Un cinquième vainqueur différent lors de la 5e étape?

Montréal, le mardi 3 juillet 2012 – La cinquième étape de la saison 2012 des Mardis cyclistes de Lachine sera disputée ce soir à 19h au parc LaSalle et bien malin sera celui qui pourrait prédire qui l’emportera.

Lors des quatre premières courses de la saison (sur un total de dix), quatre coureurs différents l’ont emporté. Est-ce que la tendance se poursuivra? C’est fort possible, car plusieurs athlètes de haut niveau pourraient en avoir marre de terminer sur les deuxième et troisième marches du podium.

«Nous avons droit à un début de saison du tonnerre, affirme le promoteur Tino Rossi. La compétition est extrêmement féroce et les attaques fusent de toutes parts. À moins d’une surprise, cette variété se poursuivra jusqu’à la fin du championnat.»

Parlant du championnat, le classement général est on ne peut plus varié alors que huit différentes formations occupent les huit premières places du cumulatif après quatre semaines d’activité. La saison est encore jeune, mais ces équipes pourraient dorénavant être tentées de jouer leurs cartes pour un seul et unique coureur, afin de mettre toutes les chances de leur côté.

«Il reste encore six critériums à disputer et il ne faut pas oublier que lors de la grande finale du 14 août, les points seront doublés. Alors ceux qui ont accumulé du retard auront l’occasion de se reprendre», rappelle toutefois M. Rossi.

Cela dit, quelques gros canons n’ont toujours pas goûté à la victoire. On pense à Jean-François Laroche (Fantino Mondello), Hugues Lapointe (Cycle Néron) et Martin Gilbert (SpiderTech). Ceux-ci occupent les deuxième, troisième et cinquième places du classement général de la course Pro-Élite.

La semaine dernière, le Châteauguois Martin Gilbert a perdu toute chance de l’emporter en raison d’un «excès» de prudence. L’ex-olympien doit également aiguiser ses réflexes de critérium, un type de course cycliste très nerveux. «Je fais de plus en plus de courses sur route et de moins en moins de critériums. On dirait que j’ai en quelque sorte perdu le flair. On va voir si ça va revenir», a-t-il lancé mardi dernier.

Il faut dire qu’un critérium comme celui des Mardis est d’une rare intensité alors que les athlètes y vont à fond de train pendant 60 minutes. À titre de comparaison, une épreuve sur route est plus longue et davantage axée sur l’aspect endurance.

Jean-Samuel Deshaies (Ekoï-Gaspésien) portera à nouveau le maillot jaune de leader mardi soir. L’espoir de 20 ans compte 405 points en banque, soit 135 de plus que son plus proche poursuivant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s