grand-chose si on avait maintenu le rythme en tirant tout le monde et se faire battre à la fin. On va se reprendre une autre fois. »

Au classement général, Laroche a augmenté son avance dans la course au maillot jaune (Cycle Néron), lui qui totalise 748 points.

La belle troisième place de Pineda lui a permis de s’emparer du maillot rouge (Specialized) et il occupe le deuxième rang avec 533 points. Brisebois a perdu une place, lui qui suit avec 491 points et il devient le détenteur du maillot vert (Desjardins).

Dans la course au maillot noir (SGC), à titre du cycliste le plus combatif, Denis Cottreau, Golden Sports, continue de dominer avec 34 points, 11 de plus que Marc-Antoine Soucy, Garneau-Québecor.

Côté, TRJ Télécom-Desjardins Ford, suit avec 17 points.

Autres catégories

À la Coupe féminine, Luce Bourbeau, SAS-Macogep-Acquisio, a mis fin à la domination de Raphaele Lemieux, IBike, en la devançant au fil d’arrivée de la huitième étape.

Évelyne Gagnon, Stingray/Trek/Lacasse, a terminé en troisième place.

Au classement général, Lemieux domine toujours avec 472 points. Gagnon suit avec 249 points, 15 de plus que Bourbeau (234).

Chez les cadets garçons, Alexandre Poirier, CCB-Ultime Vélo,  l’a emporté devant Thomas Delorme, Xpress Québecor, et Jérôme Courtemanche, Espoirs Laval.

Antoine Dalterio, Espoirs Laval, domine toujours le classement cumulatif avec 307 points, mais son avance a fondu à 15 points devant Poirier (292). Robin Plamondon, Espoirs Laval, suit avec 216 points.

Chez les cadettes, Camille Primeau, Espoirs Laval, a remporté l’épreuve devant Emma Délisle, CCB-Ultime Vélo. Lyse-Ann Coffin, Néron Sprint, a terminé en troisième place.

Au classement général, Délisle domine avec 399 points, Coffin occupe la deuxième place avec 339 points et Primeau a grimpé au troisième rang avec 202 points.

Chez les minimes garçons, Alexandre Migner, CCB-Ultime Vélo, l’a emporté devant son coéquipier Nicolas Ippersiel, CCB-Ultime Vélo.

Gregory Santiago, Zapata Cordot Sherbrooke, a terminé en troisième place.

La victoire de Migner lui a permis de devancer Charles-Antoine Pilote, Indépendant, en première place du classement cumulatif.

Migner totalise 320 points, tandis que Pilote, qui a fini en cinquième place, suit avec 296 points, 26 de plus que Ippersiel (270).

Chez les minimes filles, Léa Domingue, Indépendant-RP, a remporté une quatrième étape de suite. Elle a devancé Elissa Proulx et Anne Clara Belley toutes deux de la formation Xpress Québecor.

Au classement, Domingue totalise 295 points, 54 de plus que Belley (241).

Iris Gabelier, Dynamiks de Contrecoeur, occupe le troisième rang avec 237 points.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s